La ruche Triton

Une ruche accueille environ 40 000 abeilles. Votre parrainage permet le soutien d'une partie de la colonie, l'installation d'une ruche est une action mutualisée rendue possible grâce à un groupe de parrains. Vous retrouvez ici votre nom, le nom de votre ruche a quant à lui été attribué par l'équipe Un toit pour les abeilles.
La ruche Triton

Bouvier Bernard
Beuret-naudin Tiphaine
Solène Martins
Garnier Christophe
Nicolas Chantal
Oscar Wauters

  signifie que le parrain participe à l'opération Des Fleurs Pour Les Abeilles
signifie que le parrain participe à l'opération Abeille Noire




Imprimer la page


La ruche en images

  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton
  • La ruche Triton

L'apiculteur : Yvon T.

UTPLA apiculteurYvon T.

Je m'appelle Yvon TORCAT.

Je suis apiculteur depuis une trentaine d'années.

J'ai appris l'apiculture très jeune en aidant un apiculteur retraité dans mon village de VAL DE CHALVAGNE dans les Alpes de Haute Provence.

Il m'a transmis sa passion des abeilles et le respect de la nature.

Je suis fasciné depuis trente ans par l'intelligence des abeilles et leur pouvoir de transformer le nectar des fleurs en miel.

Je vis au rythme des abeilles et de la floraison des fleurs mellifères.

Je travaille sur des ruches langroth avec l'abeille locale: l'abeille noire.

Je possède quatre vingt ruches: j'aimerai bien augmenter mon cheptel mais chaque année j'ai de nombreuses pertes dues à l'hiver et aux frelons asiatiques.

Aujourd'hui, je transmets mes connaissances en apiculture à un jeune homme motivé.

Je propose uniquement un miel de lavande.

La saison s'achève...

Chères marraines, chers parrains,

Je vous partage le bilan de mon activité apicole pour la deuxième partie de l’année…
ma seule récolte de miel de l’année est un excellent cru de Lavande très parfumé, de couleur or.
Grâce à l’alternance de la pluie et du beau temps, la quantité de miel a été très correcte.

Après l’extraction et la mise en pot du miel, j’ai expédié les colis à mes parrains, qui devaient l’attendre avec impatience j'imagine...
J’ai laissé un maximum de miel dans les corps de mes ruches pour que nos abeilles puissent passer l’hiver sereinement.
Malgré ces précautions les attaques incessantes des frelons asiatiques durant l’automne m’ont décimés plus d’une dizaine de colonies. Cette année les abeilles auront subi une véritable pression de ce prédateur très agressif !

Durant l’hiver les abeilles restent en grappe pour maintenir une température douce. Elles restent confinées dans les ruches car les températures ont bien chuté et il n y a plus rien à butiner.
Je reviendrai vers vous au printemps prochain avec je l’espère de bonnes nouvelles de nos colonies d’abeilles en sortie d’hivernage…
En attendant je vous souhaite un peu en avance de très belles fêtes et une bonne dégustation du miel !
A bientôt
Yvon

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Val de Chalvagne

Le rucher de Val de Chalvagne

Les ruches passent la majeure partie de l'année dans la vallée, à 800 m d'altitude, dans l'arrière pays niçois.

Il s'agit d'un territoire ayant su préserver son environnement de tous pesticides et insecticides.
Les abeilles trouvent à proximité une nourriture saine et variée : thym, tilleul, sarriette, fleurs des champs et des sous bois…

Les ruches sont transhumées sur le plateau de Valensole au mois de juillet et d'août pour une seule récolte de miel de lavande .

Yvon laisse le corps de ses ruches remplies de miel pour qu'elles passent l'hiver sans avoir à les nourrir avec du sirop.
Il  privilégie ainsi le bien-être de ses abeilles au détriment du rendement de miel.

Le miel de lavande représente le fleuron des miels produits en France .
Il est très parfumé, long en bouche et offre des atouts à la dégustation qui en font sa réputation.
Il sait se faire apprécier de tous grâce a son parfum typé, blond à l'arôme délicat et légèrement fruité.
Le miel de lavande a des vertus médicinales comme être un antiseptique général, un véritable calmant de la toux, un anti-inflammatoire pour les voies respiratoires et anti rhumatismal.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Actus abeilles
En préambule des nouvelles des abeilles, nous vous transmettons les premiers résultats d’une enquête nationale relative aux mortalités des colonies d’abeilles durant l’hiver 2017/2018.
Cette étude a été menée à grande échelle par la Plateforme ESA (Epidémiosurveillance Santé Animale). Elle a été réalisée auprès de la filière et a obtenu quelques 14 000 réponses, permettant ainsi d’avoir « une vision plus juste de la situation sanitaire du cheptel apicole français », a déclaré Patrick Dehaumont, Directeur Général de l'Alimentation.

Les premiers résultats sont hélas inquiétants…



À l’issue de l’hiver 2017/2018, de nombreux apiculteurs ont observé des mortalités « anormales » de leurs colonies d’abeilles. Ces mortalités ont été estimées à environ 29.4%, très au-delà du taux de mortalité hivernale qualifié de « normal » par l’ensemble des acteurs concernés.
Cette étude a permis outre la confirmation d’une situation critique pour la filière, de mettre en place des mesures immédiates :
- Déploiement dans de nouvelles régions de l’Observatoire des mortalités et des affaiblissements de l’abeille mellifère.
- Financement par l’État des analyses toxicologiques quand les mortalités ne sont pas expliquées par d'autres causes aisément mises en évidence.
- Rénovation du dispositif de surveillance des mortalités massives aiguës des abeilles.
- Lutte efficace, par tous les apiculteurs, contre le parasite Varroa destructor …
Une analyse complète des données recueillies sera réalisée d’ici la fin de l’année 2018.

