1. Choix apiculteur | 2. Choix parrainage | 3. Les options | 4. Choix paiement | 5. Confirmation paiement
Rémi F.
APICULTEUR - NOUVELLE AQUITAINE
1Je choisis mon rucher :
Les ruchers de Fely
Région : NOUVELLE AQUITAINE
Les ruchers connectés de Fely
Région : NOUVELLE AQUITAINE
Ce rucher est un rucher connecté
2Je choisis le nombre d'abeilles :
2 000 abeilles
4 000 abeilles
8 000 abeilles
12 000 abeilles
16 000 abeilles
20 000 abeilles
40 000 abeilles
2 000 abeilles
4 000 abeilles
8 000 abeilles
12 000 abeilles
Récapitulatif
En parrainant 2000, vous recevrez 6 pots de miel de 250g par an
Les ruchers de Fely
Région : NOUVELLE AQUITAINE
16 ruches installées

Le rucher se situe à Astaffort, un petit village du Lot et Garonne pas tellement connu pour son miel, pourtant très savoureux, mais surtout pour être le village natal de Francis Cabrel, un enfant du village qui habite toujours sur la commune.
Nous avons la chance, Frédéric et moi, d’adoucir la voix du chanteur grâce à notre miel justement…
La région Astaffortaise est une région de polycultures élevages. Le paysage est essentiellement agricole et vallonné, un mélange de cultures et de prairies. Quelques bois matérialisent le haut des collines.
Aujourd'hui j'ai à peu près une centaine de ruches dites « Dadant », transhumantes et sédentaires.
Je transhume essentiellement pour l'acacia en bordure des Landes de Gascogne, et pour le châtaignier en Dordogne.
Nous produisons ainsi différentes variétés de miel : Fleurs de Printemps, Fleurs d’Eté, Acacia ou encore Châtaignier…
Nous produisons aussi du pollen, de la propolis, du pain d’épices, différentes préparations à base de miel.

Les ruchers connectés de Fely
Région : NOUVELLE AQUITAINE
3 ruches installées
Ce rucher est un rucher connecté

Rucher connecté ? Quésaco ? Il s’agit d’un boitier bienveillant qui permet, grâce à un système de balances placées sous les ruches de suivre en temps réel les colonies équipées du dispositif. Grâce à des informations simples et pertinentes l’apiculteur et le parrain peuvent suivre l’évolution des ruches, leurs poids, leurs réserves, leurs populations et les principales actions naturelles ou les interventions de l’apiculteur sur la ruche parrainée.

Le parrain pourra ainsi vivre plus intensément une saison avec ses abeilles.

Le rucher se situe à Astaffort, un petit village du Lot et Garonne pas tellement connu pour son miel, pourtant très savoureux, mais surtout pour être le village natal de Francis Cabrel, un enfant du village qui habite toujours sur la commune.
Nous avons la chance, Frédéric et moi, d’adoucir la voix du chanteur grâce à notre miel justement…
La région Astaffortaise est une région de polycultures élevages. Le paysage est essentiellement agricole et vallonné, un mélange de cultures et de prairies. Quelques bois matérialisent le haut des collines.
Aujourd'hui j'ai à peu près une centaine de ruches dites « Dadant », transhumantes et sédentaires.
Je transhume essentiellement pour l'acacia en bordure des Landes de Gascogne, et pour le châtaignier en Dordogne.
Nous produisons ainsi différentes variétés de miel : Fleurs de Printemps, Fleurs d’Eté, Acacia ou encore Châtaignier…
Nous produisons aussi du pollen, de la propolis, du pain d’épices, différentes préparations à base de miel.

A propos de Rémi

J’ai été apiculteur amateur pendant 10 ans, puis je suis passé professionnel en 2017.
J'ai une formation d'éducateur environnement. Je suis également diplômé de l'école d'apiculture de Vesoul, et suis formé à la production de gelée royale.
J'ai effectué mon stage chez Philippe KINDTS, dans le Gers, lui-même déjà apiculteur du réseau Un toit pour les abeilles.
Il m’a beaucoup aidé dans mon orientation vers l’apiculture professionnelle.

J'ai commencé avec 2 ruches au fond de mon jardin grâce à un ami qui m'a montré les premiers gestes en apiculture.
J'ai ensuite augmenté mon cheptel très rapidement, et je possède aujourd’hui une centaine de ruches notamment de race Buckfast et de l'abeille noire.

Je suis en conversion bio et dès 2019, ma production sera labellisée !
J'ai travaillé pendant huit ans pour une enseigne BIO. C’est pour cela que j'ai une sensibilité particulière pour l'agriculture biologique, et que naturellement mes ruches sont élevées selon ce mode.
J’ai souhaité tout naturellement rejoindre Un toit pour les abeilles, parce que j’ai envie de vous partager ma passion et vous faire découvrir notre univers, tout en protégeant nos précieuses abeilles.
J’ai même transmis le virus des abeilles à mon beau-frère, Frédéric, qui m’épaule aujourd’hui dans mon activité !

Dernières actualités de Rémi

Le bilan est plutôt positif
Publié le 05/10/2022

Un petit bilan de la saison qui vient de s'écouler.

Pour nous le bilan est plutôt positif, même si le début de saison est un peu décevant.

Le miel de Colza a été présent dans une moindre mesure, quand au miel miel d'acacia, il a été carrément aux abonnés absents... Il nous a fallu attendre le miel de châtaignier pour avoir une récolte digne de ce nom.

Ce qui nous sauve une fois de plus c'est le miel d'été qui fait 80 % de notre volume. Nous avons pu profiter des dernières pluies de fin juin début juillet, qui ont gorgé les fleurs de nectar. Nous avons récolté avec quinze jours d'avance par rapport à l'année dernière.

Nous venons de finir la mise en hivernage, même si à l'heure où j’écris ces quelques lignes, il fait encore presque 30 degrés.

Nous avons également fait le traitement antivarroa à base d'acide oxalyque, un traitement autorisé en agriculture biologique. Nous avons aussi réduit les entrées des ruches pour éviter au mulots, souris, frelons... de rentrer à l’intérieur de la ruche, et provoquer des dégâts.

Nous allons bientôt procéder à un comptage varroa sur 40 ruches par prélèvement d'abeilles afin de connaître le taux d'infestation de nos ruches.

Les prélèvements sont ainsi envoyé à l 'ADANA qui est une association qui aide les apiculteur dans leur suivi technique. Cette association effectue également des suivis scientifiques pour aider au développement de la filière apicole.

Nous continuons bien évidement la commercialisation sur les marchés de plein vent, et les marchés de noël ne vont pas tarder non plus.

Nous espérons un bon passage de l'hiver pour nos ruches qui est une des période critique pour les abeilles.

A très vite

Rémi et Frédéric

Les ruchers de Fély