ariane fleurs

Logo ariane fleurs

Fleuriste dans le 12ème arrondissement de Paris depuis 3 générations , notre boutique familiale et traditionnelle offre un large choix de fleurs coupées, plantes, fleurs sèches, bougies et objets de décoration. Une part importante de nos fournisseurs est française et même locale ( Essonne, Val de Marne, Seine et Marne, Val d'Oise ) et nous suivons les saisons. Chez nous, pas de routine, tous nos bouquets sont uniques et ne sont pas confectionnés à la chaine dans des hangars dédiés. Nous aimons discuter avec nos clients et prendre le temps de les conseiller, quelle que soit l'occasion.

Très soucieux de l'environnement, Ariane fleurs propose des fleurs locales ( Ile de France ), mais aussi du terreau 100% naturel, issu du recyclage de nos déchets par la société Vépluche qui vient les récupérer chaque semaine, nous proposons également des cartes à planter ( Les cartes de Lulu ), et notre papier d'emballage est composé d'herbe recyclée. Chaque année, nous participons à l'opération interprofessionnelle "Des fleurs pour les abeilles" qui promeut le plantes mellifères. Tout comme la coccinelle qui est notre animal totem, sauver les abeilles est un enjeu évident qui nous tient à coeur.

La ruche en images

  • La ruche ariane fleurs
  • La ruche ariane fleurs
  • La ruche ariane fleurs

L'apiculteur : Alain LEVIONNOIS

UTPLA apiculteur Alain LEVIONNOIS

Alain est apiculteur dans la Brie verte depuis 25 ans et s’occupe d’environ 100 ruches.
Passionné par son métier il fait partie de l’équipe du « rucher du Luxembourg » (Société Centrale d’Apiculture) où il donne des cours d’apiculture.
Alain est engagé dans une démarche Bio.
Le miel du rucher des Cours Doux détient le label "AB". Alain est aussi engagé à nos côtés dans un projet d’économie sociale au Maroc ou il assure la formation d’une trentaine de femmes.

Les miellées sont arrivées

Chères marraines, chers parrains,


La sortie de l'hiver a été difficile et nous avons eu beaucoup de pertes.
Heureusement, le beau temps s'est installé !
Les fleurs se sont épanouies, le moral est remonté, les miellées sont arrivées : miel de printemps, acacia et nous voilà déjà dans la dernière étape, en espérant un beau miel de forêt.


Encore merci pour votre soutien et bel été à tous !

Alain

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Cours Doux

Le rucher de Cours Doux

Le rucher de Cours Doux est situé en plein cœur de la région de la Brie Verte à Féricy (Seine-et-Marne) dans la vallée Javot en lisière de la forêt domaniale de Barbeau.
De nombreuses variétés de plantes visitées par les abeilles sont présentes sur ce territoire.

Selon l'emplacement des ruches et la floraison variante sur chaque année, Alain vous proposera deux types de miel :
Un miel d'acacia, d'aspect liquide et brillant, au parfum délicat avec des notes florales.
Un miel de forêt, liquide également plutôt sombre et de saveurs boisées à mentholées selon la teneur en tilleul et châtaignier.

L'apiculteur : Pascal BOYARD

UTPLA apiculteur Pascal BOYARD

Apiculteurs à Briis sous Forges, notre petite exploitation familiale nous permet de produire exclusivement dans notre région des miels de qualité.
Depuis 20 ans nous produisons des miels de cru pour le plus grand plaisir de nos clients.
Notre production artisanale, est réalisée à partir d’abeilles sélectionnées sur des critères de rusticité et d’adaptation à l’environnement local, seuls gages de la conservation d’une abeille autonome.
Les premières fleurs qui apparaissent sont celles des épines noires, petits buissons produisant de prunelles violettes remarquables à l’automne.
Suivent les floraisons des merisiers de la forêt puis des arbres fruitiers de nos jardins, les pissenlits, marronniers d'inde, érable, aubépines, reine des prés.
Puis viennent les floraisons d’acacias, suivies des tilleuls, ronces, chardons, trèfles, ombellifères puis la saison se termine vers mi-juillet par les châtaigniers.
Nous militons pour une approche locale et développons des partenariats valorisant les acteurs de notre environnement économique.
De formation agricole, c'est dans la continuité de ma relation à mon terroir que je me suis rapproché des abeilles que j'avais rencontrées vers l'âge de 8 ans.
L'objectif du parrainage est une manière pour moi de partager mes abeilles, faire profiter à plus de personnes des produits de mes ruches, sans que cela ne me demande plus de temps en commercialisation.

