USF

Les ruches en images

  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF
  • La ruche USF

L'apiculteur : Isabelle LA CHATELAINE

UTPLA apiculteur Isabelle LA CHATELAINE

Isabelle La Châtelaine est une apicultrice de la ville et de la campagne, passionnée par le moyen-âge, elle installe un jardin médiéval autour de sa maison, avec un rucher en 2011 pour polliniser son verger et son potager.
À cette période, elle commande une colonie à un apiculteur local et depuis, ils ne se sont plus quittés.
Il lui transmet son savoir et ses pratiques apicoles traditionnelles.
Jeune diplômée de la Société Centrale d’Apiculture (SCA) en 2013, elle installe d’autres ruches dans un petit bois en Bretagne.
En ville, elle est responsable avec deux autres apiculteurs amis du "rucher de ma tante" au crédit municipal de Paris, au cœur du marais.
Participe en tant que jurées au concours des miels d’ile de France, ainsi qu’au concours agricole au salon international de l’agriculture. Chaque miel de ses ruchers sont analysés par un laboratoire indépendant.

Quelques nouvelles

Chères Marraines, Chers Parrains,

Les petits pots viennent de quitter la miellerie.

Je m’attendais à découvrir du miel de Châtaignier cet été, avec tous ces châtaigniers qui entourent le rucher.

Mais, le miel de forêt est moins fort et il se cristallise plus vite que d’habitude. Surprise à votre arrivée.

Les Châtaigniers ont été polonisés par d’autres insectes. Beaucoup de châtaignes sur le rucher.

   

Les fleurs de châtaigniers

 

 

Et les Abeilles ont continuées le cycle de la vie. Ici 2 cellules de reines au printemps.

 

Les moutons gambadent et entretiennent le terrain

 La canne et le canard deux amoureux. Pas eu de BB cette année

 

Pendant que les Abeilles se préparent pour hiverner, j’ai planter et agrandi mon verger, juste devant le rucher.

Des abricots, brugnons, poires, pommes, amandiers pistachiers, baies de goji, goyaves du brésil, kakis, cerisiers, pruniers, poivriers, noix de pécan, asiminier, pêchers, figuiers, grenadiers etc... Une centaine d’arbres. Je vous propose une nouvelle surprise avec le miel de printemps. En espérant qu’elles veuillent bien venir butiner toutes ces fleurs que je leur offre. Miam Miam

 

Je dois protéger les jeunes plants avant que les moutons reviennent.

 

Je terminerai avec ces photos, la rosée du matin. Un bon abreuvoir pour nos abeilles.

Je vous dis à très bientôt

Isabelle La Châtelaine

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Lanouee

Le rucher de Lanouee
Le rucher est situé sur une parcelle très boisée, très proche de la forêt de Lanouée, second massif forestier Breton boisé de châtaigniers, de chênes et d’hêtres.

La particularité du miel de forêt réside dans son mélange de nectars de miellats, en bouche son arôme rappelle souvent les feuilles sèches des sous-bois, mélange des nectars de châtaignier (73 %), ronces, trèfle blanc, sarrasin et des miellats de chêne et de hêtre.

Au printemps, les abeilles proposent du miel de fleurs, plus doux, souvent apprécié par son côté crémeux naturellement, récolté en mai, il contient surtout du nectar de myosotis, de colza et arbres fruitiers.

Parfois elles transhument sur des champs de sarrasin de juillet à septembre, miel rare, historique de Bretagne, au goût prononcé et à la couleur sombre, très utilisé en pâtisserie et notamment pour la fabrication de pain d’épices. Laquelle on trouve les productions de farine de blé noir.

Ainsi selon les récoltes, vous pourrez recevoir l'un ou l'autre de ces miels ou encore un panachage !

L'apiculteur : Sarah HOLTZMANN

UTPLA apiculteur Sarah HOLTZMANN

Sarah, apicultrice depuis 2007 est installée à Moussey, dans les Vosges.

Sarah s'est reconvertie professionnellement de 2004 à 2007, et quoiqu'au démarrage son exploitation comptait 26 ruches, elle en gère maintenant 300.
Sarah est aussi très attentive aux questions environnementales et utilise des peintures 100 % naturelles.

