AE75

Logo AE75
AE75 contribue depuis plus de 20 ans à tous types de projets de construction, de réhabilitation ou de rénovation. En collaboration avec les maîtres d'ouvrages et/ou les architectes et les bureaux d'études techniques, AE75 développe une véritable expertise technico-économique, garantissant une maîtrise des coûts à toutes les étapes d'un projet (études et travaux). Nous accompagnons et arbitrons des projets complexes en toute indépendance, tant en marchés prives qu'en marchés publics, soit dans les équipes de maîtrise d’œuvre et/ou d'assistance à maîtrise d’ouvrage. Notre croissance sur le marché nous permet aujourd’hui, en tant que leader des économistes indépendants en France, d’implémenter notre méthodologie spécifique au profit de nos clients et de former sans relâche nos collaborateurs.


Voir leur site internet

Ils se sont engagés pour la sauvegarde des abeilles

L'abeille est connue pour être le meilleur pollinisateur et possède un rôle fondamental dans la diversité et la qualité de nos fruits et légumes. Pourtant aujourd'hui les colonies d'abeilles disparaissent les unes après les autres en France et dans le monde entier. Et pour cause, elles sont menacées par différents facteurs : les pesticides utilisés à outrance, la pollution, le climat (qui perturbe leur cycle de travail) et l'arrivée d'un nouveau prédateur, le frelon asiatique. Leur protection est donc essentielle à notre avenir à tous.

La ruche en images

  • La ruche AE75
  • La ruche AE75
  • La ruche AE75

L'apiculteur : Stéphane JOURDAIN

UTPLA apiculteur Stéphane JOURDAIN

Stéphane a débuté il y a 4 ans, suite à un arbre mort, un noyer creux, qui s'est écrasé, dans la cour de son atelier, et qui logeait un bel essaim que personne n'avait vu à 7 mètres du sol.
Les abeilles l'ont toujours attiré depuis enfant, et cette occasion l'a poussé à franchir le pas.

Il dispose maintenant, après 4 ans de travail, d'une vingtaine de ruchers, soit des ruchers d’élevage d'abeilles, soit des ruchers de production, ces derniers migrant en fonction des floraisons.
Il récolte 7 miels différents en fonction des saisons et des emplacements des ruches dans un rayon de 40 km autour de son atelier, exclusivement sur le vexin.

Stéphane est inscrit à titre professionnel depuis quelques mois, comme agriculteur, branche apiculture.
Il a tout appris par lui-même, en lisant beaucoup et en faisant beaucoup de bêtises; il a la chance d'apprendre vite et d'être autodidacte.

Nouvelles du reportage tourné le 12/01/18

le 16/01/2018

Chers parrains,
Juste un petit mot pour vous tenir informé du moment passé avec la journaliste de BFM TV vendredi dernier… Tout s’est très bien passé, j’ai vraiment été ravi de l’échange. Nous seulement avec la journaliste (Julie), qui s’est montrée particulièrement curieuse et attentive à mon métier, mais aussi avec tous les parrains venus me rendre visite au rucher.
La journaliste a pu interviewer les parrains et filmer le rucher. Nous avons parlé des abeilles et de la situation apicole au niveau nationale. Nous avons aussi pu évoquer le parrainage de ruches que propose Un toit pour les abeilles et bien entendu la relation avec les parrains.

Le reportage sera diffusé ce dimanche 21/01/2018 dans l’Edition matinale entre 6h et 9h. Le reportage sera diffusé plusieurs fois dans cette tranche.

Je souhaitais remercier tous les parrains qui se sont rendus au rucher. Un prompt rétablissement au courageux parrain qui se reconnaitra et qui est venu malgré le fait qu’il était malade ! Merci également aux autres parrains qui ont été d’une gentillesse incroyable. Je sais que pleins d’autres parmi vous auraient aimé venir et je voulais vous dire merci ! Ce ne sera que partie remise…
Bref, un vrai moment à la fois chaleureux et convivial passé avec mes parrains…
On a même fini la visite par un atelier de fabrication de nougat artisanal pour les gourmands !



A très bientôt,
Stéphane

Voir toutes ses actualités


Aux ruchers du Vexin

Aux ruchers du Vexin

L'atelier de l'exploitation naissante est situé à Enfer (95420) ca ne s'invente pas; quoi de mieux pour faire du miel d'Enfer?
Printemps crémeux, tilleul crémeux, acacia, toute fleurs d'été et forêt forte tendance châtaignier... un autre miel de forêt sans châtaigner très doux et parfumé mais aussi un spécial de fleurs de falaises calcicoles riches en huiles essentielles, ramassé en septembre (coteaux de seine).

En 2016, Stéphane a 220 colonies. 80 étant une base pour l'élevage, le reste des colonies de production.
Comme tous les ans, un certain nombre sont défectueuses et nécessitent d'être remplacées.

