David haye

Logo David haye

Le cabinet d'expertise comptable David Haye vous conseille à l’aide d’outils de gestion performants et innovants pour accompagner le chef d’entreprise, favoriser ses prises de décisions et contribuer à améliorer les performances de son entreprise.


Voir leur site internet

La ruche en images

  • La ruche David haye
  • La ruche David haye
  • La ruche David haye
  • La ruche David haye
  • La ruche David haye

L'apiculteur : Renald POULAIN

UTPLA apiculteur Renald POULAIN

Renald, paysan bio depuis plus d’une dizaine d’années et ancien éleveur laitier a décidé de se diversifier dans l'apiculture biologique en 2012 (certification Ecocert).
Amoureux de la nature depuis son enfance, Renald a pour éthique le respect de l’environnement et une démarche respectueuse de l’homme et des générations futures.

Il élève lui-même ses reines et ses essaims, ayant suivi une formation spécifique d'élevage.
Ses ruches sont des dadants comportant chacune 10 cadres, elles sont fabriquées en pin douglas provenant de la forêt voisine, la peinture de protection des ruches dite Suédoise est faite par ses soins, avec de la farine, de l'huile de lin et de l'ocre.


Il cultive ses terres et plante sur plusieurs dizaines d’hectares les fleurs qui permettront à ses abeilles de s’épanouir.
Il fournit également en blé sur des variétés oubliées et pauvre en gluten les boulangeries alentours.
Les miels produits par Renald n’ont subi aucune transformation (non chauffés), ne contiennent aucun additif.
Ils gardent ainsi toutes leurs propriétés gustatives et bienfaits pour la santé.

Son objectif est d'atteindre 250 ruches pour vivre de l'apiculture.

Visite de printemps et premiers essaimages

Chères marraines, chers parrains,

J’espère que vous allez bien. L’Equipe d’Un Toit Pour Les Abeilles m’a contactée hier pour me dire que cela faisait longtemps que je ne vous ai pas donné de nouvelles.
Et c’est vrai.
Je voulais donc, en préambule de ma lettre vous présenter mes excuses pour mes nouvelles tardives.
Nous vivons une saison atypique, par la météo particulièrement capricieuse, mais aussi par la période de pandémie et de confinement que nous traversons tous.
J'ai été u npeu débordé je l'avoue mais je suis là, avec vous, ce matin.
Plein de courage à vous tous !

Pour ce qui est des nouvelles des ruchers, la perte hivernale a été assez faible malgré le fort taux d’humidité.
Je suis soulagé de ce côté si car les pertes peuvent être très lourdes parfois, et j’avais peur que les conditions météos n’aient pas permis un bel hivernage à nos abeilles.

Actuellement je transvase mes essaims des ruchettes vers les ruches.



Compte tenu du contexte de confinement actuel, Valentin mon fils de 16 ans est présent à mes côtés et m’apporte une aide précieuse.
La météo en ce moment est très agréable, mais certains essaims commencent à essaimer.
Il faut donc être vigilant. Regardez comme c’est magnifique !



Pour la miellée à venir, je suis confiant car j’ai pu augmenter mon cheptel grâce aux parrainages et je vous en remercie du fond du cœur.
Tous mes colis sont prêts mais problème d’envoi à cause du confinement. Ça devrait se débloquer je l’espère dans les prochaines semaines.
Je prévois de refaire une porte ouverte comme l’an passé en septembre probablement. Je vous donnerai la date bientôt.

En attendant, prenez soin de vous et des vôtres,
A bientôt,
Renald

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Domfront

Le rucher de Domfront

Le rucher de Renald est situé dans le bocage Bas-Normand, à la lisière de la forêt d'Andaine sur le site  Natura 2000  et le parc régional  Normandie Maine.

Ses ruches lui procurent du miel toutes fleurs de grande qualité :
- Miel de vergers (pommiers et poiriers hautes tiges)
- Miel de haies (aubépine, châtaigner, ronces...)
- Miel de prairie permanente (pissenlit, trèfles...)
- Miel de phacélie (récoltée grâce la plantation de jachère fleurie)
La récolte se fait deux fois par an, l'une au printemps, l'autre en été, permettant ainsi d'obtenir deux variétés de miel toutes fleurs.
Vous pourrez recevoir en fonction des floraisons (selon les conditions météos) et période de parrainage, l’un et/ou l’autre de ces miels panachés dans votre colis.