En plus de la production de miel, de reines et d'essaims, Sarah se lance dans la récolte de gelée royale à destination des particuliers, ainsi que celle de la récolte de propolis pour les laboratoires pharmaceutiques.

Quelques nouvelles des Vosges

ERRATUM

Suite à un imprévu, nous sommes obligés de décaler le jour de nos portes ouvertes du 24 juin 2023 au samedi 1er juillet 2023. Encore mes excuses et je vous remercie pour votre compréhension.

Voir le programme et s'inscrire à la porte ouverte

 

LA SAISON COMMENCE

Bien que l'hiver eu été plutôt doux, il a beaucoup plu en ce début de printemps ce qui est certes bon pour les sapins mais a considérablement retardé ce début de saison.
Depuis deux semaines, il y a du grand soleil et ça mielle!! On espère que ça va durer ainsi.
Je vous envoie au fur et mesure des photos de vos ruches mais cela prend du temps.
Je fais de mon mieux mais en ce moment c'est visite de ruches 7j/7.
D'ailleurs beaucoup d'essaimeuses cette année, c'est du sport de les rattraper!

HEBERGEMENTS

Vous êtes très nombreux à nous l'avoir demandé et c'est enfin prêt.
Vous avez enfin la possibilité de réserver votre séjour à la ferme parmi nous pour prolonger votre immersion dans le monde merveilleux des abeilles.

Plus d'infos dans les liens ci-dessous:

Voir l'appartement 6 voyageurs

Voir l'appartement 4 voyageurs

Voir le loft 4 voyageurs

 

  

 

Voir toutes ses actualités

Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher est situé dans le Parc Régional de la Forêt des Vosges, en plein cœur de la vallée du Rabodeau.

Il est niché à flanc de montagne, à 500 m. d'altitude, bordé d'une forêt de 12 ha composée de pins, épicéas, hêtres et bouleaux et arrosé par une rivière.

Ce cadre permet aux abeilles de butiner des essences de montagne : sapin, fleurs d'altitudes...
Le miel ainsi récolté est un miel de montagne issu de miellats (miel de sapins, bouleaux...) qui est une grande source d'apport en acides aminés.
Liquide à sirupeux (avant cristallisation) et foncé, il est très aromatique et de saveur douce et maltée. En fonction de l'emplacement des ruches et des floraisons alentours, la proportion en fleurs d'altitude peut y être plus importante ainsi, Sarah vous proposera alors un miel de même consistance, de couleur plus clair et fleuri avec des notes de sous-bois.

JT de 13h TF1 avec Sarah

Reportage consacré à Sarah et au projet Un toit pour les abeilles diffusé le samedi 27 Août 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

L'apiculteur : Jimmy GAMBIER

UTPLA apiculteur Jimmy GAMBIER

Passionné par la nature, je me suis investi avec mon épouse dans la plantation d’un verger.
Conscient du manque de pollinisateurs dans la nature, j’ai fait une formation de 2 ans à l’USAP (Union Syndicale des Apiculteurs Picard) pour apprendre à soigner au mieux ces merveilleuses créatures.
Lors de cette formation j’ai été littéralement « piqué » par les abeilles.
Après une longue période de réflexion, j’ai décidé d'en faire mon métier.
Car vivre de son métier c’est bien, mais vivre de sa passion c’est encore mieux !
J’ai donc entrepris une formation diplômante (Brevet Professionnel de Responsable d’exploitation Agricole option apiculture) que j’ai obtenu.
Cette formation m’a permis d’approfondir mes connaissances dans le domaine de l’apiculture.
J'ai constitué alors mon cheptel avec  une quarantaine de ruches, situées sur 4 ruchers différents.
En 2019, j'ai décidé de créer mon premier rucher de protection de l'Abeille Noire.
Grâce aux soutiens des Marraines et Parrains, la petite entreprise a grandi passant de 40 ruches à 160 ruches!

Dans la lancée, j'ai entrepris en 2021 une conversion en BIO.
L'intégralité des ruches sont labéllisées BIO ce qui vous garantit que les abeilles ne sont pas traitées pour le varroa avec des produits chimiques, nourries avec du sucre conventionnel pour le complément du stock d'hivernage.
De plus, nous sommse soumis à un contrôle annuel par écocert pour vérifier notre bonne conduite.
En me soutenant via le parrainage vous recevrez du miel BIO, cependant si je n'ai pas assez de miel BIO, vous aurez un complément en miel non certifié à cause de certaines cultures sur d'autre ruchers.

