1. Choix apiculteur | 2. Choix parrainage | 3. Les options | 4. Choix paiement | 5. Confirmation paiement
Romain N.
APICULTEUR - GRAND EST
1Je choisis mon rucher :
Le Rucher L'Abeille de Romain
Région : GRAND EST
Le Rucher connecté L'Abeille de Romain
Région : GRAND EST
Ce rucher est un rucher connecté
2Je choisis le nombre d'abeilles :
2 000 abeilles
4 000 abeilles
8 000 abeilles
12 000 abeilles
16 000 abeilles
20 000 abeilles
40 000 abeilles
2 000 abeilles
4 000 abeilles
8 000 abeilles
12 000 abeilles
16 000 abeilles
20 000 abeilles
40 000 abeilles
Récapitulatif
En parrainant 2000, vous recevrez 6 pots de miel de 250g par an
Le Rucher L'Abeille de Romain
Région : GRAND EST
10 ruches installées

Je travaille principalement avec des ruches DADAN dix cadres.
Je fais de la transhumance au printemps pour que les abeilles puissent profiter des rotations de floraisons. Elles commencent d’abord par les fruitiers : aubépine et colza principalement.
Ensuite elles partent vers l’acacia.
Enfin, le rucher est divisé en deux parties : quelques ruches vont profiter des floraisons du châtaignier, pendant que les autres vont butiner le tilleul…
Pour terminer la saison, je les regroupent ensemble sur la luzerne.

Le Rucher connecté L'Abeille de Romain
Région : GRAND EST
3 ruches installées
Ce rucher est un rucher connecté

Rucher connecté ? Quésaco ? Il s’agit d’un boitier bienveillant qui permet, grâce à un système de balances placées sous les ruches de suivre en temps réel les colonies équipées du dispositif. Grâce à des informations simples et pertinentes l’apiculteur et le parrain peuvent suivre l’évolution des ruches, leurs poids, leurs réserves, leurs populations et les principales actions naturelles ou les interventions de l’apiculteur sur la ruche parrainée.

Le parrain pourra ainsi vivre plus intensément une saison avec ses abeilles.

Je travaille principalement avec des ruches DADAN dix cadres.
Je fais de la transhumance au printemps pour que les abeilles puissent profiter des rotations de floraisons. Elles commencent d’abord par les fruitiers : aubépine et colza principalement.
Ensuite elles partent vers l’acacia.
Enfin, le rucher est divisé en deux parties : quelques ruches vont profiter des floraisons du châtaignier, pendant que les autres vont butiner le tilleul…
Pour terminer la saison, je les regroupent ensemble sur la luzerne.

A propos de Romain

Ça fait aujourd'hui douze ans que je pratique l'apiculture.
Au départ, j'étais simplement apiculteur amateur et je suis devenu professionnel il y a maintenant 3 ans (j’entre dans ma quatrième saison apicole).

J'ai découvert cette passion avec mon ancien président de Vélo qui, quand je suis arrivé chez lui, était en pleine récolte.
Je lui ai dit que s'il avait besoin d’aide pour la prochaine récolte il pouvait compter sur moi, que ça m'intéressait beaucoup de savoir comment fonctionne une ruche, l'extraction etc.
Et vous savez quoi, il m’a rappelé.

Quand je suis rentré chez moi, j'ai demandé à mon père qui travaille le bois pour ses loisirs de nous fabriquer notre première ruche. La machine était alors lancée.
Durant quelques années, nous avons eu mon père et moi dix ou douze ruches. Ensuite j'ai décidé de le faire plus sérieusement donc j’ai pris mon envol afin d’augmenter mon cheptel.

Mon frère Mathieu est allé faire une école d'apiculture dans le sud dans le but de devenir professionnel (sur Orléans où il est actuellement).
C’est à ce moment-là que j'ai compris que je pourrais en vivre.

J'ai donc décidé avec l'accord de mon employeur de travailler à mi-temps. Une fois que j'ai bien augmenté mon cheptel, j'ai arrêté complètement mon travail afin de me consacrer uniquement à l'apiculture.
Aujourd'hui, je vis de mon activité apicole et j’en suis ravi !
Grâce au partenariat avec Un Toit Pour Les Abeilles, j’espère développer encore mon cheptel…

Dernières actualités de Romain

Nouvelles aventures
Publié le 30/03/2020

Chers parrains,
L'hivernage c'est plutôt bien passé pour moi cette année. J’ai eu à déplorer moins de 5% de perte, c’est rassurant pour la nouvelle saison qui redémarre tout doucement.

Dans les Ardennes le début de saison s’annonce plutôt bon, du a une belle météo. En ce moment, les abeilles profitent des épines blanches en fleurs pour puiser leurs premiers nectars et pollens.

Je profite de ce courrier, pour vous annoncer que je prends une nouvelle route, et vais changer d’activité très prochainement. Mais surtout pas d’inquiétude, je laisse l’ensemble des ruches parrainées à Romain, qui va prendre le relai pour s’occuper de nos petites avec amour et passion.
C’est un apiculteur professionnel voisin qui fait son propre élevage de reines. Il reprend le partenariat et s’occupera de vos ruches.

J’en profite d’ailleurs pour vous remercier du fond du cœur, vous mes parrains, mais aussi toute l’équipe d’Un Toit Pour Les Abeilles pour m’avoir ainsi accompagné et soutenu durant mon cheminement apicole.

Une très bonne reprise à Romain à qui je souhaite tout plein de courage et longue vie aux abeilles !
Théo