ANAP

Les ruches en images

  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP
  • La ruche ANAP

L'apiculteur : Alain L.

UTPLA apiculteur Alain L.

Alain est apiculteur dans la Brie verte depuis 25 ans et s’occupe d’environ 100 ruches.
Passionné par son métier il fait partie de l’équipe du « rucher du Luxembourg » (Société Centrale d’Apiculture) où il donne des cours d’apiculture.
Alain est engagé dans une démarche Bio.
Le miel du rucher des Cours Doux détient le label "AB". Alain est aussi engagé à nos côtés dans un projet d’économie sociale au Maroc ou il assure la formation d’une trentaine de femmes.

Bonne année !

Chers Parrains,

 

Tout d’abord je souhaite à tous une bonne année, beaucoup de bonheur, une bonne santé et la réalisation de vos voeux les plus chers.

Mi-octobre, après avoir vérifié que nos abeilles aient suffisamment de provisions pour passer l’hiver, il est temps de ne plus les déranger.

La transhumance du mois de juillet vers les cultures de sarrasin a été profitable aux provisions de miel pour elles.

Même si nous venons d’entrer dans l’hiver, ce solstice redonne espoir, fin janvier les jours rallongent et si la température dépasse les 10° les abeilles peuvent, dans notre région, récolter les premières pelotes de pollen sur les noisetiers; mais elles savent que le chemin vers le printemps est encore long.

L’apiculteur lui s’active, il prépare et nettoie les emplacements, désinfecte et repeint les ruches, prépare le matériel afin que tout soit prêt pour le 15 mars, début des visites de printemps.

On rêve d’une année apicole aussi belle que la précédente.
Le printemps 2018 a été propice au développement des colonies, belles floraisons des acacias et tilleuls des bois mais trop de chaleur en juillet pour être tout à fait satisfaisant car alors l’activité dans les ruches se réduit, les abeilles ventilent pour lutter contre la chaleur.
Elles se positionnent  sur les planches d’envol pour essayer de se défendre des frelons asiatiques de plus en plus nombreux et agressifs jusqu’aux gelées de fin novembre. Une perturbation incontestable qu’il faudra arriver à réduire dans l’avenir.

De plus en plus de personnes portent de l'intérêt aux abeilles, pour qu’elles ne disparaissent pas, en soutenant diverses actions : le parrainage, l’installation d’une ou deux ruches dans son jardin juste pour le plaisir des fleurs, la participation aux formations dans de nombreux ruchers écoles etc personnellement, en tant que chargé de cours au rucher école du Jardin du Luxembourg, je confirme cet engouement, les cours se rajeunissent, se féminisent, et l’attente pour les inscriptions est longue.


Merci encore de votre soutien au travers de vos parrainages, ils nous sont très utiles.

A bientôt pour le retour du printemps.

Alain Levionnois

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Cours Doux

Le rucher de Cours Doux
Le rucher de Cours Doux est situé en plein cœur de la région de la Brie Verte à Féricy (Seine-et-Marne) dans la vallée Javot en lisière de la forêt domaniale de Barbeau.
De nombreuses variétés de plantes visitées par les abeilles sont présentes sur ce territoire.

Selon l'emplacement des ruches et la floraison variante sur chaque année, Alain vous proposera deux types de miel :
Un miel d'acacia, d'aspect liquide et brillant, au parfum délicat avec des notes florales.
Un miel de forêt, liquide également plutôt sombre et de saveurs boisées à mentholées selon la teneur en tilleul et châtaignier.

L'apiculteur : Christian G.

UTPLA apiculteur Christian G.

Christian GRASLAND est apiculteur amateur dans la région Rennaise.

Une passion qui l'a piqué tout jeune où il construisait chez son grand-père du haut de ses 10 ans, sa première ruche avec quelques planches de bois.
Christian élève des reines et produit également des essaims (abeilles noires ou dites de pays).
Il est l'initiateur d'une association anti OGM Breton (l'Etat nature de nature anti-OGM) et a participé à de nombreuses manifestations. Christian est d'ailleurs connu pour ses prises de paroles dans le secteur apicole et auprès des instances politiques où on le surnomme Cricri l'abeille.
Il s'occupe également des ruches de la MCE (Maison de la Consommation et de l'Environnement) et récupère des essaims sur la périphérie de Rennes.

Une bien triste saison

Chères marraines, chers parrains,
En préambule je tiens à m’excuser sincèrement pour mes nouvelles tardives. Je sais que vous avez été nombreux à attendre des nouvelles de ma part.
Hélas les nouvelles sont tristes…

Je déplore quelques soucis de santé depuis février dernier, mais je m’accroche tant bien que mal.
J’aimerais pouvoir en dire autant de nos abeilles, mais le constat est triste. J’ai perdu cette année 50% de mon cheptel. 100 ruches sur mes 200 ruches sont mortes. Et certaines colonies mises en hivernage me paraissent encore bien fragile.

J’en reviens toujours à cela, mais pour moi le premier facteur qui explique ces pertes « hors normes » ne sont ni les pesticides, ni même la météo, mais c’est bien le frelon asiatique.
Impossible d’arrêter ou tout du moins de ralentir la prolifération du prédateur.
Il est arrivé dans ma région en 2013 et depuis il s’installe tranquillement sans qu’on ne puisse se défendre. Tous les pièges élaborés pour combattre cet insecte, que ce soit la harpe électrique, la raquette, ou encore les pièges avec du sirop et de la bière n’agissent pas suffisamment bien sur le prédateur. Pire, ils ne font pas de sélection et mettent en péril les guêpes européennes par exemple, qui ont pourtant un rôle essentiel à jouer dans la régulation des chenilles par exemple…

En bref les choses n’avancent pas dans le bon sens et nos colonies, comme celles des autres collègues apiculteurs dans la région sont en souffrance.
Je vous en dis plus au sortir de l’hiver, avec je l’espère des colonies plus fortes !

En attendant je prépare vos pots de miel qui ne devraient plus tarder à arriver chez vous.
L’occasion de vous réitérer mes remerciements profonds pour tout votre soutien, plus que jamais essentiel.
Passez de belles fêtes !
Christian

Voir toutes ses actualités

Le rucher de St Jacques de La lande

Le rucher de St Jacques de La lande

Christian utilise des produits naturels et s'applique à une conduite du rucher biologique dans la mesure du possible.

Bien que le territoire ne se prête pas à la labellisation biologique, il adopte une démarche respectueuse envers ses abeilles.

3 ruchers sont présents sur la commune et ces derniers offrent aux abeilles aubépine, cerisier, ronce, trèfle blanc, fruitier, tilleul pour un miel toutes fleurs.

Les colonies installées sont majoritairement des abeilles locales, dites "noires" que Christian s'attache à sélectionner ou présentant certains croisements qui ont pu apparaitre mais dont les Reines ont montré de bons résultats.

A quelques km de là, Christian cherche à construire et développer du matériel pédagogique dans son secteur d'activité :
Ruchers couvert ouvert aux publics, vitrine d'observation des colonies d'abeilles...

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

L’incroyable recul du Gouvernement…
On parle souvent de « danse des abeilles » pour évoquer le système de communication des abeilles entre elles… Et bien le gouvernement lui aussi danse, mais d’une danse bien triste, avec le recul sur les décisions annoncées en novembre 2017 par Macron. Ce dernier a annoncé qu’une sortie totale du glyphosate en 2021 est impossible.





"Je sais qu'il y en a qui voudraient qu'...




Imprimer la page

Retour