bellon import

Logo bellon import

Les ruches en images

  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import
  • La ruche bellon import

L'apiculteur : Benjamin BUREAU

UTPLA apiculteur Benjamin BUREAU

Benjamin est un jeune apiculteur "Piqué" par les abeilles en 2014 grâce à un ami.
Il a désormais l'envie que cette belle activité qui est aujourd’hui une passion, prenne de plus en plus de place dans sa vie.

En reconversion professionnelle, Benjamin a exercé 10 ans dans le tourisme d’affaires, puis à souhaité s'orienter vers une activité plus proche de la nature et de ses valeurs.
Il a obtenu en 2015 son Brevet Professionnel d'Exploitation Agricole en apiculture et souhaite développer chaque année son cheptel pour s’installer en tant que professionnel d'ici quelques années (125 ruches en Corse).
Son objectif est principalement de faire de l'élevage de reines et la création d'essaim pour développer son cheptel.

Il dispose aujourd'hui de 80 ruches peuplées d'abeilles noires d'écotype Corse, qui s'épanouissent sur les maquis de Haute Corse.

Il construit lui-même ses ruches et hausses à miel et fabrique une peinture écologique à base de farine dit "suédoise" pour protéger ses ruches.

Meilleurs voeux chers parrains

Chères marraines, chers parrains,

Nos abeilles, après une saison un peu compliquée, ont pu produire un beau miel de miellat durant l'été que j'ai récolté début septembre.
Ce miel très onctueux et caramélisé est assez long et compliqué à extraire du fait de sa consistance, mais est un plaisir pour les papilles à la dégustation !!
Nombre d'entre vous ne tarderont pas à le recevoir très prochainement, vos colis sont en cours de route !
Cette étape de réalisation des colis avec vos pots personnalisés est toujours un chouette moment,
car c'est aussi la concrétisation de vos parrainages où je découvre notamment les prénoms de chacun d'entre vous qui me soutiennent dans cette aventure.
Une nouvelle occasion de vous remercier chaleureusement !

Après cette récolte, c'est le moment de soigner nos abeilles contre le varroa, ce parasite coriace dont je vous ai déjà parlé et dont il faut s'occuper sérieusement.
C'est également le moment de faire un contrôle complet des colonies pour s'assurer de leurs réserves et de leur bonne santé pour qu'elles puissent passer l'hiver sereinement.

Mais ici, à la mi-novembre, les floraisons ne sont pas encore finies, car les arbousiers ont revêtu leurs clochettes blanches bien appréciées par nos avettes.
Et malgré plusieurs semaines de pluies presque incessantes, elles ont pu en tirer un nectar particulièrement amer, qui comblera leurs réserves jusqu'au premières floraisons de printemps.

Je vous souhaite une excellente fin d'année à toutes et tous et vous retrouve l'année prochaine pour de nouvelles aventures de vos protégées !
Benjamin

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Castellaccia

Le rucher de Castellaccia

Ses ruches sont situées à une vingtaine de km au sud du Bastia au coeur du Maquis.

La nature y est généreuse et ses abeilles ont un terrain de jeu exceptionnel pour butiner toute l'année.

Les miels corses sont issus de fleurs sauvages et spontanées en grande majorité.


Le maquis tout proche est riche en bruyère, romarin, thym, asphodèle...et permet de produire de beaux miels de printemps.

Vers mi juin, certaines ruches sont transhumées sous des chataigneraies de Haute Corse pour y produire un miel ambré et typé qu'est le miel de chataîgnier. 
A la fin de l'été, elles descendent un peu plus en plaine pour y produire un miellat de metcalfa: un miel foncé, caramélisé aux arômes de fruits murs, réglisse ou encore caramel.
Enfin, à l'automne, les arbousiers fleurissent et leur assurent de bonnes réserves pour l'hiver.

Selon les récoltes qui dépendent de l'abondance des floraisons, Benjamin vous proposera un assortiment de miel de printemps, miel de chataîgnier, miellat de maquis plutôt "corsé",  et/ou metcafla.

Benjamin est adhérant du Syndicat AOP Miel de Corse, et ses miels ont donc le label "AOP Miel de Corse".
Ce label de qualité impose à l'apiculteur un cahier des charges précis et exigeant, assurant au consommateur un produit d'exception.

