PAPREC FRANCE SA

Logo PAPREC FRANCE SA

Avec plus de 40 ans d’expérience dans le recyclage du papier, du carton et du plastique (300 000 tonnes valorisées par an) et plus de 100 collaborateurs sur tout le territoire français, CDI Recyclage propose une offre globale de recyclage comme la destruction confidentielle de documents, le recyclage des papiers de bureau ou le service Grande Distribution.

Spécialiste des matières cellulosiques, CDI Recyclage est également doté d’un réseau national de partenaires aux valeurs identiques permettant de proposer à ses clients une gamme complète de services complémentaires comme la gestion des DIB (déchets industriels banals), des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) du bois, de la ferraille et de leurs besoins en matériels (pré-collecte, collecte, stockage, pressage et compaction).


Voir leur site internet

Grâce au recyclage des matières comme le papier, le carton ou le plastique, CDI Recyclage participe à la préservation des ressources de la planète pour les générations futures. Nous avons souhaité poursuivre nos actions en matière de protection de l’environnement, à travers le parrainage de ruches. L’abeille est donc devenue naturellement notre mascotte…

Les ruches en images

  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA
  • La ruche PAPREC FRANCE SA

L'apiculteur : Pascal S.

UTPLA apiculteur Pascal S.

Pascal a débuté son parcours par des études technologiques, suivies d'une formation commerciale.
Après un passage dans le domaine passionnant du vin, il s'est dirigé vers le secteur alimentaire puis choisit tout doucement un retour à la nature et l'apiculture.

Ses premiers pas en apiculture se font vers l'âge de 10 ans auprès de son papa qui lui a transmis cette passion, restée en veille dans son cœur.
Après quelques années loin des abeilles, l'odeur de la cire, la beauté d'un cadre en construction, le bruit de la ruche en activité ou encore le goût du miel fraîchement prélevé lui manquaient.
Alors une ruche, puis une autre et encore une autre .....

Dans cette aventure, il est accompagné de son plus fidèle apprenti, son fils Arthur.
Sa fille Pauline quant à elle, excelle dans le collage des étiquettes, et c'est sans oublier la reine de cette famille, son épouse Isabelle qui avoue s'amuser lors de la mise en pot du miel.

Une belle saison 2018 !

Chers parrains,

Voici quelques nouvelles fraîches de nos petites abeilles.
J’ai profité de la vague de chaleur des quelques dernières semaines pour faire un tour complet des ruchers.
Pour être franc, j’étais un peu inquiet bien que réaliste sur cette météo en dents de scie...
Les colonies se sont retrouvées presque sans réserve à cause de conditions météos particulièrement clémentes. Elles sont sorties prématurément des ruches, consommant leur réserves stockées, mais sans pour autant trouver de nouvelles ressources dans la nature.
J’ai laissé les abeilles consommer leurs provisions engrangées durant l’arrière saison et ne suis intervenu que lorsque c’était vraiment nécessaire.
Et dès l’arrivée de l’automne je savais que certaines de mes ruches, faibles, auraient du mal à passer l’hiver.
J’ai perdu 3 ruches en sortie d’hivernage. La nature fait une sélection naturelle que l’homme doit respecter. Mes pertes sont moindre en comparaison avec d’autres apiculteurs.

Pour moi, la réussite de mon métier ne passe pas par la quantité de miel que je récolte mais par la bonne santé de mes colonies. C’est ma philosophie personnelle sur le métier d’apiculteur ; Philosophie dans laquelle je me reconnais.
Si peu de pertes c’est finalement une belle réussite.

En ce moment les floraisons explosent par chez nous : prunus, prunus sauvage, saule marsault.
Les noisetiers sont déjà en fin de floraison...

Les reines ont sûrement déjà repris leur ponte. J’en saurai plus d’ici quelques semaines lorsque j’irai, cette fois ci, ouvrir mes ruches.

Ce que je peux déjà dire c’est que je perçois aujourd’hui plus que jamais les effets du dérèglement climatique : reprise d’activité, de développement précoce et floraisons tardives...

