David haye

Logo David haye

Le cabinet d'expertise comptable David Haye vous conseille à l’aide d’outils de gestion performants et innovants pour accompagner le chef d’entreprise, favoriser ses prises de décisions et contribuer à améliorer les performances de son entreprise.


Voir leur site internet

La ruche en images

  • La ruche David haye
  • La ruche David haye
  • La ruche David haye
  • La ruche David haye
  • La ruche David haye
  • La ruche David haye
  • La ruche David haye
  • La ruche David haye

L'apiculteur : Renald POULAIN

UTPLA apiculteur Renald POULAIN

Renald, paysan bio depuis plus d’une dizaine d’années et ancien éleveur laitier a décidé de se diversifier dans l'apiculture biologique en 2012 (certification Ecocert).
Amoureux de la nature depuis son enfance, Renald a pour éthique le respect de l’environnement et une démarche respectueuse de l’homme et des générations futures.

Il élève lui-même ses reines et ses essaims, ayant suivi une formation spécifique d'élevage.
Ses ruches sont des dadants comportant chacune 10 cadres, elles sont fabriquées en pin douglas provenant de la forêt voisine, la peinture de protection des ruches dite Suédoise est faite par ses soins, avec de la farine, de l'huile de lin et de l'ocre.


Il cultive ses terres et plante sur plusieurs dizaines d’hectares les fleurs qui permettront à ses abeilles de s’épanouir.
Il fournit également en blé sur des variétés oubliées et pauvre en gluten les boulangeries alentours.
Les miels produits par Renald n’ont subi aucune transformation (non chauffés), ne contiennent aucun additif.
Ils gardent ainsi toutes leurs propriétés gustatives et bienfaits pour la santé.

Son objectif est d'atteindre 250 ruches pour vivre de l'apiculture.

Nouvelles de votre apiculteur

Bonjour à tous,

Un petit bonjour de Normandie où la saison se termine sous un grand soleil avec des températures exceptionnelles !

Malgré un démarrage tardif du aux saints de glaces, la saison s’est très bien passée. Ma récolte a dépassé celle de l’an dernier surtout en tilleul et en toutes fleurs d’été...

Il y a eu certains tracas ceci dit, une première panne au niveau de la presse à cire puis une autre panne sur le programmateur de l’extracteur... Les problèmes ne sont pas résolus, je pense que je vais devoir réinvestir cet hiver pour la Saison prochaine car mes machines sont anciennes et il n’existe plus de pièces de remplacement.

Je n’ai pas pu organiser de portes ouvertes cette année à cause du COVID, j’espère avoir le plaisir de le faire l’an prochain pour vous recevoir.

Merci beaucoup pour votre soutien.

Amicalement.

Renald 

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Domfront

Le rucher de Domfront

Le rucher de Renald est situé dans le bocage Bas-Normand, à la lisière de la forêt d'Andaine sur le site  Natura 2000  et le parc régional  Normandie Maine.

Ses ruches lui procurent du miel toutes fleurs de grande qualité :
- Miel de vergers (pommiers et poiriers hautes tiges)
- Miel de haies (aubépine, châtaigner, ronces...)
- Miel de prairie permanente (pissenlit, trèfles...)
- Miel de phacélie (récoltée grâce la plantation de jachère fleurie)
La récolte se fait deux fois par an, l'une au printemps, l'autre en été, permettant ainsi d'obtenir deux variétés de miel toutes fleurs.
Vous pourrez recevoir en fonction des floraisons (selon les conditions météos) et période de parrainage, l’un et/ou l’autre de ces miels panachés dans votre colis.

L'apiculteur : Arielle et Eric MAIDON

UTPLA apiculteur Arielle et Eric MAIDON

Eric : J'ai travaillé longtemps comme plombier chauffagiste. Mais quand j'ai eu 50 ans,
j'ai dit « Stop ! Maintenant je vais faire ce que j'ai envie de faire ! » et je suis reparti à l'école pour passer un BPREA d'apiculture.
Après avoir acheté 25 ruches en 2013, j'ai construit les autres et commencé à agrandir mon cheptel.
En 2018, celui-ci s'élevait à environ 200 colonies et obtenait une certification AB.
Arielle : J'étais institutrice depuis une trentaine d'années. J'ai pris ma retraite et je me suis engagée avec lui dans cette nouvelle voie.
Je donne un coup de main au rucher et à la miellerie, mais je m'occupe plutôt de la transformation (granolas, gâteaux, pâtes à tartiner...) et des marchés.
Je garde un contact avec l'éducation en animant parfois des ateliers de sensibilisation au peuple des abeilles, auprès des enfants d'âge scolaire.
Cette nouvelle vie nous satisfait, elle est cohérente avec nos envies d'écologie et de mieux vivre, et nous avons l'impression de contribuer à une alimentation plus saine avec nos produits !
Le parrainage de ruches avec Un Toit Pour Les Abeilles est pour nous une réelle opportunité de faire face aux difficultés auxquelles sont confrontées les abeilles et les apiculteurs de nos jours.
Merci pour tous vos parrainages !

