La ruche Lion

Une ruche accueille environ 40 000 abeilles. Votre parrainage permet le soutien d'une partie de la colonie, l'installation d'une ruche est une action mutualisée rendue possible grâce à un groupe de parrains. Vous retrouvez ici votre nom, le nom de votre ruche a quant à lui été attribué par l'équipe Un toit pour les abeilles.
8 personnes parrainent cette ruche en ce moment

La ruche en images

Afficher plus d'image

Le rucher des Pommiers

Le rucher des Pommiers

Dans un verger biologique de plusieurs dizaines d’hectares, les oeuvrettes butineront en priorité les pommiers sur une floraison étalée de deux à trois mois d’Avril à Juin.
Elles sont éloignées des zones de grandes cultures et vivent au calme.
Elles disposent d’un bois de onze hectares peuplés de nombreux peupliers, châtaigniers et chênes à proximité.
De nombreuses haies les abritent du vent et représentent un espace considérable de nourriture.
Les abeilles commenceront leur récolte de pollen sur les noisetiers en Janvier, Février. Ensuite, elles iront sur l’aubépine, les merisiers et les saules en début de printemps.
Elles iront également sur les peupliers pour récolter de la propolis ou du pollen. En été, elles se rendront sur les chênes et châtaigniers.
Le lierre étant très présent, elles auront leurs réserves de nourriture pour passer l’hiver. Dans l’attente de partager avec vous cette nouvelle aventure.


L'apiculteur : Fabien P.

UTPLA apiculteurFabien P.

Je m’appelle Fabien, je suis apiculteur depuis quatre ans déjà… Mon grand-père était aussi apiculteur.
Il avait pour habitude de dire : « Le destin des hommes et des abeilles est lié. Je protège les abeilles. ».
Mon projet, en intégrant le réseau d’apiculteurs Un toit pour les abeilles, c’est de développer mon cheptel.
L’humilité et la simplicité sont des valeurs qui me sont chères.
Au début, un anglais m’avait surnommé : « Bumblebee man », ce qui en Français veut dire « l’homme bourdon ».

Plus sérieusement, j’ai investi pour que les apiculteurs puissent bénéficier de tarifs avantageux dans leur activité.
Pour cela, je suis investi auprès du syndicat des apiculteurs d’Ille et Vilaine.
Je suis aussi cueilleur d’essaim. Je récupère chez les particuliers les essaims sauvages venus s’installer chez eux lors d’essaimages…
Je travaille avec des abeilles noires et buckfast.
Concernant ma pratique, j'utilise de la cire bio et nettoie mes ruches de la manière la plus naturelle possible.
En intégrant Un toit pour les abeilles, je souhaite proposer mes ruches au parrainage.
Ce sera 3 ruches pour commencer et puis nous évoluerons, les parrains et moi ensemble pour écrire une belle histoire solidaire où les abeilles joueront le premier rôle !

Lire les actualités de l'apiculteur