Vinafera medoc

Logo Vinafera medoc

Les ruches en images

  • La ruche Vinafera medoc
  • La ruche Vinafera medoc
  • La ruche Vinafera medoc
  • La ruche Vinafera medoc

L'apiculteur : Patrice AMBLARD

UTPLA apiculteur Patrice AMBLARD

Patrice est apiculteur sur les coteaux de Bourg (Gironde) et s'occupe d'environ 200 ruches.

Il a hérité d'un savoir-faire ancien transmis par son grand père puis son père et est inscrit dans une démarche très respectueuse de l'abeille.
Ses ruches sont installées sur des zones protégées et ses ruchers comportent peu de ruches (moins de 10 en général) permettant aux abeilles d'accéder à une nourriture sure et variée.
Il élève ses abeilles pour créer de nouvelles colonies.

Il a été certifié agriculture biologique (AB) par Ecocert et Nature et Progrès (label biologique qui est basé non seulement sur des critères techniques mais également sur des aspects environnementaux, sociaux et économiques ou encore éthiques).

Patrice fait aussi de l'élevage de reines pour sa production de gelée royale.

Quelques nouvelles de nos petites...

Chères marraines, chers parrains…

Le printemps est là, et déjà les abeilles s’affolent sur la planche d’envol.
Les premières visites de printemps sont annonciatrices d’une belle saison à venir. Les colonies sont fortes et populeuses. Elles profitent déjà des premières floraisons de cerisiers en fleurs.
Je suis content, car cette année, mes pertes sont légèrement plus faibles que l’an passé.

J’avoisine les 20% de pertes sur le cheptel. En outre, les colonies sont très populeuses et je vais pouvoir en diviser quelques-unes, ce qui me permettra de créer de nouveaux essaims pour la saison.

Je préfère toutefois attendre encore un petit peu, car nous ne sommes pas à l’abris d’une chute imprévue des températures. Je surveille les prévisions météos, mais j’ai l’impression que ça y est le printemps est bel et bien démarré.
Il fait encore un peu frais le matin, mais très bientôt les températures devraient monter petit à petit, les floraisons s’accentuer encore, faisant ainsi un cocktail « prodigieux » pour nos abeilles : soleil et nectar à profusion.

e profite de cet écrit pour vous remercier encore chaleureusement pour tout votre soutien.
Je vais organiser mes portes ouvertes cette année le Dimanche 23/06/2019. Vous pouvez vous rendre sur le site pour vous inscrire :
https://www.untoitpourlesabeilles.fr/portes-ouvertes/144-portes-ouvertes-chez-patrice.html

A très bientôt,
Patrice

Voir toutes ses actualités

Le rucher des Côteaux de Bourg

Le rucher des Côteaux de Bourg
Les ruches se trouvent sur les côteaux de Bourg (nord Gironde) sur les terres du château La Grolet.

Tout comme les ruches de Patrice, le domaine est conduit en Biodynamie : ici tout est mis en place pour préserver le milieu, aucun produit chimique n'est utilisé, les vignes reçoivent fumure naturelle, composte organique et engrais vert.

Les nombreux bois présents sur la zone sont constitués d'essences très variées ; châtaigners, acacias, tilleuls et fruitiers sauvages.
Patrice travaille avec des abeilles locales, dites abeilles "noires".
L 'abeille bénéficie ici d'une nourriture saine et variée. Le miel qui en récolté est un miel polyfloral plutôt cristallin (solide) à pâte fine, avec une saveur fleurie et fruitée ainsi qu'une légère note épicée.

L'apiculteur : Evelyne et Frédéric WIELEZYNSKI

UTPLA apiculteur Evelyne et Frédéric WIELEZYNSKI

Evelyne et Frédéric sont apiculteurs depuis 5 ans dans le Médoc girondin.
Touchés par les problèmes que rencontre la biodiversité, Evelyne et Frédéric ont décidé de s'engager dans l'apiculture.

Ils ont aujourd’hui 46 ruches, réparties sur trois ruchers, qu’ils conduisent en respectant au mieux le rythme des abeilles.

Après avoir développé leurs propres ruchers ils ont décidé de s’investir dans le rucher école du Syndicat des Apiculteurs de Gironde et d’Aquitaine (SAGA) dont ils sont membres depuis 2005.
Frédéric est aujourd’hui président du SAGA et participe avec Evelyne à la fourniture d’essaims et de reines aux stagiaires du rucher école.

Un saison qui démarre mal

Chers parrains,

Nous venons de commencer la récolte de printemps.
Ce que je redoutais se confirme, la sortie d’hiver difficile associée aux conditions climatiques du printemps bien fraiches sur la Gironde produisent un résultat très impactant sur les récoltes.
La récolte devrait être divisée non pas par 2 mais par 5 environ à ce rythme.  
Les ruches sont assez faibles et surtout les essaims ne se développent pas.
La production est  donc à l’image de la situation.
Espérons que l’été soit plus chaud … mais pas trop sinon les conséquences seraient catastrophiques.

A très bientôt, pour je l'espère de meilleures nouvelles.
Frédéric

Voir toutes ses actualités

Le rucher du Medoc

Le rucher du Medoc

Le rucher se trouve dans la partie sud du médoc, prés de la région viticole d’appellation Haut Médoc, à environ 25 kms de Bordeaux.


Les colonies installées sont majoritairement des abeilles locales, dites "noires" ou présentant hybridées dues à certains croisements avec des abeilles de race Buckfast.


La flore mellifère qui entoure les ruches dans cette région boisée se compose d’arbres ou arbustes sauvages (acacia, saules, bourdaine, prunelliers, de ronces, châtaigniers, noisetiers, houx) et domestiques (tilleul, fruitiers, Sumac, cotonéasters, …).

Le miel récolté sera donc un miel polyfloral liquide et de couleur dorée à ambrée selon les floraisons et conditions climatiques.

JT de 12h France3 Aquitaine avec Frédéric

Reportage consacré à Frédéric et au projet Un toit pour les abeilles diffusé le lundi 26 Septembre 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Préambule
Avant d’évoquer avec vous le début de la saison apicole, nous voulions vous partager deux nouvelles concernant Un Toit Pour Les Abeilles et l’action que nous menons ensemble…

Les Ruches connectées Un Toit Pour Les Abeilles
la première concerne bien entendu, notre campagne de financement participatif autour de notre projet de « ruches connectées bienveillantes pour les abeilles ».
Nous avons béné...




Imprimer la page

Retour