SAINT BERNARD

Logo SAINT BERNARD

Expert dans l'animalerie depuis 1954, Saint Bernard, conçoit et
fabrique des produits destinés à tous les animaux de compagnie: chiens,
chats, poissons, oiseaux domestiques, oiseaux du jardin, rongeurs.
Présentes exclusivement en grandes surfaces alimentaire, nos gammes de
produits sont étudiées pour répondre à toutes vos exigences et pour
respecter le bien-être de votre animal.


Voir leur site internet

Ils se sont engagés pour la sauvegarde des abeilles

Saint Bernard est impliqué dans le développement durable avec de
nombreux produits fabriqués en France dans notre usine de Péronne,
notamment les produits d’hygiène et de soins pour chiens et chats
(shampoings, désodorisants, etc.) et les produits alimentaires pour
oiseaux et rongeurs (biscuits, graines, etc.).

Depuis maintenant 3 ans nous travaillons avec "Un toit pour les
abeilles", et cette année nous souhaitons nous engager davantage dans la
protection de notre biodiversité en sponsorisant une ruche "Un toit pour
les abeilles."


La ruche en images

  • La ruche SAINT BERNARD

JT week-end France 2 avec Claude

Reportage diffusé le samedi 5 Novembre 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

L'apiculteur : Claude POIROT

UTPLA apiculteur Claude POIROT

Claude est apiculteur en Vendée et Charente-Maritime depuis plus de 40 ans et s'occupe aujourd'hui d'environ 600 ruches.

Il a en outre développé une activité d'élevage de reines et de création d'essaims (nouvelles colonies).

Figure de l'apiculture et très impliqué dans la protection des abeilles, il est notamment président de l'Abeille Vendéenne et engagé dans la lutte contre l'utilisation abusive de pesticides.
Claude est aussi engagé dans une démarche pédagogique avec la Folie de Finfarine, ferme apicole.
Il est notre apiculteur référent sur le projet "Un toit pour les abeilles".

Immersion au rucher de Triaize

mercredi 21/06/2017

Chers parrains,

Pascale et moi-même vous invitons à venir partager un moment de convivialité et de découverte avec nous et vos abeilles le  Dimanche 30 Juillet 2017  dès 15h00 sur notre exploitation de Triaize.
Situés en plein cœur de la Vendée et ses marais, vous pourrez profiter de cette occasion pour découvrir la région, son bord de mer et la Venise verte ;-)

La journée que nous vous proposons est gratuite et ouverte à tous. Elle symbolise le trait d'union entre notre métier d'apiculteur, les abeilles, et les parrais qui nous soutiennent dans notre aventure.

Au programme de l'après midi :

- Accueil du public dès 15h00 et projection d'un diapo sur la vie des abeilles
- Visite de ruches au rucher
- Visite de l'exploitation
- Pause gourmande

La porte ouverte prendra fin vers 18h.

Selon le nombre de participants, des ateliers seront proposés comme la récolte de pollen par exemple...
En espérant que vous serez nombreux à nous rendre visite.

Pour en savoir plus et vous inscrire cliquez sur ce lien : https://www.untoitpourlesabeilles.fr/portes-ouvertes/52-portes-ouvertes-chez-claude-et-pascale.html

A très bientôt !
Claude et Pascale

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Triaize

Le rucher de Triaize

Les ruches sont installées en plein coeur du parc inter-régional du Marais Poitevin sur un site Natura 2000 présentant une grand richesse écologique.
Le territoire est constitué de marais et bocages avec une alternances de paysages boisés et de prairies.

Le miel Vendéen est un miel toutes fleurs issu des plaines et prairies . On y retrouve différentes variétés de fleurs des zones de bocage : l'acacia, l'aubépine, le trèfle blanc, la ronce ou encore la luzerne ou le pissenlit. C'est un miel cristallin (solide) de consistance assez crémeuse, qui peut varier de la couleur dorée au jaune clair en fonction des floraisons. Parfumé et fleuri, il en fait un miel idéal pour les tartines ou sucrer des boissons chaudes.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?
En juin, avec les journées ensoleillées plus nombreuses, l’activité à la ruche s’intensifie encore.
Si la reine est suffisamment active, généralement lorsqu’elle a entre 2 et 3 ans, la ponte est intense sur la période. Plus de 2000 œufs par jour. A ce rythme-là, la colonie va rapidement devenir très populeuse. Elle pourra atteindre près de 50 000 abeilles au sein de la ruche. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les essaimages sont si nombreux au printemps. L’essaimage ce sont ces grappes d’abeilles particulièrement spectaculaires qu’on voit se loger dans les arbres ou autres lieux insolites. Cette année encore, il y a eu de nombreux essaimages partout en France.

Nous vous mettons quelques liens d’essaimages du côté de La Rochelle ou Régis, Fondateur et Apiculteur Un toit pour les abeilles a dû intervenir… Cliquez sur chaque photo pour découvrir un article.

         

Zoom sur …Le Pollen
Durant le printemps, les abeilles butinent à tout va et reviennent à la ruche gorgées de nectar et les pattes pleines de pollen. Le pollen c’est en fait, chez les plantes à graines, l’élément fécondant mâle produit par la fleur. Ce sont d’infimes grains d’à peine quelques micromètres.



Petit mais costaud le pollen !
C’est un véritable concentré d’énergies : protéines, acides aminés, vitamines A, B, C, D et E. Il contient également des minéraux.

C’est d’ailleurs le pollen contenu dans le miel qui permet, au cours d’analyses de trouver l’origine florale d’un miel.
Il constitue le seul apport protéinique des abeilles. Il est donc primordial à la colonie. D’ailleurs sans pollen la Reine ne pont plus !

L’apiculteur pourra récolter un peu de pollen s’il le souhaite. Pour ce faire, il installera par exemple des peignes à pollen à l’entrée des ruches. Ils permettront d’empêcher les plus grosses pelotes de pollen de rentrer. Ces dernières tombent dans un tiroir placé en dessous…

De son côté, l'apiculteur …
Pour l’apiculteur, comme pour les abeilles, juin est un moins de pleine activité…
Il récolte ses premiers cadres pleins et operculés, remplis de miel qui feront la récolte de printemps.



Il doit aussi vérifier la densité de population au sein des ruches et ajouter rapidement des hausses si besoin. Il pourra aussi profiter de cette période pour diviser les colonies et éviter des essaimages potentiels. Ça lui permet ainsi de reconstituer de nouveaux essaims pour le rucher. Bref, il n’y a pas de congés, pas de pause, sur cette période de tous les enjeux.

En juin, l’apiculteur commence donc à avoir une idée concrète de ce que va être la saison. Il lui reste, une fois toutes les interventions effectuées sur le rucher à espérer que la météo joue son rôle de régulateur… De trop grosses chaleurs pourraient fragiliser ce bel équilibre…

Le Saviez – vous ?
En juin où l'activité s'intensifie substantiellement et où les abeilles travaillent beaucoup, ces dernières ne vivent que 5 à 6 semaines.
En opposition, les abeilles qui naissent à l'automne, et pour lesquelles l'activité au sein de la ruche est réduite, elles peuvent vivre jusqu'à 6 mois. La Reine quant à elle, peut vivre entre 5 et 6 ans !

Un peu de poésie … La citation du mois !
« Où il y a des abeilles, il y aura du miel. » Proverbe anglais




Imprimer la page

Retour