Nouvelles de vos apiculteurs

Chères marraines et chers parrains

Tout d'abord, nos excuses pour ne pas vous écrire plus souvent !
En été, la saison bat son plein et nous sommes un peu dépassés par le temps : travail au rucher, traitements des abeilles, transhumances, récoltes, extraction, mise en pots, marchés...
Actuellement, nous sommes en pleine récolte/extraction du miel de sarrasin, qui promet d'être satisfaisante. Enfin ! Car cette saison n'a pas été aussi bonne qu'elle le promettait au printemps.
Il ne vous a pas échappé que la météo a joué contre nous pendant des semaines : le miel de printemps amassé par nos abeilles a donc servi à les nourrir et il n'est rien resté pour les apiculteurs...

Par la suite, la transhumance vers l'acacia s'est soldée par un échec, la pluie permanente ayant ravagé la floraison. Il a fallu de nouveau nourrir les colonies.
Pas de châtaignier non plus, nous avons cependant récolté un excellent miel de miellat, pas en grosses quantités malheureusement.

Les transhumances vers le tilleul puis le sarrasin ont été plus satisfaisantes : récolte moyenne sur le tilleul mais il est excellent !
Quant au sarrasin, le beau temps étant enfin au rendez-vous, il se montre généreux.
Nos avettes terminent la saison en mission pollinisation sur le tournesol où elles ont l'air de se régaler. Le miel obtenu servira à nourrir les colonies durant l'hivernage.

Tout cela en tentant de remonter le cheptel qui avait subi de lourdes pertes en sortie d'hivernage : division des colonies, achats de nouvelles reines... et chasse aux essaims sauvages qui sont pour nous un petit plus!

Nous testons également un nouveau traitement bio contre le varroa en priant pour son efficacité ...
Un petit mot sur le miel de sarrasin : la culture de cette fleur était quasi inconnue dans notre région il y a encore quelques années, mais maintenant on en trouve un peu partout.
Plante bien mellifère, elle fait le bonheur de nos abeilles car sa floraison est particulièrement longue.
Son nectar donne un miel foncé, goûteux et souvent très apprécié malgré son odeur prononcée !
De plus, il a des vertus intéressantes : c'est LE miel à consommer en cas de fatigue, d'anémie ou de problèmes digestifs. En plus de son côté revitalisant, c'est un excellent cicatrisant, comme le miel de châtaignier.

Bref, pour nous ce fut une belle découverte, et son succès sur les marchés confirme notre avis. Vous avez pu en goûter lors du dernier envoi de pots et nous espérons que vous l'aurez apprécié autant que nous !

Merci encore à toutes et à tous pour votre soutien, qui cette année encore, prend tout son sens.

Eric & Arielle... et leurs abeilles !

 

Voir toutes ses actualités

Le Rucher La Patte dans le Pot

Le Rucher La Patte dans le Pot

Le rucher est situé chez nous dans le Gers, avec environ 200 ruches dont 160 actuellement en production.
Etant situés à l'intersection du Gers, de la Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées, nous sommes idéalement placés pour effectuer de petites transhumances vers des zones mellifères :
tilleul, châtaignier et suivant les années bruyère callune dans le piémont pyrénéen, acacia, tournesol et sarrasin en plaine.
Également colza et tournesol en miel conventionnel.

