La ruche Venturon montagnard

Une ruche accueille environ 40 000 abeilles. Votre parrainage permet le soutien d'une partie de la colonie, l'installation d'une ruche est une action mutualisée rendue possible grâce à un groupe de parrains. Vous retrouvez ici votre nom, le nom de votre ruche a quant à lui été attribué par l'équipe Un toit pour les abeilles.
La ruche Venturon montagnard

Guery Sandrine
Moyer Sarah
Delavault Caroline
Coralie
Garnier Cédric
Régie 3000
Clara
Pradere Violette

  signifie que le parrain participe à l'opération Des Fleurs Pour Les Abeilles
signifie que le parrain participe à l'opération Abeille Noire




Imprimer la page


La ruche en images

  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard
  • La ruche Venturon montagnard

L'apiculteur : Alain L.

UTPLA apiculteurAlain L.

Alain est apiculteur dans la Brie verte depuis 25 ans et s’occupe d’environ 100 ruches.
Passionné par son métier il fait partie de l’équipe du « rucher du Luxembourg » (Société Centrale d’Apiculture) où il donne des cours d’apiculture.
Alain est engagé dans une démarche Bio.
Le miel du rucher des Cours Doux détient le label "AB". Alain est aussi engagé à nos côtés dans un projet d’économie sociale au Maroc ou il assure la formation d’une trentaine de femmes.

Bonne année !

Chers Parrains,

 

Tout d’abord je souhaite à tous une bonne année, beaucoup de bonheur, une bonne santé et la réalisation de vos voeux les plus chers.

Mi-octobre, après avoir vérifié que nos abeilles aient suffisamment de provisions pour passer l’hiver, il est temps de ne plus les déranger.

La transhumance du mois de juillet vers les cultures de sarrasin a été profitable aux provisions de miel pour elles.

Même si nous venons d’entrer dans l’hiver, ce solstice redonne espoir, fin janvier les jours rallongent et si la température dépasse les 10° les abeilles peuvent, dans notre région, récolter les premières pelotes de pollen sur les noisetiers; mais elles savent que le chemin vers le printemps est encore long.

L’apiculteur lui s’active, il prépare et nettoie les emplacements, désinfecte et repeint les ruches, prépare le matériel afin que tout soit prêt pour le 15 mars, début des visites de printemps.

On rêve d’une année apicole aussi belle que la précédente.
Le printemps 2018 a été propice au développement des colonies, belles floraisons des acacias et tilleuls des bois mais trop de chaleur en juillet pour être tout à fait satisfaisant car alors l’activité dans les ruches se réduit, les abeilles ventilent pour lutter contre la chaleur.
Elles se positionnent  sur les planches d’envol pour essayer de se défendre des frelons asiatiques de plus en plus nombreux et agressifs jusqu’aux gelées de fin novembre. Une perturbation incontestable qu’il faudra arriver à réduire dans l’avenir.

De plus en plus de personnes portent de l'intérêt aux abeilles, pour qu’elles ne disparaissent pas, en soutenant diverses actions : le parrainage, l’installation d’une ou deux ruches dans son jardin juste pour le plaisir des fleurs, la participation aux formations dans de nombreux ruchers écoles etc personnellement, en tant que chargé de cours au rucher école du Jardin du Luxembourg, je confirme cet engouement, les cours se rajeunissent, se féminisent, et l’attente pour les inscriptions est longue.


Merci encore de votre soutien au travers de vos parrainages, ils nous sont très utiles.

A bientôt pour le retour du printemps.

Alain Levionnois

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Cours Doux

Le rucher de Cours Doux
Le rucher de Cours Doux est situé en plein cœur de la région de la Brie Verte à Féricy (Seine-et-Marne) dans la vallée Javot en lisière de la forêt domaniale de Barbeau.
De nombreuses variétés de plantes visitées par les abeilles sont présentes sur ce territoire.

Selon l'emplacement des ruches et la floraison variante sur chaque année, Alain vous proposera deux types de miel :
Un miel d'acacia, d'aspect liquide et brillant, au parfum délicat avec des notes florales.
Un miel de forêt, liquide également plutôt sombre et de saveurs boisées à mentholées selon la teneur en tilleul et châtaignier.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

L’incroyable recul du Gouvernement…
On parle souvent de « danse des abeilles » pour évoquer le système de communication des abeilles entre elles… Et bien le gouvernement lui aussi danse, mais d’une danse bien triste, avec le recul sur les décisions annoncées en novembre 2017 par Macron. Ce dernier a annoncé qu’une sortie totale du glyphosate en 2021 est impossible.



