Acceo group

Logo Acceo group
ACCEO S’EST DÉVELOPPÉ SUR LES BASES D’UNE AMBITION SIMPLE : Conseiller et accompagner les propriétaires et gestionnaires en toute indépendance dans la gestion technique de leurs bâtiments. Notre engagement : Transformer la réglementation en une opportunité. Une opportunité de gagner en sécurité, en sérénité, en performance et en confort. Réaliser des économies financières durables et valoriser le patrimoine. Une mission alliant qualité de service et création de valeur pour aider à la mutation écologique des bâtiments. Notre réussite est avant tout celle de nos clients et c’est ce qui fait notre différence.


Voir leur site internet

Nous nous sommes engagés à adopter et à promouvoir une démarche RSE qui intègre une vingtaine d'actions phares à conduire selon 4 piliers sur la période 2023-2024. Les thèmes de nos piliers sont ; - La diminution de notre empreinte carbone - La préservation de l'environnement - L'aide aux personnes en situation de handicap - L'engagement continu

Les ruches en images

  • La ruche Acceo group
  • La ruche Acceo group
  • La ruche Acceo group
  • La ruche Acceo group
  • La ruche Acceo group
  • La ruche Acceo group
  • La ruche Acceo group
  • La ruche Acceo group
  • La ruche Acceo group
  • La ruche Acceo group
  • La ruche Acceo group

L'apiculteur : Thierry COLIN

UTPLA apiculteur Thierry COLIN

Apiculteur amateur depuis 2010 suite à la rencontre avec un "ancien" apiculteur ayant 60 années d’expérience, je continue à développer mon cheptel en prenant soins des abeilles et de leurs (notre) environnement.

Ma passion pour l'apiculture est intacte et plus j'avance dans cette démarche plus je sais que c'est "la voie" pour quoi je suis fait. Avant toute chose, il faut aimer la nature et vivre aux rythmes des saisons en observant l'évolution des miellées et s'adapter rapidement aux changements de saisons ..... L'apiculture est un mouvement perpétuel et il n'y a pas de moments creux , c'est intense et relaxant à la fois...de vivre de cette façon.

J'avance dans ma démarche apicole de façon raisonnable et d'ici quelques années pourquoi pas arriver à 200 ruches en production, mais c'est un gros challenge et une remise en question de beaucoup de choses...

Depuis le début de mon installation mes enfants passent également du temps aux ruchers,viennent aux transhumances, et goûtent les miels...  A mes yeux c'est important de leur transmettre ce savoir pour qu'ils respectent la biodiversité .... et la nature de façon générale .

La saison est commencée .

Bonjour à toutes et tous,

Nous sommes mi avril et les abeilles sont en formes.

Mes colonies sont déja très belles et avec les dernières journées sous un beau soleil j'ai déja posé des hausses pour récolter le miel. 

Il n'y a plus de saison : car après un hiver doux et un printemps bien arrosé, les colonies sont en avancent de 2 à 3 semaines. 

Dans l'ensemble ce n'est pas prejudicable car c'est à moi de les surveiller et de verifier qu'elles ne manquent de rien, ce qui est difficile c'est le changement rapide de conditions météo avec une fois plus de 20 degrés puis 48 heures plus tard sous les 8.

Il faut être de plus en plus technique et precis dans les interventions, ce metier je l'adore et je ne regrette rien car je suis un Homme épanoui dans ce "metier passion".

Par cette news, je peux déja vous garantir que vous aurez du bon miel de mes abeilles dans vos pots car en une dizaine de jours, certaines colonies ont déja fait 20 kg, elles sont incroyables d'efficacité.

Je vous dis à bientôt pour d'autres nouvelles en attendant de vous retrouver à mes portes ouvertes fin juin.

Pensez à vous y incrire.

Bizzz

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Wintershouse

Le rucher de Wintershouse

Le premier rucher se trouve 500 m de la résidence de Thierry et le second à 6 km.
Ils sont tout deux adossés à une forêt d'Acacias qui est sa plus grosse production.

Le miel issu de cette miellée est liquide et de couleur jaune clair et d'une grande finesse gustative.
Sa seconde production est un miel polyfloral constitué de fleurs de prairie, tilleuls, cerisiers, pommiers, issus de la pollinisation qu'il effectue sur les cerisiers et pommiers proches d'un de ses ruchers.
Ainsi, vous pourrez recevoir un miel toutes fleurs ou d'acacia selon les récoltes.