L'apiculteur : Juliana CLERMONT

UTPLA apiculteur Juliana CLERMONT

L’opportunité de mon installation est venue de ma famille. Mon beau père, qui allait partir à la retraite a soutenu l’envie et la curiosité que j’avais pour le monde des abeilles, en m’offrant mes premières ruches. Il m'a également offert son immense soutien. Ma belle-mère et lui, avaient créée 20 ans auparavant, un très beau point de vente à Puy Saint Vincent. Ils m’ont donné l’opportunité de le reprendre. J’ai embrassé cette reconversion avec joie et confiance, d’abord parce que les abeilles ont suscité en moi une véritable passion. Mais aussi parce que la miellerie m’offrait la possibilité d’une installation portant non seulement sur la production de miel, mais aussi sur la confection de produits dérivés (pains d’épices, nougats etc.), de quoi rêver quand on a la fibre pâtissière.

Au fil des années et après une saison de stage et de nombreuses formations, j’ai augmenté mon cheptel et me suis officiellement installée en juillet 2016 avec 130 ruches. Aujourd’hui j’atteins mes objectifs avec près de 300 colonies en hivernage.
J’ai obtenu le label Agriculture biologique novembre 2018. L'ensemble de ma production est aujourd'hui certifiée, miels et produits dérivés.
J’ai choisi de vivre avec ma famille à Forcalquier (04), j’hiverne mes colonies dans les communes autour de chez moi et dans les Bouches du Rhône.
Je produits deux miels : Un Miel de Lavande et un de Miel de Fleurs de Hautes Montagnes.

Des nouvelles de vos abeilles.

Chères marraines et chers parrains,

L'été est bientôt derrière nous, il y a encore de belles journées chaudes qui nous donneraient bien envie de farniente, mais nous gardons le rythme encore un peu.
Toutes les ruches ont été récoltées, le miel de montagne est extrait et majoritairement vendu.
Le miel de lavande est en cours de brassage pour se faire crémeux. Bientôt tout sera mis en pot et la miellerie sera rangée et fermée.
Les ruches sont en cours de traitement contre le varroa et seront bientôt positionnées sur leurs emplacements d'hivernage.
Après le grand marathon de la saison qui a commencé il y a 7 mois nous passons en douceur à une autre étape de la saison.
Portez vous bien et à très bientôt.

Juliana & Jérémy

PS: un énorme merci pour votre soutien si précieux.

Voir toutes ses actualités

Le Rucher de Forcalquier

Le Rucher de Forcalquier

Mon objectif est d’avoir 300 colonies (ruches ou ruchettes) en hivernage chaque année. En période de production je divise mon cheptel en deux, une partie est aménée dans les Hautes alpes et y restera jusqu'en septembre et l'autre partie est répartie sur les différents sites de production de miel de lavande dans les Alpes de Hautes provence.

J’aime travailler des petites unités, c’est pourquoi mes ruchers sont composés au maximum de 40 ruches.  Je me suis installée en rêvant d’une apiculture sédentaire, mais la réalité des ressources doit nous conduire à faire évoluer nos schémas pour que les abeilles vivent au mieux, donc j'hiverne plus au sud du département une partie de mon cheptel.
Au printemps et en été les abeilles peuvent trouver du nectar ou du pollen sur les amandiers, le romarin, la fausse roquette, les fruitiers (pruniers, cognassiers, cerisiers, poiriers, pommiers), la pervenche, le lilas, les cultures de sainfoin, le thym, le coquelicot, le piracantha, les robiniers, les tilleuls, le dorycnium, la lavande, le tournesol. A l’automne principalement du lierre et de la sarriette.

Nous avons choisi avec mon époux qui travaille le bois, de traiter l’ensemble des nouvelles ruches à l’huile de lin chaude en les baignant, les anciennes ruches sont au fur et à mesure repeintes avec une peinture à la farine mélangée à un oxyde naturel rouge. j’accorde beaucoup d’importance à la qualité du matériel.
Je travaille avec deux types d’abeilles, la noire (écotype des Hautes-Alpes), l’autre partie de mon cheptel est issue d’une sélection de Marc Subirana (sélectionneur en Isère), multipliée par Laurence Monition. J’envisage de faire de l’élevage de reines, je suis avec beaucoup d’attention chacune de mes ruches.

Alors par avance merci à tous mes parrains pour leurs soutiens nombreux !

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en septembre ?
Introduction
Si le mois de septembre rime avec fin des vacances pour nombre d’entre nous, il n’en est pas de même pour les abeilles !
Pour elles est venu le temps de se reposer. La saison touche déjà à sa fin et nos chères butineuses sortent de moins en moins de la ruche.
Profitons de cette accalmie pour revenir sur cette année apicole particulièrement difficile, tant pour les abeille...




Imprimer la page

Retour