"Je sais qu'il y en a qui voudraient qu'on interdise tout du jour au lendemain. Je vous dis : un, pas faisable et ça tuerait notre agriculture. Et même en trois ans on ne fera pas 100%, on n'y arrivera, je pense, pas", a-t-il déclaré.

« Du jour au lendemain » annonce-t-il, alors que cela fait des années que les défenseurs des abeilles et de l’environnement, militent activement pour une interdiction totale de cet herbicide, tueur d’abeille…
Encourager les « productions alternatives » sans acter de manière concrète l’arrêt de l’utilisation du glyphosate ne permettra pas une évolution rapide et positive autour de ce sujet.

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Et bien c’est l’hiver, nul doute possible…
Le territoire a revêtu son manteau d’hiver depuis la toute fin janvier. Les températures ont particulièrement chuté et sont, pour la première fois de l’année, en dessous des normales saisonnières…
La tempête Gabriel est venu également perturber le territoire avec plus d’une quarantaine de départements placés en vigilance orange (neige et verglas).
Début février, un redoux est annoncé, mais le temps restera humide et froid.



Les ruchers de nos apiculteurs sont paisibles et calmes.
Les abeilles restent au chaud dans les ruches… Et c’est tant mieux, car c’est ainsi qu’elles vont se préparer tout doucement à la reprise d’activité fin février, début mars…
Voici quelques photos de nos ruchers en hivernage.

 

Zoom sur … le réveil de la Nature et des abeilles
D’ici quelques semaines, fin février, tout début mars, la nature, un peu engourdie par l’hiver se réveillera tout doucement.
Les nuits seront plus courtes, les journées plus longues et les températures plus clémentes…
Les oiseaux prépareront les nids pour les futures naissances de printemps. Quelques floraisons timides feront leur apparition : perce-neige, pâquerette ou autre chèvrefeuille et romarin. Sur les arbres, encore nus, de nouvelles feuilles et des bourgeons apparaitront ici ou là.


 De son côté, l'apiculteur …
Les conditions météos des derniers jours, et la tempête Gabriel a imposé à nos apiculteurs de redoubler de vigilance sur les ruchers.
Il a fallu faire attention aux risques de chute d’arbres et de branches sur les ruches, ou pire encore, l’envol des toits des ruches. Car le moindre choc sur la ruche pourrait « casser la grappe » et mettre en péril la colonie.

Le Saviez – vous ? Bientôt, la reprise de la ponte de la Reine
Il va falloir attendre mi-février, voire la fin février pour que le réveil s’amorce au sein des colonies…
La grappe qui avait permis de conserver des températures élevées au sein de la ruche, va tout doucement se disloquer. La reine va reprendre la ponte. D’une petite rondelle sur un cadre, elle va remplir plusieurs cadres de couvain, en fonction des provisions en pollen.



La recette du mois : Pour nous réchauffer cet hiver « Tian de légumes d’hiver au miel » proposée par Cuisineactuelle.fr !

Liste des ingrédients :

- 4 gros navets
- 4 grosses pommes de terre
- 4 grosses carottes
- 4 oignons
- 10 tranches de jambon fumé (facultatif)
- 12,5 cl Bouillon de légumes
- 12,5 cl de lait  
- 2 cuillères à soupe de Miel
- 20g de beurre
- Sel
- Poivre

Préparation :

Préchauffez le four th. 5-6 (160 °C). Lavez et épluchez les légumes. Emincez-les en fines tranches avec une mandoline.
Disposez les légumes à la verticale dans un plat à gratin beurré en les alternant. Intercalez des morceaux de jambon fumé (facultatif).
Mélangez le bouillon, le lait et le miel. Versez sur le gratin, salez, poivrez et enfournez 45 min. servez dès la sortie du four directement dans le plat de cuisson.

Bon appétit et surtout partagez-nous les photos de vos tians de légumes sur les réseaux sociaux !


Retour