Thierry utilise des ruches ZANDER qu'il se procure en Allemagne, celles-ci sont très pratiques car elles ont des hausses à miel de même dimensions que l'on appelle aussi hausse multiples ou divisibles ce qui facilite le travail même si le poids est plus important.

Thierry propose aussi le parrainage dans son rucher-maison (cf photo) ainsi, selon les places disponibles, vos abeilles pourront y être installées.
Thierry travaille avec des Apis Mellifera Carnica Sklenar. Il s’agit d’abeilles douces et avec peu d’envie d’essaimage (envol d'une partie de la colonie avec la reine) et un hivernage avec des colonies populeuses.

France 3 Alsace avec Thierry

Thierry était invité sur le plateau d'Alsace Matin pour parler de son exploitation et du projet Un toit pour les abeilles diffusé le 12 Septembre 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

L'apiculteur : Lionel POTRON

UTPLA apiculteur Lionel POTRON

Je suis apiculteur amateur depuis plus de 20 ans, en pro depuis 2016.
Passionnés d’apiculture, amoureux de la nature et Parisien, c’est tout naturellement que je me suis dirigé vers la production de miel de Paris en créant APIS CIVI.
Les premières ruches de notre société ont été installées en 2016 à proximité des parcs et jardins de la capitale afin de contribuer directement à la pollinisation
des arbres et fleurs qui composent la biodiversité de Paris.
Le 16ème arrondissement avec sa proximité du Bois de Boulogne et le parc des Buttes-Chaumont nous ont ouvert les bras et c’est ainsi que le miel de Paris APIS CIVI a commencé.
Les Champs-Elysées, Montmartre ainsi que Belleville ou encore les Batignolles ont donc été peuplées de nos ruches.
En 2019, la société a travaillé sur le déploiement sur la rive gauche et ce sont les 13ème, 14ème et 15ème  arrondissements qui ont été développés.
En 2017, unique producteur de miel labélisé « fabriqué à Paris », APIS CIVI reçoit de la part de la Mairie de Paris le coup de cœur d’un jury.
En 2018, le miel de Paris APIS CIVI a obtenu la médaille d’or du Concours Général Agricole pour la catégorie des miels multifleurs clairs.
En effet, notre miel de Paris sans pesticide profite d’une variété de fleurs exceptionnelle composée notamment de tilleuls, marronniers,
acacias ou encore des sophoras du Japon qui lui procure une qualité gustative unique.
Paris recense aujourd’hui plus de 2000 espèces d’arbres et de fleurs différentes que butinent nos abeilles grâce au maillage de nos ruchers.

Nouvelles de cet été

Chers parrains, marraines,

la saison s'achève et cette année ne peut être que meilleure comparée à l'an passé.

Les colonies se sont bien développées au printemps grâce à une météo clémente.

Beaucoup de travail avec un essaimage très présent du aux pics de chaleurs qui s'en sont suivis.

C’est à dire que la plupart des essaims cherchaient à se diviser en deux et à s’envoler… cela a occasionné un travail intensif.

La météo avec alternance de pluie et de soleil a permis de belles floraisons et des miellées correctes.

Actuellement je prépare l'hivernage avec quelques dernières hausses de miel à récupérer sur les ruches, veiller à ce que les colonies aient suffisamment de réserves aussi pour passer l'hiver.

Enfin c'est la période du traitement contre le varroa. Ce parasite se développe dans le couvain et peut affecter de manière importante la santé des abeilles, en propageant des maladies et en affaiblissant les abeilles. Prodiguer les soins est donc nécessaire à l'apiculteur pour maintenir ses populations d'abeilles saines et préparer déjà 2024.

Bien à vous !

