Valtris Champlor

Logo Valtris Champlor

Valtris Champlor fabrique à partir de colza durable cultivé localement une gamme de produits de haute qualité destinés à l’alimentation humaine, la nutrition animale, aux énergies renouvelables et pour diverses industries. Nous répondons aux exigences croissantes de sécurité, de traçabilité et de durabilité des ressources. Nous sommes implantés à Verdun, dans le département de la Meuse et notre nom Champlor témoigne de l'origine de nos produits: Champagne et Lorraine.


Voir leur site internet

Notre métier est le colza. L'huile de colza best une alliée de la santé cardio vasculaire grâce à sa composition unique en acides gras essentiels Oméga-3 et Oméga-6 et sa faible teneur en graisses saturées. Mais le colza est également une plante mellifère très prisée des abeilles. Elle est très riche en nectar et en pollen et sa floraison est longue. Le soutien de Valtris Champlor à "un toit pour les abeilles" est une prolongation naturelle de no engagements.

L'apiculteur : Romain NOIROT

UTPLA apiculteur Romain NOIROT

Ça fait aujourd'hui douze ans que je pratique l'apiculture.
Au départ, j'étais simplement apiculteur amateur et je suis devenu professionnel il y a maintenant 3 ans (j’entre dans ma quatrième saison apicole).

J'ai découvert cette passion avec mon ancien président de Vélo qui, quand je suis arrivé chez lui, était en pleine récolte.
Je lui ai dit que s'il avait besoin d’aide pour la prochaine récolte il pouvait compter sur moi, que ça m'intéressait beaucoup de savoir comment fonctionne une ruche, l'extraction etc.
Et vous savez quoi, il m’a rappelé.

Quand je suis rentré chez moi, j'ai demandé à mon père qui travaille le bois pour ses loisirs de nous fabriquer notre première ruche. La machine était alors lancée.
Durant quelques années, nous avons eu mon père et moi dix ou douze ruches. Ensuite j'ai décidé de le faire plus sérieusement donc j’ai pris mon envol afin d’augmenter mon cheptel.

Mon frère Mathieu est allé faire une école d'apiculture dans le sud dans le but de devenir professionnel (sur Orléans où il est actuellement).
C’est à ce moment-là que j'ai compris que je pourrais en vivre.

J'ai donc décidé avec l'accord de mon employeur de travailler à mi-temps. Une fois que j'ai bien augmenté mon cheptel, j'ai arrêté complètement mon travail afin de me consacrer uniquement à l'apiculture.
Aujourd'hui, je vis de mon activité apicole et j’en suis ravi !
Grâce au partenariat avec Un Toit Pour Les Abeilles, j’espère développer encore mon cheptel…

Belle année à vous

Chers parrains, marraines,

Belle année à vous.
Cela faisait longtemps que je n'avais pas publié d'actualités et j'en suis désolé.
Les dernières années ont été compliquées.
Depuis 2020, j’ai ralenti l’élevage de reines afin d’augmenter mon nombre de ruches.
En deux ans de temps, je suis passé 200 à 400 ruches mais l’hiver 2021 n’a pas été aussi facile que ça. J’ai perdu énormément de ruche approximativement 80 % dur dur !
Grace à mon entourage (mes deux frères sont eux aussi dans l’apiculture) et vous parrains, j’ai remonté le cheptel à 400 en 2022. Une année sommes toutes assez compliquée car il faut faire aussi du miel pour les clients habituels que je retrouve sur les marchés.
Donc autant dire que cette année aura été difficile mais bon ça fait partie du métier.
Nous verrons ce qu’il en est à la sortie de cet hiver.
Puisse 2023 être une bonne saison pour le miel et les abeilles.

Voir toutes ses actualités


Le Rucher L'Abeille de Romain

Le Rucher L

Je travaille principalement avec des ruches DADAN dix cadres.
Je fais de la transhumance au printemps pour que les abeilles puissent profiter des rotations de floraisons. Elles commencent d’abord par les fruitiers : aubépine et colza principalement.
Ensuite elles partent vers l’acacia.
Enfin, le rucher est divisé en deux parties : quelques ruches vont profiter des floraisons du châtaignier, pendant que les autres vont butiner le tilleul…
Pour terminer la saison, je les regroupent ensemble sur la luzerne.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en ce mois de juin qui débute ?


 
En juin, les abeilles ne chôment pas !
C’est bientôt l’été, même si la météo a été particulièrement capricieuse cette année, avec un temps plutôt maussade et humide pour un mois de mai.
Mais voici le soleil timide qui fait tout doucement son entrée pour le plus grand bonheur des abeilles.
Les ruches bourdonnent...




Imprimer la page

Retour