En cas de sursaut de froid en avril nous aurons des colonies particulièrement populeuses mais avec des réserves insuffisantes ! Je fais confiance aux abeilles qui sentent mieux que nous et surtout qui anticipent les conditions météorologiques.

Quoiqu’il en soit pour moi 2018 a été une bonne année. L’état sanitaire des ruches est bon, même très bon ce qui a freiné le développement de parasite.
Seul petit bémol, que je vous avais déjà évoqué lors de ma dernière nouvelle : le frelon asiatique.

Voilà, je vous ai tout dit ou presque...
J’ai profité de cette année pour suivre une formation sanitaire en apiculture. Et puis je me suis pas mal documenté aussi sur la biodiversité et le végétal pour mieux comprendre et appréhender mon métier.
Finalement s’intéresser aux abeilles ça passe aussi pas cela : lire, apprendre encore et toujours de la Nature !

Je vous dis à très vite et vous remercie encore pour votre aide et votre gentillesse
Pascal

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Checy

Le rucher de Checy
Les ruches sont situées à Mardié près de Chécy dans le Loiret et quelques unes en Sologne.
Ces emplacements permettent de récolter un miel de forêt avec des proportions variables selon les années et floraisons de Châtaigniers, Ronces , Chênes et Sapins.
Les abeilles sont de race BUCKFAST, admirables en tous points, courageuses, résistantes et douces.
Aujourd'hui elles sont ses protégées, et Pascal, leur dévoué serviteur...

L'apiculteur : David et Karine D.

UTPLA apiculteur David et Karine D.

Karine et David sont deux jeunes apiculteurs passionnés, ils s' inspirent de la méthode de conduite de rucher du frère Adam.
En février 2011, ils ont créé leur entreprise apicole dont le siège est situé ur la commune de Maulévrier (49) dans le Maine et Loire, juste en face du lac de Ribou, à proximité de Cholet (zone sensible protégée du captage d'eau de la région Choletaise).
Du fait que le siège soit dans ce périmètre protégé et que ses pratiques respectent le cahier des charges de l'apiculture biologique, ils bénéficieront prochainement du label agriculture biologique.
Le rucher a pour nom les Abeillers du Lac de Ribou.
En mai 2011, ils ont vu leur cheptel augmenter de 200 essaims et sont alors devenus apiculteurs professionnels.

Quelques nouvelles de nos abeilles cet hiver

Chers parrains,
Je vous souhaite à toutes et tous mes meilleurs voeux de santé, bonheur et réussite pour 2019 !
Je vous donne, en ce tout début de mois de janvier, quelques nouvelles de nos abeilles.

L'hivernage se passe très bien. Les abeilles profitent des réserves stockées durant l'été.
L'année 2018 a été une bonne année sur l'ensemble des ruches.
La récolte a été très belle, l'ensemble des ruches ne souffre pas des basses températures. Tout du moins, pour l'instant.
Nous sommes début janvier, le plus dur reste à venir. L'hiver arrive avec ses températures négatives.
Nous verrons exactement ce qui s'est passé dans les ruches fin février, lors des premières visites de printemps.
Je remercie l'ensemble des parrains qui nous soutiennent dans la démarche du parrainage
Et encore bonne année à tous !

Karine et David

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Ribou

Le rucher de Ribou
Le rucher principal s'étend sur près de 4 hectares à coté du lac de Ribou, la flore locale y est riche et variée (bocages de haies champêtres et prairies pour la plupart en agriculture biologique).

On peut y récolter un miel toutes fleurs de prairie, du miel d'acacia, de tilleul, de châtaignier, de ronce.

Ils vont également développer la vente de propolis ainsi que la fabrication de pains d'épices maison.

Les abeilles à parrainer dont de race Buckfast et d'une lignée certifiée que seul Dominique Froux, apiculteur professionnel ayant collaboré avec un grand maître de l’apiculture (le frère Adam à l’abbaye de Buckfast en Angleterre) et qui a développé cette abeille d’élevage douce et productive, peut prétendre en France. 