A terme d'ici 3 ans, Stéphane désire atteindre un nombre de ruches de production de miel de 350 ruches et de 100 ruches souches de production d'essaims.
Il pense aussi faire des transformations à partir de ses miels comme du pain d'épices au feu de bois, nougats et autres bonbons, et spiritueux. Il a par ailleurs suivi des formations en pâtisserie et en confiseries, sur bases miel en 2015.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Belle et Heureuse année 2018…
2017 nous a quitté et c’est 2018 qui rentre en piste. Nous vous souhaitons, chers parrains, une nouvelle année douce et mielleuse. Que cette année vous apporte la santé bien entendu, mais aussi beaucoup de bonheur et de réussite dans vos projets, qu’ils soient personnels ou professionnels.
Le moment des vœux est un moment que nous aimons chez Un toit pour les abeilles, car il nous permet de remercier les milliers de parrains qui forment cette grande famille solidaire.
Aujourd’hui nous sommes quelques 28 000 parrains particuliers et 1 150 entreprises investis et engagés dans cette cause fondamentale qu’est la sauvegarde des abeilles. Nous avons pu, grâce à votre soutien, à la fois précieux et surtout fidèle, installer près de 4 000 ruches partout en France.

Nous souhaitions aussi profiter de l’occasion pour vous remercier chaleureusement pour tous vos messages de vœux et de soutiens que nous avons reçu par mails ou sur les réseaux sociaux. Tous vos messages nous touchent et nous confortent dans cette belle mission qu’est la nôtre.
Que se passe-t-il dans la ruche ?
Ce début d’année 2018 est très agité d’un point de vue des conditions météorologiques. Il fait froid dehors, et les températures sont passées en négatives dans plusieurs régions de France. On voit également ce début d’année chahuté par de violentes rafales de vent. La vigilance est donc de mise sur les ruchers de nos apiculteurs. Les ruches doivent demeurer à l’abris du vent, des fortes pluies et de la neige fréquents sur cette période.

Les abeilles restent confinées à l’intérieur des ruches, formant une grappe organisée pour se maintenir au chaud. L’activité de la colonie est restreinte et les abeilles puisent doucement dans les réserves qu’elles ont accumulé durant les beaux jours.

Dans quelques semaines, les températures devraient doucement remonter… Toute fin janvier, début février, la Reine, avec le retour de températures plus clémentes, devrait reprendre la ponte pour former ce qui sera bientôt, la nouvelle colonie de printemps !

Zoom sur … La reprise de la ponte
Durant la période d’hivernage, la Reine suspend naturellement la ponte. Cette dernière a un rôle de régulateur de la population au sein de la colonie. Il serait compliqué en effet d’entretenir du couvain sans avoir suffisamment de réserves pour les nourrir. Vers la fin janvier, lorsque les températures remontent, il n’est pas rare de voir quelques abeilles, ici où là, dans votre jardin. Elles viennent aspirer les quelques gouttes d'eau fraiches, sur les feuillages persistants ou les points d’eau.

Ces « Porteuses d'eau » ou « Buveuses d'eau », comme on les nomme communément, sont annonciatrices de la reprise de la ponte par la Reine. L'eau est en effet un élément indispensable à la fabrication de la gelée royale, qui servira à nourrir la Reine en pleine reprise d'activité ainsi que toutes les larves de la ruche.

De son côté, l'apiculteur …
Tout comme en décembre, les interventions de l’apiculteur en janvier sont limitées sur le rucher. Inspections visuelles et contrôle des ruches par pesée permettront à l’apiculteur de s’assurer que les colonies vont bien

Le Saviez – vous ?
Durant la période de froid, et pour conserver une bonne température corporelle, les abeilles consomment leurs réserves de miel. Les défécations liées à cette consommation ne sont pas faites au sein de la ruche…Les abeilles sont propres. Elles vont profiter de redoux pour effectuer un « Vol de propreté » durant lequel elles vont rejeter les déchets accumulés durant plusieurs semaines ! La Nature est bien faite non !?

Nouveauté… Recette cuisine
Pour la nouvelle année, on vous propose chaque mois, une recette avec pour ingrédient phare (je vous laisse deviner !) : le Miel

Première recette de l’année : Galettes au Miel

Liste d’ingrédients :
- 3 œufs
- 100 g de sucre semoule
- 1 sachet de sucre vanillé
- 80 g de miel
- 1/2 c. à café de sel
- 8 cl. d'huile de tournesol
- 480 g de farine
- 14 g de levure chimique
- Un œuf pour la dorure

Recette :
Préchauffez le four à 180°C. Dans un récipient, mélangez les œufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez le miel, l'huile et le sel. Incorporez ensuite la farine et la levure chimique et mélangez pour obtenir une pâte homogène. Enduisez vos mains d’un peu d'huile et confectionnez des boules de la taille d'un œuf. Déposez-les en les espaçant sur une plaque tapissée de papier sulfurisé et les laisser s'étaler. Enduisez les boules d’un peu d’œuf et décorez-les à l'aide d'une fourchette. Laissez cuire au four pendant 15 à 20 mn.
C’est prêt, laissez refroidir et régalez-vous !




Imprimer la page

Retour