Un grand Merci  !
Chez Un toit pour les abeilles, on apprécie cette période de l’année, à la fois synonyme de fête, de partage et surtout, de dégustation de vos pots de miel.
L’occasion pour nous de vous remercier de nouveau pour tous vos soutiens bienveillants et solidaires.

Vous avez reçu ou allez recevoir prochainement votre miel*. Il reste quelques apiculteurs, dont les envois devraient avoir lieu dans les prochains jours… Encore un tout petit peu de patience…
*Pour les parrainages payés entre le 15 Janvier et le 14 Août 2018.



Cette année, vous avez été particulièrement nombreux à nous envoyer des messages adorables et des photos de votre miel sur les réseaux sociaux. C’est pour nous un vrai bonheur de les recevoir. Nous avons partagé quelques-uns de vos messages sur notre site internet ! Encore merci à vous...
Et puisque les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas, toute l’Equipe Un toit pour les abeilles et vos apiculteurs vous souhaitent, un Mielleux Noël !

Pour des fêtes engagées et solidaires…
Et si vous ajoutiez à votre liste de Noël, un véritable cadeau original et « porteur de sens » qui prend soin de vous tout en préservant la Nature...



avec 3 cosmétiques phares de notre gamme : notre crème de jour Fondant Royal à la gelée royale bio régénératrice, notre baume lèvres Sourire de Reine au miel bio réparateur et notre crème mains, Mains de Reine à la cire bio protectrice !
Bref le meilleur des abeilles à offrir ou à s'offrir pour les fêtes.
Et en achetant ce coffret, vous faites aussi un geste en parrainant des abeilles !
rdv sur https://www.folies-royales.fr/3-boutique

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Plus de doute possible, l’hiver s’installe… Les températures ont bien chuté. Il pleut déjà pas mal sur certaines régions. Et dans d’autres régions de France il neige.



C’est le calme plat aux ruchers…
Les températures extérieures avoisinent les 9/10°C. Bien entendu, avec des températures aussi froides, les abeilles ne volent pas. Elles restent dans la ruche, « grappées » pour se tenir au chaud durant l’hiver.
Voici une carte des prévisions météos de la mi-décembre.



Zoom sur … La grappe d’hiver
Saviez-vous que pour se tenir bien au chaud durant l’hiver, les abeilles vont se blottir les unes contre les autres dans la ruche, formant ainsi une « grappe » semblable à une grappe de raisins. Elles forment une boule qu’elles vont chauffer par un mouvement des abeilles entre elles.
Au centre, là où la température sera la plus élevée, on retrouve bien entendu la Reine et le couvain. C’est le « cœur » de la grappe et la température y avoisine les 30°C.
Le cœur est protégé par une couronne d’abeilles qui régulent cette température. Elle forme le « manteau ». C’est sur le manteau que les abeilles sont les plus resserrées et la température avoisine les 10°C.

De son côté, l'apiculteur …
L’apiculteur profite de cette période pour envoyer les pots de miel aux parrains concernés. Il en profite aussi pour vendre son miel lors des marchés de Noel par exemple. Les interventions aux ruchers sont limitées pour éviter de perturber les colonies. Il peut en cas de redoux (température supérieure à 15°C) ouvrir les ruches pour resserrer les cadres en ajoutant une partition..

Le Saviez – vous ?
Pendant l’hiver, ce sont les abeilles à l’intérieur de la grappe qui jouent le rôle de chauffage. Elles font vibrer les muscles de leur thorax, sans activer le mouvement d’ailes, ce qui permet de ventiler la chaleur au cœur de la grappe. En dessous de 10°C, les abeilles entrent dans un état « comateux », tombent de la grappe et finissent par mourir.

Un peu de gourmandise… La recette du mois !
Petits pains au miel et aux flocons d’avoine pour les tablées de Noel
Recette sympa et originale proposée par le site Papilles et pupilles



INGREDIENTS
Pour 8 petits pains :
- 300g de Farine
- 100g de flocons d’avoine + 2 cuillères à soupe pour saupoudrer
- 125 ml de lait tiède
- 125 ml d’eau tiède
- 30 g de beurre à température ambiante
- 3 cuillères à soupe de miel
- 1,5 cuillère à café de sel
- 1,5 cuillère à café de levure de boulanger déshydratée

PREPARATION
Mettez tous les ingrédients dans votre machine à pain ou dans votre robot pétrisseur. Vous pouvez également réaliser cette étape à la main si vous n’avez ni MAP, ni robot.  Faites attention à ce que le sel et la levure n’entrent pas en contact. Pétrissez jusqu’à obtenir une pâte souple et élastique. Déposez ensuite votre pâton dans un saladier et laissez-le lever à l’abri des courants d’air pendant 1h30. Il doit doubler de volume.
Déposez-le ensuite sur un plan de travail légèrement fariné et chassez l’air. Coupez-le en 8 morceaux de même poids (environ 100 g chaque).
Façonnez-les en forme de boules et déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Laissez lever à nouveau 30 minutes.
Préchauffez votre four à 230°C. Versez 2 cuillères à soupe de flocons d’avoine dans une assiette. Roulez vos petits pains dedans pour bien les enrober et enfournez. Laissez cuire 15 minutes et faites refroidir sur grille.
Si vous trouvez que vos pains brunissent trop, vous pouvez les couvrir d’un papier aluminium durant les 5 dernières minutes de cuisson.

Bon appétit et surtout partagez-nous vos photos sur les réseaux sociaux !

Belles fêtes à vous tous, et merci pour tout votre précieux soutien !




Retour