 

Une saison compliquée

Chères Marraines et cher Parrains

Petites nouvelles de vos petites protégées.

Comme vous avez pu le constater, le printemps n'a pas été formidable pour les abeilles, les mettant en très grand danger de famine.

Car il a fait froid en plus de la pluie ce qui les a obligées à rester dans leur ruche, de ce fait elles ont mangé toutes leurs réserves.

Pour ma part, je n'ai jamais vu une période de disette aussi longue, si je n'aurais pas nourri les essaims, ils seraient probablement tous morts.

Fort heureusement le beau temps vient enfin de pointer son bout de nez! 

J'ai mis en ligne sur Un Toit Pour Les Abeilles une porte ouverte le samedi 21 septembre (en plus des abeilles, il y aura d'autres découvertes fabuleuses).

 

Je vous remercie beaucoup pour votre fidèle soutien!!!

Votre apiculteur, Jimmy Gambier

Voir toutes ses actualités

Les abeilles noires de Picardie

Les abeilles noires de Picardie

Je travaille avec l’Abeille Noire qui est en fort déclin dans nos régions.
Il en reste en France à peine 10%.
Les ruches se trouvent dans un paysage bocager (pâturages, bois avec aubépines, châtaigniers, merisiers…).
Le miel produit est un Miel de Fleurs de Printemps et d’Eté.
Aujourd’hui j’ai le pied à l’étrier, et ouvre mon rucher en Abeille Noire pour repeupler ma région avec l’abeille locale endémique.
En parrainant des abeilles sur mon rucher avec Un toit pour les abeilles, vous faites deux grands actes solidaires :  
Vous m’aidez à m’installer et en plus de cela vous sauvegardez l’Abeille Noire. Merci pour vos soutiens

L'apiculteur : Emilien CAMIADE

UTPLA apiculteur Emilien CAMIADE

Je m'appelle Emilien et j'ai 24 ans. 
J'ai commencé par suivre des études en génie mécanique mais ce que je désirais vraiment, c'est être indépendant en travaillant avec le vivant à l'extérieur avec l'espoir que cela puisse être utile à la société. 
J'ai alors découvert l'apiculture et le monde fascinant des abeilles dont je suis tombé amoureux. 
J'ai eu la chance de travailler deux saisons chez des apiculteurs expérimentés qui m'ont formé notamment à la production de gelée royale. 
C'est une activité technique qui demande de l'observation, de la patience et beaucoup de minutie. 
Aujourd´hui, me voici apiculteur professionnel spécialisé en production de gelée royale et c'est une grande joie. 
Le choix du bio fait parti d'une cohérence qui s'est imposée naturellement.

nouvelles de vos abeilles

Chers Parrains,

La saison est déja bien entamée, les beaux jours ont tardé et les abeilles tout comme moi sommes impatients de pouvoir enfin produire du miel.

Pour le moment, les nombreux jours de pluie ont certainement contribué à hydrater le sol et la végétation sen porte à merveille d'ailleurs mais les floraisons des frutiers et des aubépines sont passées sans que vos protégées n'en aient profité.

Aussi, les rares fois où la météo a permis au abeilles de sortir pour butiner, l´anormale fraicheur des nuits leur a fait tout consommer pour maintenir une température suffisante dans la ruche afin de réchauffer le couvain (larves et nymphes d´abeilles).

C´est un printemps comme je n´en ai jamais vu de ma vie d´apiculteur...d´ailleurs je n´ai pas récolté de miel de printemps, le peu qu´il y a, je l´ai laissé aux abeilles pour ne pas qu´elles meurent de faim.

Il y a deux jours j´ai transhumé les ruches sur la côte dans l´espoir que nos vaillantes récoltent le nectar du robinier (dit l´acacia), j´espère que la météo sera bonne.

Je vous enverrai le miel la semaine prochaine, aussi je souhaite vous prévenir que contrairement à ce qui était prévu de vous envoyer, c´est à dire le miel de printemps, je vous enverrai du miel de sarrasin.

