EUROGERM

Logo EUROGERM
Depuis plus de 25 ans, EUROGERM, expert français de la céréale technique, crée, produit et commercialise, dans le monde entier, des ingrédients et solutions fonctionnels, nutritionnels et sensoriels, au cœur de la filière Blé-Farine-Pain avec une exigence de qualité, de sécurité et d’engagement responsable auprès de ses clients. EUROGERM apporte conseils et assistance au développement et à l’innovation, et accompagne son offre produits de services dédiés grâce à ses laboratoires : physico-chimique, contrôle, évaluation sensorielle et baking center.


Voir leur site internet

EUROGERM souscrit au Global Compact et s'est engagée dans une démarche RSE. Dans le cadre de cet engagement, elle a mis en place différentes actions ayant trait à l'environnement et contribue à protéger la biodiversité via son parrainage de ruche avec l’organisation « Un toit pour les abeilles »

La ruche en images

  • La ruche EUROGERM
  • La ruche EUROGERM
  • La ruche EUROGERM
  • La ruche EUROGERM
  • La ruche EUROGERM
  • La ruche EUROGERM
  • La ruche EUROGERM
  • La ruche EUROGERM
  • La ruche EUROGERM
  • La ruche EUROGERM
  • La ruche EUROGERM

France 3 Bourgogne avec Chantal et Yves

Reportage diffusé le jeudi 6 Octobre 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

L'apiculteur : Yves ROBERT

UTPLA apiculteur Yves ROBERT

Yves et Chantal ont débuté en 2010 avec 3 ruches. Aujourd'hui ils en comptent près de 80, dont une soixantaine soutenues par les parrains Un Toit Pour Les Abeilles.

Yves et Chantal privilégient une production locale et une conduite douce des ruches. Ce choix est motivé par une éthique personnelle et professionnelle engagée pour la protection de l’environnement, ceci dans une optique d’exploitation apicole prospère économiquement.

Chantal et Yves ne pratiquent pas la transhumance, puisque tous leurs ruchers sont fixes, ce qui réduit considérablement les dépenses en carburant, les besoins en mécanisation et ainsi l'impact carbone.

Ils ont choisi des ruches Warré plus respectueuses des abeilles et proposent un miel de terroir.
Outre le miel, Les apiculteurs produisent leurs propres essaims naturels (sans importation de reine), ils récoltent du pollen, de la propolis, de la cire d’abeille...

Yves est l'auteur du "Petit manuel d'apiculture douce en ruche Warré" aux éditions Terre Vivante paru au printemps 2019.

L'hiver 2020 printemps 2021

Bonjour à tous,

Un hiver presque « normal » Quand on est apiculteur (ou agriculteur), on est accroc à la météo…
« Alors que 2020 est sur le point de devenir l'année la plus chaude jamais enregistrée en France, ces prochains mois vont-ils être en mesure d'apporter un peu de fraîcheur ou de froid, à l'image d'octobre ? » commentait un site météo en novembre 2020.
En effet, début novembre, l’hiver était à peine engagé. (Voir la photo de ruches avec de la végétation et un ciel bleu) Mais, les températures basses se sont finalement imposées en début d’hiver. Cet hiver est un peu plus « normal » que les années précédentes ; c’est-à-dire légèrement plus rigoureux : avec des périodes froides -qui n’ont pas duré- et de la neige -qui n’a pas tenue bien longtemps en plaine. Les incidences d’un hiver plus frais sont multiples : - La végétation a beaucoup moins d’avance que les années précédentes, - Les colonies d’abeilles sont restées « en grappe », et - Les risques d’un retour de froid en plein printemps pourraient être moindre. J’ai en mémoire, ces dernières années, toutes sortes d’incidents météorologiques qui ont impactés lourdement mon activité apicole : - Le printemps 2019, qui a été le plus froid depuis 40 ans et a compromis le développement des colonies dans une période cruciale, - Des hivers très doux, qui avancent le début des premières floraisons tellement tôt, que les abeilles -qui sortent seulement quand il fait 12 à 14 °- ne les butinent même pas. - … Cet hiver plus « normal », laisse entrevoir un printemps qui pourrait être lui aussi plus « normal ». Mais, ce genre de pronostique reste très fragile, tellement le climat n’en fait qu’à sa tête, avec le dérèglement que notre civilisation a eu la très dangereuse envie de lui imposer. Les abeilles sont capables de passer des hivers rigoureux ; elles y étaient habituées, depuis des millénaires. Elles sont aussi capables de s’adapter au changement climatique, si la végétation n’en souffre pas excessivement. Or, en plaine et coteaux où sont mes ruches, il manque d’arbres et de forêts régulatrices du climat, en période de sécheresse, notamment. Donc, je resterai accroc aux bulletins météorologiques. Et, mon activité apicole restera ballottée par les immenses incertitudes climatiques à venir. Avec le soutien du réseau de parrainage cela est un peu plus viable. Je vous en remercie. Et, la flore –sauvage et cultivée- butinées par nos abeilles vous en remercie également ! J’invite également -celles et ceux qui le peuvent- à œuvrer pour la ré-végétalisation et particulièrement la reforestation de nos environnements. Seule chance de maintenir un cycle de l’eau efficient et de contenir la hausse en flèche des températures maximales ; donc de rester un peu résilient vis-à-vis du réchauffement climatique qui s’est engagé pour des décennies.

A bientôt,
Yves

En novembre 2020, il y avait encore de la végétation et un ciel bleu

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Sennecey

Le rucher de Sennecey

Le rucher est situé près du hameau de Tallant dans le canton de Sennecey-le-Grand en Saône-et-Loire (Bourgogne du Sud).

Il occupe un verger bordé de haies, de pâtures et prairies qui s'étendent à flanc de colline jusqu'au bois qui coiffe le sommet.
Cet environnement est riche d'une flore diversifiée qui s'épanouit dès le printemps (pissenlit, fruitiers, aubépine...) et se prolonge tout l'été (acacia, ronce, trèfle...).

La première récolte sera polyflorale puisqu’issue des variétés citées ci dessus.
Ainsi, selon la proportion en tilleul et acacia, le miel pourra être liquide à crémeux (ces deux espèces mellifères influençant sur la fluidité du miel).

Chantal et Yves travaillent avec des reines de souche Buckfast fécondées naturellement et issues du cheptel bio de Jérôme Alphonse (autre apiculteur partenaire Un toit pour les abeilles). Cette race d'abeilles est connue pour être douce et productive.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en février ?

Introduction
L’année 2021 marquera-t-elle le retour des enjeux climatiques sur le devant de la scène internationale ?
C’est ce que nous espérons vivement avec la prise de fonction de Joe Biden, nouveau président des Etats-Unis d’Amérique.
Dès son premier jour de mandat, il a en effet annoncé le retour des Etats-Unis dans l’Accord de Paris sur le climat.
Esp&eacut...




Imprimer la page

Retour