L'apiculteur : Denis FIORILE

UTPLA apiculteur Denis FIORILE

C’est à l’âge de 45 ans, suite à un plan social que Denis s’oriente pour une conversion dans l’agriculture (option polyculture : vignes, oliviers, fourrage et pourquoi pas 5 ruches avec un ami…)
Puis, il prend goût ‘’à mettre les mains dans les ruches’’ et, la saison suivante, se décide de doubler le cheptel !
L’année suivante il double de nouveau et, comme lui dit un vieil apiculteur : « Méfie Petit, quand on met une main dedans, c’est le bras tout entier qui y passe ! »

En effet, il continue à doubler, se forme, se perfectionne, et après une bonne saison apicole, et un soutien collectif, se décide à se lancer dans l’apiculture !
Aujourd’hui, il a 200 ruches mais hélas, qu’une centaine de colonies !

Depuis plusieurs années c’est l’hécatombe et, entre les conditions climatiques, les parasites et la chimie, faire perdurer un cheptel relève d’une gageure !
Il perd (comme beaucoup de ses confrères), entre 30 et 50% de son cheptel chaque année !  

Alors, on se remet en cause, on se forme, on refait des essaims, on en achète, on s’entête et quelquefois on se sent soutenu…alors on continue… avec l’objectif de remplir de nouveau les 200 ruches !!!

L'hiver arrive...

Chères marraines, chers parrains,
La récolte de miel de lavande a été plutôt désastreuse cette année.
Les lavandes ont été brulées par la canicule de juin et le nectar fut rare pour nos avettes.
Je vous partage ci-dessous les photos des ruchers et des champs de lavande…



Voilà que la saison apicole tire à sa fin…
C’est la période des transhumances de retour, des foires au miel et des démarches commerciales pour écouler le miel, mais il demeure un travail important aux ruchers :
En effet, nous avons un mois de travail intense car le temps presse pour préparer au mieux les colonies à passer l’hiver. Même si les nuits se rafraichissent et s’allongent, les journées sont belles et les planches d’envol en effervescence par chez nous.
Notre travail consiste donc dans un 1er temps à soulager les colonies de Varroa, puis équilibrer les colonies, de sorte qu’elles aient des provisions mais ne soient pas congestionnées par trop de miel.
 Il faut donc surtout faire de la place pour que la reine ponde suffisamment d’abeilles d’hiver !
Heureusement nous avons eu enfin quelques pluies ce qui va faire refleurir le romarin - qui est mellifère ET pollinifère - cela relance bien les colonies !
Il y a aussi la sarriette (pèbre d’aïl en provençal) le lierre…
A la miellerie, on met en pot, on range les armoires on prépare le miel de mes très chers parrains, en attendant la palette !



Encore merci pour tous vos messages chaleureux et votre soutien fidèle !
Apicalement
Denis

Voir toutes ses actualités

Le rucher du Moulin Blanc

Le rucher du Moulin Blanc

Situé en plein coeur du massif de la Sainte-Baume, le parc du Moulin Blanc bénéficie d'un cadre exceptionnel.
Il fait partie des jardins remarquables sélectionnés par Le Ministère de la Culture et de la Communication et a reçu le prix VMF : Emile GARCIN pour la sauvegarde du patrimoine.

Ce lieu dispose d'une variété exceptionnelle d'arbres centenaires et une biodiversité riche (Arboretum avec essences rares de hêtres, conifères...).
Les cultures environnantes (sainfoin, luzerne, prairie naturelle) et collines avoisinantes (piémont du massif de la Ste Baume : thym, romarin, sarriette…) apportent une alimentation variée aux abeilles.

C'est dans cet endroit que Denis a installé son rucher d'élevage et qu'une dizaine de ruches seront proposés au parrainage.

Les ruches parrainées seront ensuite en Juillet et Août en villégiature sur les plateaux de lavande de haute Provence afin de pouvoir butiner des nectars plus tardifs.
Les parrains pourront déguster selon les récoltes des miels de Romarin, Garrigue et Lavande.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Les fêtes approchent à grands pas !
Période de joie, de partage et de remerciements…

Nous souhaitions donc en préambule de ce courrier vous dire, et surtout vous redire MERCI du fond du cœur pour tout ce que vous nous permettez d’accomplir . Nous avons très souvent des témoignages de parrains qui s’excusent de ne pas pouvoir parrainer plus... Le soutien que vous nous apportez est IMMENSE et plus encore votre fidéli...




Imprimer la page

Retour