Quelques nouvelles de nos petites...

Chères marraines, chers parrains,

Cette année, le printemps a été beaucoup plus favorable à nos abeilles, qui ont pu butiner beaucoup de fleurs de printemps, ce qui a permis un bon développement des colonies et une récolte nettement supérieure à celle de l'an passé.
Les orages de début juin ont un peu rincé les fleurs d'acacias et nous avons eu une période de disette de près de 3 semaines durant lesquelles les abeilles ont eu du mal à trouver de quoi se nourrir.
Les bonnes réserves accumulées le mois précédent ont permis aux ruches de se maintenir en population.

Actuellement, nous sommes en pleine miellée d'été, avec les ronces, les tilleuls et les châtaigniers qui sont en pleine floraison, encore pour 10-15 jours.
En ce moment, les abeilles accumulent aussi beaucoup de pollen de grande qualité, qui sera utilisé pour l'élevage des premières abeilles d'hiver qui commencera vers la mi-août.
Dans 15 jours, nous allons commencer à récolter le miel d'été.
Les prochaines floraisons de trèfles, luzernes, chardons et autres petites fleurs sauvages permettront aux abeilles d'accumuler suffisamment de réserves de miel pour élever les abeilles d'hiver.
Les réserves de miel seront complétées par les abeilles lors de la floraison des lierres en septembre/octobre.

Nous produisons les derniers essaims avant que les abeilles ne se débarrassent des faux-bourdons, dès la fin de la miellée d'été.
En effet, cette échéance marquera la fin de la période de reproduction des abeilles qui entreront dans une phase "économique" afin d'économiser au maximum leur réserves.
Les faux-bourdons seront expulsés de leurs ruches et seules les ruches orphelines les accepteront.
Ainsi les derniers faux-bourdons pourront survivre et éventuellement féconder quelques dernières reines en juillet/août.
Globalement un faux-bourdon vit 30-35 jours maximum.

Notre programme de recherche sur la résistance des abeilles à leur principal parasite, le varroa, progressent comme nous le souhaitons.
Vers le 10 juillet nous allons récolter des varroas dans des grosses ruches, pour infester les ruches de recherche.
Début août, nous allons compter les varroas qui restent dans ces ruches de recherche afin de déterminer lesquelles sont capables de s'en débarrasser.
Les meilleures reines seront multipliées pour assurer la continuité de ce programme en 2023.
Cela fera 9 ans que nous avons lancé ce programme et le travail commence à porter ses fruits, car nous observons de plus en plus de ruches avec peu de varroas.

Amitiés apicoles.
Pascal


Voir toutes ses actualités

Le Rucher L'Abeille Hurepoise

Le Rucher L

Avec moins de 50 ruches de production, je sélectionne et reproduis les meilleures abeilles de notre cheptel afin de pouvoir transmettre des abeilles aux générations futures.
Nous commercialisons majoritairement nos produits en circuit court (AMAP, Groupement de Consom'Acteurs, associations, marchés locaux, vente directe...)

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction
Le mois de juin est une période de forte activité pour les abeilles.
Les floraisons sont nombreuses et la ruche bourdonne de toute part.
C’est donc aussi une période intense pour l’apiculteur, qui doit redoubler de vigilance. Immersion dans le monde des abeilles en juin !



Que se passe-t-il dans la ruche en juin ?
Jusqu’au 20 juin environ, la Reine pond très activement, jusqu’à 2 000 œufs par jour !
La ru...




Imprimer la page

Retour