BRJ EMBALLAGE

Les ruches en images

La ruche BRJ EMBALLAGE
La ruche BRJ EMBALLAGE
La ruche BRJ EMBALLAGE
La ruche BRJ EMBALLAGE
La ruche BRJ EMBALLAGE
La ruche BRJ EMBALLAGE

L'apiculteur : Manuel V.

UTPLA apiculteur Manuel V.

Manuel est apiculteur amateur depuis 2014 dans le massif central en Corrèze (le pays vert) aux portes du parc naturel de millevaches en Limousin.
Il s'est formé au rucher école de Brive la Gaillarde, mais surtout grâce aux lectures qui lui ont permis d'essayer de nombreuses techniques pour se perfectionner.

Il possède actuellement 48 ruches dadant où les abeilles butinent dans ce lieu paisible et naturel encore préservé qui fait leur bonheur.
Son objectif est d'atteindre une centaine de ruches environ dans le but de garder une production de miel et une méthode de travail artisanale (sans matériel thermique ni électrique).

La sauvegarde de l'abeille noire endémique de sa région mieux adaptée au climat et à la végétation, reste sa priorité.
Il développe par ailleurs un élevage naturel (tenant compte de la biologie collective des abeilles) pour proposer des essaims à la vente.
La sauvegarde de la biodiversité le préoccupe beaucoup, c'est pourquoi il n'utilise aucun produits chimiques ni dans la ruche, ni aux alentours.
L'extraction et le conditionnement du miel se font température ambiante, il n'est donc jamais chauffé.

Sa priorité n'est pas de produire un maximum de miel mais d'en laisser suffisamment aux abeilles pour la bonne santé de ces dernières.

Manuel a obtenu en 2017 l'attestation de conformité Nature et Progrès pour l'ensemble de ses ruchers et ses miels !
Ce label certifie une apiculture biologique et paysanne, qui intègre aussi des notions éthiques, environnementales et sociales dans le cahier des charges...

Une fin de saison compliquée, mais de l’espoir aussi…

Bonjour à tous,

La période hivernale s'annonce pleine d'incertitudes à cause du frelon asiatique qui a fait un carnage sur mes ruchers !
Depuis la fin juillet, j'ai toujours vu au moins un frelon devant chaque ruche en train de traquer les abeilles ;
Et ça continue encore car il ne fait pas assez froid pour permettre aux populations de frelons de diminuer drastiquement à cette période !
Les conséquences sont terribles, les pauvres abeilles ont peur de sortir. Il y a donc très peu de rentrée de pollen et de nectar. Les abeilles ont pourtant besoin de ce pollen pour nourrir les larves…
Moins d'abeilles vont donc naître et la population sera plus faible pour affronter l'hiver.

Les quelques abeilles qui tentent de sortir se font attraper et découper par ces chasseurs redoutables.
Les quelques pièges posés ne sont qu'une tentative désespérée de faire quelque chose... Il faudrait vraiment un moyen de lutte national efficace pour endiguer cette prolifération !
J'ai aussi constaté la perte de mes ruches sur un de mes ruchers au mois d'octobre... les reines ne pondaient plus et les essaims ont fini par mourir.
Que s'est-il passé ? Intoxication ? maladie ? Je ne sais pas, donc difficile de tirer des conclusions…

La bonne nouvelle c’est la création du rucher de l'abeille noire limousine en partenariat avec un toit pour les abeilles, qui va me permettre d'essayer de sauvegarder l'abeille noire grâce à des moyens financiers et techniques plus importants. Ça devrait me permettre de libérer du temps pour m'occuper au mieux de l'élevage des abeilles noires !
Je vais pouvoir me reposer un peu, même s’il y'a toujours du travail (nettoyer les ruches et les cadres, préparer la saison prochaine et surveiller les réserves de nourriture des ruches).
Je croise les doigts pour l'hiver et je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année à tous !

Merci à vous !
Manuel

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Pierrefitte

Le rucher de Pierrefitte

Le rucher se trouve à côté du massif des monédières qui culmine à 919 mètres où la variété florale est assez grande.
Il sélectionne l'emplacement de ses ruchers selon le niveau de diversité des plantes et l'état naturel de l'environnement dans le but d'avoir un miel différent des autres avec de nombreuses saveurs !

Selon la météo et les floraisons, Manuel pourra proposer du miel monofloral de châtaignier ou acacia, mais surtout du miel toutes fleurs de printemps (pissenlit, saules, arbres fruitiers, centaurées, myrtille, rosacées, aubépine, trèfle blanc, érable…) et d'été (tilleul, ronce, châtaignier, sarrasin, luzerne, callune ...).
Il est en partenariat avec plusieurs maraîchers tournés vers l'agriculture biologique ainsi que des producteurs de plantes aromatiques et médicinales bio chez qui il pose ses ruches, afin de proposer aux abeilles un maximum de plantes à butiner en toutes saisons.
Cette diversité essentielle aux abeilles (nectar, pollen) va permettre une bonne santé générale de la colonie et une production de miel optimale.
Il vend sa production localement (dépôt-vente, marchés de pays…) et n'effectue aucune transhumance !

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Actus abeilles
En préambule des nouvelles des abeilles, nous vous transmettons les premiers résultats d’une enquête nationale relative aux mortalités des colonies d’abeilles durant l’hiver 2017/2018.
Cette étude a été menée à grande échelle par la Plateforme ESA (Epidémiosurveillance Santé Animale). Elle a été réalisée auprès de la filière et a obtenu ...




Imprimer la page

Retour