1. Choix apiculteur | 2. Choix parrainage | 3. Les options | 4. Choix paiement | 5. Confirmation paiement
Fabien P.
APICULTEUR - NORMANDIE
1Je choisis mon rucher :
Le rucher des Poules
Région : NORMANDIE
Le rucher des Pommiers
Région : NORMANDIE
2Je choisis le nombre d'abeilles :
2 000 abeilles
4 000 abeilles
8 000 abeilles
12 000 abeilles
16 000 abeilles
2 000 abeilles
4 000 abeilles
8 000 abeilles
12 000 abeilles
16 000 abeilles
20 000 abeilles
Récapitulatif
En parrainant 2000, vous recevrez 6 pots de miel de 250g par an
Le rucher des Poules
Région : NORMANDIE
4 ruches installées

Située à l’ouest de Bayeux et à quelques kilomètres de la mer, les abeilles bénéficient d’un environnement au cœur d’un terrain de 16 hectares
chez un agriculteur cultivant des céréales biologiques.
Les abeilles disposent de plusieurs vergers de pommiers, céréales et protéagineux en cultures biologiques : pois chiches, féverolles, quinoa, luzerne.
Cet environnement dispose de haies nourricières. On y voit la présence de noisetiers, aubépine, peupliers, chênes et merisiers.
Il y a aussi divers arbres fruitiers et des amandiers plantés récemment.
Cet environnement à l’abri des vents dominants favorisera un développement du couvain et une alimentation saine pour les abeilles et les parrains.
Les abeilles bénéficient à la fois de pollen et de nectar pour couvrir les besoins énergétiques de toute une saison apicole.
J’ai hâte de pouvoir vous faire partager cette aventure sur ce rucher.

Le rucher des Pommiers
Région : NORMANDIE
5 ruches installées

Dans un verger biologique de plusieurs dizaines d’hectares, les oeuvrettes butineront en priorité les pommiers sur une floraison étalée de deux à trois mois d’Avril à Juin.
Elles sont éloignées des zones de grandes cultures et vivent au calme.
Elles disposent d’un bois de onze hectares peuplés de nombreux peupliers, châtaigniers et chênes à proximité.
De nombreuses haies les abritent du vent et représentent un espace considérable de nourriture.
Les abeilles commenceront leur récolte de pollen sur les noisetiers en Janvier, Février.
Ensuite, elles iront sur l’aubépine, les merisiers et les saules en début de printemps.
Elles iront également sur les peupliers pour récolter de la propolis ou du pollen.
En été, elles se rendront sur les chênes et châtaigniers.
Le lierre étant très présent, elles auront leurs réserves de nourriture pour passer l’hiver.
Dans l’attente de partager avec vous cette nouvelle aventure.

A propos de Fabien

Je m’appelle Fabien, je suis apiculteur depuis quatre ans déjà… Mon grand-père était aussi apiculteur.
Il avait pour habitude de dire : « Le destin des hommes et des abeilles est lié. Je protège les abeilles. ».
Mon projet, en intégrant le réseau d’apiculteurs Un toit pour les abeilles, c’est de développer mon cheptel.
L’humilité et la simplicité sont des valeurs qui me sont chères.
Au début, un anglais m’avait surnommé : « Bumblebee man », ce qui en Français veut dire « l’homme bourdon ».

Plus sérieusement, je me suis engagé pour que les apiculteurs puissent bénéficier de tarifs avantageux dans leur activité.
Pour cela, je suis investi auprès du syndicat des apiculteurs d’Ille et Vilaine.
Je suis aussi cueilleur d’essaims. Je récupère chez les particuliers les essaims sauvages venus s’installer chez eux lors d’essaimages…
Je travaille avec des abeilles noires et buckfast.
Concernant ma pratique, j'utilise de la cire bio et nettoie mes ruches de la manière la plus naturelle possible.
En intégrant Un toit pour les abeilles, je proposr mes ruches au parrainage et souhaite évoluer les parrains et moi ensemble pour écrire une belle histoire solidaire où les abeilles joueront le premier rôle !

Prochaines Portes Ouvertes de Fabien

Dernières actualités de Fabien

Bonne année 2024 et dernières actuaités
Publié le 01/01/2024

En ce 1er Janvier : je vous souhaite une excellente année 2024 autour de bonheur partagé avec vos proches et amis.

Un grand merci à tous mes parrains et marraines pour votre soutien en 2023 qui me permet de continuer l’apiculture.

En effet sans le soutien du réseau UTPLA et la crise apicole en cours, je pense que j’aurais certainement diminué ma production de miel voir arrêté car la crise que traverse le secteur est sans précédent.

Vous avez certainement entendu parler de la grève des apiculteurs professionnels au sujet de la concurrence déloyale des miels importés de l’étranger à 2 euros le kg.

La filière apicole en France est asphyxiée : or chacun doit avoir conscience qu’un miel frelaté acheté  : c’est encourager la destruction de la filière.

C’est limite moins pire de ne pas acheter de miel du tout plutôt qu’acheter un miel frelaté.

Votre aide a beaucoup de sens : elle me permet de poursuivre la lutte contre le frelon asiatique, de protéger mes abeilles contre le varroa, mais aussi de faciliter la vente de ma production.

Le nombre d’apiculteurs en France continue à baisser. Les deux dernières années ont été plus favorables à la production de miel en France qui a augmentée.

En ce qui me concerne : la porte ouverte du 16 Septembre 2023 a été réussie.

Avez-vous la possibilité de me faire parvenir des photos pour ceux qui en ont prises ? Cette journée a été l’occasion d’aborder et d’échanger sur la connaissance des abeilles mais aussi de sensibiliser sur la connaissance des plantes mellifères - Une autre porte ouverte aura lieu l’année prochaine avec un format similaire.

Notre famille s’agrandit : nous somme quatre depuis le 4 décembre 2023 où notre fille Angèle est née.

J’ai planté une vigne à proximité des ruches pour l’occasion et neuf petits pieds de lavande. Dans mon jardin : j’ai également planté quelques arbustes mellifères : lila blanc, savonnier de chine et un nouveau figuier.

J’espère vous revoir ou vous rencontrer en cette année 2024 qui j’espère sera aussi bonne voire meilleure que 2023 avec toujours de beaux projets qui nous animeront.

Apicolement

Votre apiculteur Fabien