Merci de votre compréhension.

Merci encore pour votre soutien et j´espère pouvoir organiser une porte ouverte pour vous accueillir voir vos abeilles durant la saison.

 

 

Voir toutes ses actualités

Le rucher de la Futaie

Le rucher de la Futaie

Mon rucher principal est situé sur des terres en bio à l'orée d'une forêt riche en châtaigniers.
Les abeilles profitent au printemps des haies du bocage, prunus, saules marsault, fruitiers, aubépines mais aussi des pissenlits et les trèfles blancs qui abondent les nombreuses prairies autour.
En été, ce sont principalement les châtaigniers, la luzerne et le sarrasin qui fourniront le nectar à l'élaboration des miels.
Le format de mes ruches correspond à une demi ruche dadant classique. Ce petit format se rapproche davantage de ce que les abeilles utilisent dans la nature.
Cela leur demande moins d'espace pour chauffer l'hiver et au printemps, la colonie est plus dynamique.

L'apiculteur : Christophe CARDONA

UTPLA apiculteur Christophe CARDONA

Christophe Cardona est producteur de miel bio, depuis 2009, à Plan d’Orgon avec 450 ruches.
Il propose différentes sortes de miel (lavande, châtaignier, prairie, garrigues, fleurs, tilleul ).
La récolte se fait essentiellement l'été.
Fils et petits fils de maraîchers, il a eu sa première ruche à 18 ans.
Après avoir été garde d'eau à Plan d'Orgon, il a monté son projet il y a 13 ans et développé ses ruches.
Aujourd’hui à 45 ans, ce qu'il aime le plus dans son métier, c'est d'être dehors, la proximité avec la nature par l'observation des colonies.
Il transhume ses ruches sur la lavande vers Valensole (04), sur le châtaignier vers Lamastre (07) ; le transport s’effectue de nuit, dans un camion ouvert, dans le respect du rythme de l'animal.
Le reste du miel, est produit par ses abeilles à proximité de sa miellerie : Salon de Provence, Orgon, Cabannes, Aureille, dans les Bouches du Rhône.
Le choix du bio s'est fait naturellement, afin d être fidèle au respect de la nature et de l'espèce animale qui animent Christophe depuis toujours.

un printemps pluvieux et froid

Bonjour,

J'ai perdu beaucoup de colonies cet hiver et j'ai du me réorganiser dans mon travail.

J'ai donné aux abeilles deux traitements bio au printemps à l'acide oxalique avec des bandelettes, ce que je ne faisais pas avant afin de les préserver du Varroa, ce petit acarien  très contagieux qui affaiblit les abeilles et les larves.

D autres part, j'ai piégé des frelons asiatique avec des pièges selectifs (ne piegeant que les frelons).

Je n'ai cepedant pas fait de miel jusqu'à présent.

Les conditions climatiques trop froides n'ont pas donné assez de nectar pour développer naturellement les colonies.

J'ai constitué beaucoup d'essaims pour récupérer les pertes hivernales. Je monterais peut-être autours de 150 ruches à la lavande.

Le temps est toujours frisquet pour début juin. Vivement que l'été demarre car y en a marre.

je vous tiens au courant.

merci pour votre lecture. 

Voir toutes ses actualités

Le rucher Plan d'Orgon

Le rucher Plan d

Christophe utilise des ruches dites dadant et ses abeilles sont des noires provençales.
Il dispose de plusieurs emplacements ensoleilles, à l'abri du vent dans différents types de végétations telles que les prairies, la garrigue et les fleurs.

Les abeilles y sont la majeure partie de l’année et vont aux floraisons sur la lavande et/ou le châtaignier.
Selon les récoltes, vous pourrez ainsi déguster un miel de lavande, de châtaignier, de garrigue, de tilleul ou encore de prairie.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?


L’été pointe enfin le bout de son nez, apportant avec lui on espère le soleil ! C’est le moment parfait pour admirer la nature en pleine effervescence.
Les derniers pots de miel, légèrement retardés par un début de saison capricieux, arrivent enfin chez nos marraines et parrains qui ont fait preuve d’une patience admirable.

Un grand merci d'ailleurs pour vos superbes photos partagées sur les réseaux sociaux,...




Imprimer la page

Retour