L'apiculteur : Christian G.

UTPLA apiculteur Christian G.

Christian GRASLAND est apiculteur amateur dans la région Rennaise.

Une passion qui l'a piqué tout jeune où il construisait chez son grand-père du haut de ses 10 ans, sa première ruche avec quelques planches de bois.
Christian élève des reines et produit également des essaims (abeilles noires ou dites de pays).
Il est l'initiateur d'une association anti OGM Breton (l'Etat nature de nature anti-OGM) et a participé à de nombreuses manifestations. Christian est d'ailleurs connu pour ses prises de paroles dans le secteur apicole et auprès des instances politiques où on le surnomme Cricri l'abeille.
Il s'occupe également des ruches de la MCE (Maison de la Consommation et de l'Environnement) et récupère des essaims sur la périphérie de Rennes.

Une bien triste saison

Chères marraines, chers parrains,
En préambule je tiens à m’excuser sincèrement pour mes nouvelles tardives. Je sais que vous avez été nombreux à attendre des nouvelles de ma part.
Hélas les nouvelles sont tristes…

Je déplore quelques soucis de santé depuis février dernier, mais je m’accroche tant bien que mal.
J’aimerais pouvoir en dire autant de nos abeilles, mais le constat est triste. J’ai perdu cette année 50% de mon cheptel. 100 ruches sur mes 200 ruches sont mortes. Et certaines colonies mises en hivernage me paraissent encore bien fragile.

J’en reviens toujours à cela, mais pour moi le premier facteur qui explique ces pertes « hors normes » ne sont ni les pesticides, ni même la météo, mais c’est bien le frelon asiatique.
Impossible d’arrêter ou tout du moins de ralentir la prolifération du prédateur.
Il est arrivé dans ma région en 2013 et depuis il s’installe tranquillement sans qu’on ne puisse se défendre. Tous les pièges élaborés pour combattre cet insecte, que ce soit la harpe électrique, la raquette, ou encore les pièges avec du sirop et de la bière n’agissent pas suffisamment bien sur le prédateur. Pire, ils ne font pas de sélection et mettent en péril les guêpes européennes par exemple, qui ont pourtant un rôle essentiel à jouer dans la régulation des chenilles par exemple…

En bref les choses n’avancent pas dans le bon sens et nos colonies, comme celles des autres collègues apiculteurs dans la région sont en souffrance.
Je vous en dis plus au sortir de l’hiver, avec je l’espère des colonies plus fortes !

En attendant je prépare vos pots de miel qui ne devraient plus tarder à arriver chez vous.
L’occasion de vous réitérer mes remerciements profonds pour tout votre soutien, plus que jamais essentiel.
Passez de belles fêtes !
Christian

Voir toutes ses actualités

Le rucher de St Jacques de La lande

Le rucher de St Jacques de La lande

Christian utilise des produits naturels et s'applique à une conduite du rucher biologique dans la mesure du possible.

Bien que le territoire ne se prête pas à la labellisation biologique, il adopte une démarche respectueuse envers ses abeilles.

3 ruchers sont présents sur la commune et ces derniers offrent aux abeilles aubépine, cerisier, ronce, trèfle blanc, fruitier, tilleul pour un miel toutes fleurs.

Les colonies installées sont majoritairement des abeilles locales, dites "noires" que Christian s'attache à sélectionner ou présentant certains croisements qui ont pu apparaitre mais dont les Reines ont montré de bons résultats.

A quelques km de là, Christian cherche à construire et développer du matériel pédagogique dans son secteur d'activité :
Ruchers couvert ouvert aux publics, vitrine d'observation des colonies d'abeilles...

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?

Certains d’entre vous ont reçu des nouvelles de leur apiculteur expliquant que la saison, cette année, aura redémarré particulièrement tôt.
Généralement à cette période, les abeilles commencent à peine à se désolidariser de la grappe hivernale, reprenant doucement leur place naturelle au sein la ruche. La reine recommence tranquillement à pondre. Quelques &...




Imprimer la page

Retour