L'apiculteur : Arielle et Eric MAIDON

UTPLA apiculteur Arielle et Eric MAIDON

Eric : J'ai travaillé longtemps comme plombier chauffagiste. Mais quand j'ai eu 50 ans,
j'ai dit « Stop ! Maintenant je vais faire ce que j'ai envie de faire ! » et je suis reparti à l'école pour passer un BPREA d'apiculture.
Après avoir acheté 25 ruches en 2013, j'ai construit les autres et commencé à agrandir mon cheptel.
En 2018, celui-ci s'élevait à environ 200 colonies et obtenait une certification AB.
Arielle : J'étais institutrice depuis une trentaine d'années. J'ai pris ma retraite et je me suis engagée avec lui dans cette nouvelle voie.
Je donne un coup de main au rucher et à la miellerie, mais je m'occupe plutôt de la transformation (granolas, gâteaux, pâtes à tartiner...) et des marchés.
Je garde un contact avec l'éducation en animant parfois des ateliers de sensibilisation au peuple des abeilles, auprès des enfants d'âge scolaire.
Cette nouvelle vie nous satisfait, elle est cohérente avec nos envies d'écologie et de mieux vivre, et nous avons l'impression de contribuer à une alimentation plus saine avec nos produits !
Le parrainage de ruches avec Un Toit Pour Les Abeilles est pour nous une réelle opportunité de faire face aux difficultés auxquelles sont confrontées les abeilles et les apiculteurs de nos jours.
Merci pour tous vos parrainages !

Le printemps au rucher

Chers parrains et marraines, bonjour !

Tout d 'abord nous espérons que les colis de miel sont bien arrivés chez vous, et en bon état.
Les envois ont été différés pendant le confinement mais maintenant, tout doit être distribué ou sur le point de l'être.

Des nouvelles de vos petites protégées :
Après les fortes pertes de la saison dernière, nous avons dû racheter de nombreuses colonies. Celles-ci restent au rucher d'élevage et ne seront pas productives cette année.
Nous les chouchoutons pour pouvoir ensuite les diviser et multiplier les essaims. Nous espérons évidemment qu'elles seront en pleine santé pour renforcer le cheptel très bientôt.
Les autres colonies ont commencé les transhumances.
Qu'est-ce que c'est, direz-vous ? ce ne sont pas des moutons !  
Non, bien sûr, mais ici nous pratiquons une apiculture pastorale, qui consiste à amener nos abeilles vers les floraisons qui nous intéressent, et permet de récolter séparément des miels monofloraux :
miel de tilleul, de châtaignier ou de sarrasin...
Bien sûr, cela n'empêche pas nos butineuses d'aller goûter aux autres fleurs présentes sur le site, et c'est ce qui fait qu'un miel est différent chaque année, pour notre plus grand plaisir.
Après avoir repris des forces sur le colza et les fleurs mellifères de printemps, nos avettes se trouvent actuellement sur des zones d'acacia. Après une bonne miellée, le temps a malheureusement changé avec de fortes pluies et du vent, faisant tomber toutes les fleurs d'acacia...
Il n'y aura donc cette année encore que très peu de ce miel pour les apiculteurs, ce qui a été récolté par les abeilles ayant principalement servi à les nourrir.
Nous espérons que la prochaine floraison, à savoir le châtaignier, sera plus productive !
Tout dépendra de la météo...

Côté rucher d'élevage, nous avons planté cette année encore de quoi satisfaire la population des ruches : bourrache, haies mellifères, et une centaine de pieds de bourdaine dont elles raffolent et qui donne un de nos miels préférés. Le verger de fruitiers est toujours bien fréquenté par nos pollinisatrices et bien d'autres.



Cette saison est aussi celle de l'essaimage, et nous sommes souvent appelés par des particuliers pour récupérer des essaims dans un jardin ou sous un toit. C'est parfois acrobatique !
Nous trouvons aussi des essaims sauvages qui acceptent parfois l'hébergement que nous leur proposons dans nos ruches.
Ces abeilles viendront renforcer le cheptel.



Voilà... bientôt les premières récoltes et extractions, si tout va bien.
Nous vous tiendrons au courant !
Merci encore pour votre soutien !
Arielle et Eric


Voir toutes ses actualités

Le Rucher La Patte dans le Pot

Le Rucher La Patte dans le Pot

Le rucher est situé chez nous dans le Gers, avec environ 200 ruches dont 160 actuellement en production.
Etant situés à l'intersection du Gers, de la Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées, nous sommes idéalement placés pour effectuer de petites transhumances vers des zones mellifères :
tilleul, châtaignier et suivant les années bruyère callune dans le piémont pyrénéen, acacia, tournesol et sarrasin en plaine.
Également colza et tournesol en miel conventionnel.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en juillet ?

Introduction
Alors que la vie semble reprendre prudemment son cours en France avec la réouverture des restaurants et des cinémas,
nous gardons en tête cette parenthèse qui a permis à la nature de s’épanouir loin des activités humaines, pendant quelques mois.
Saurons-nous tirer des conclusions et faire évoluer nos modes de consommation pour préserver cette biodiversité q...




Imprimer la page

Retour