La ruche Galéga

Une ruche accueille environ 40 000 abeilles. Votre parrainage permet le soutien d'une partie de la colonie, l'installation d'une ruche est une action mutualisée rendue possible grâce à un groupe de parrains. Vous retrouvez ici votre nom, le nom de votre ruche a quant à lui été attribué par l'équipe Un toit pour les abeilles.
La ruche Galéga

Dominique Accart
Benazeth Audrey
Ortega Patrick
Dessonet Jean-marc
Damotte Léa

  signifie que le parrain participe à l'opération ruche connectée
  signifie que le parrain participe à l'opération Des Fleurs Pour Les Abeilles
signifie que le parrain participe à l'opération Abeille Noire


La ruche en images

  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga
  • La ruche Galéga

Le rucher de Lavaur

Le rucher de Lavaur

Le 1er rucher est situé à côté de Lavaur dans le Tarn, à 35 min de Toulouse.

Les récoltes espérées sont du miel de printemps, du miel toutes fleurs et du miel de tournesol.


L'apiculteur : Grégoire H.

UTPLA apiculteurGrégoire H.

Grégoire est un jeune apiculteur qui habite à Toulouse.

Il a augmenté son nombre de ruches après en avoir acheté 35 l'hiver dernier.  
Une partie de la saison a consisté à créer d'autres colonies pour habiter ces nouvelles maisons.
Il a donc divisé toutes les colonies qui lui restaient au printemps.
Il a fini l'année 2017 avec 70 colonies, en progression par rapport aux années précédentes.

Son prochain objectif est d'arriver à 100 ruches, que toutes ces caisses soient remplies de manière constante, peut-être en 2018, avec la volonté de s'occuper après, au mieux de ces colonies. 

Il a aujourd'hui plus de colonies en hivernage et relativement belles.
Ce qui laisse présager du meilleur pour la saison prochaine.

Lire les actualités de l'apiculteur