 

 

Voir toutes ses actualités

Le Rucher de Saint Christophe

Le Rucher de Saint Christophe

Ce rucher possède 5 ruches et peut en accepter 10 de plus.
Les espèces d’arbres alentours sont majoritairement l’acacia.
Le miel produit est du miel d’acacia liquide et légèrement floral.
Ruches : Langstroth et Dadant

L'apiculteur : Alexandre BLOIS

UTPLA apiculteur Alexandre BLOIS

Qui suis-je ?
Un jeune apiculteur habitant le magnifique département de la Gironde.
Après avoir longtemps travaillé pour une société de construction, je me suis remis en question et je me suis tourné vers un métier où la nature joue un rôle central.
D’abord pratiqué comme un hobby, peu à peu, je passe plus de temps sur mon rucher.
J’ai fini par laisser de côté ma profession pour me consacrer exclusivement à ses jolies demoiselles.

Pourquoi avoir choisi de devenir apiculteur ?
Parce qu’aujourd’hui, si les abeilles n’étaient plus là, le monde serait sans couleur, sans saveur et sans odeur.
Face à des conditions climatiques et environnementales qui ne cessent de se détériorer, je suis persuadé que les abeilles sont notre avenir et que sans elles, le monde ne ressemblerait plus à ce qu’il est aujourd’hui.

L’univers apicole est un monde particulièrement intéressant.
La hiérarchie, leur organisation… Tout ce qui compose leur système peut nous apprendre beaucoup de choses sur le monde dans lequel on vit.
Aujourd’hui, j’apprécie particulièrement partager mon expérience avec les enfants afin de les sensibiliser à la cause des insectes pollinisateurs car tout comme eux, elles sont notre avenir.

Pourquoi avoir choisi de travailler avec un toit pour les abeilles ?
Comme beaucoup de professions liées à l’agriculture ou à l’élevage, il s’agit d’un secteur en tension.
La pénibilité du travail peut en rebuter certains et de nos jours, il est compliqué de vivre correctement de l’apiculture.
Un Toit Pour Les Abeilles nous permet de revaloriser notre profession et de partager notre passion.
Grâce à un partenariat avec CBK, ils nous proposent de nouvelles technologies afin d’assurer le bien-être de nos abeilles lors de leur hivernation mais aussi pouvoir les surveiller si un problème quelconque surgit.
Tout cela est un véritable plus pour la profession.

Préparation des ruches neuves chez ma petite abeille !

Le mois de février vient tout juste de débuter en Gironde.

Alexandre est partagé entre l’impatience et l’allégresse de la saison qui devrait bientôt débuter.

Les colonies se portent bien et pour le moment, seule une colonie s’est éteinte lors de ce dernier hivernage.

Un véritable bonheur d’avoiraussi peu de pertes pendant la saison froide !

Certaines colonies étaient faibles mais grâce à du candipollen (nourriture particulièrement riche pour les abeilles), celles-ci sont reparties de plus belle.

Déjà, certains jours quand il fait beau et assez chaud, les abeilles sortent et ramènent du pollen à la ruche.

Vous pourrez bientôt les voir butiner pissenlits, trèfles et tout ce que le printemps peut nous apporter comme jolies fleurs.

Pour nous, l’hiver n’a pas été de tout repos. Nous avons commencé à préparer de nouvelles ruches pour y accueillir de jeunes colonies qui, nous l’espérons, profiterons pleinement du printemps et de l’été.

Les ruches ont été peintes avec une peinture écologique, étudiée pour les abeilles et nous avons eu recours à la méthode Shou-sugi-ban pour brûler l’intérieur de la ruche.

C’est une technique utilisée depuis des décennies au Japon pour protéger naturellement le bois. Pourquoi brûler l’intérieur d’une ruche ?

C’est tout simplement que les abeilles n’apprécient guère l’odeur de la ruche neuve et pourraient essaimer* si la ruche venait à ne pas leur convenir.

Pour cela, soit l’apiculteur utilise un chalumeau, soit on peut aussi mettre de la paille ou des journaux dans la ruche que l’on fait brûler. Eh oui, c’est tout un art de préparer l’habitat des abeilles !

Petite nouveauté pour nous, nous avons choisi d’investir dans une petite machine pour mettre en pot. Jusqu’à présent, nous faisions tout manuellement.

Mais, pour éviter trop de manutention (port de charges lourdes) et pour gagner du temps, nous avons fait ce choix.

Cela nous permettra de passer encore plus de temps auprès de nos abeilles !

La nouvelle saison arrive, ne la manquez surtout pas !

 

* Essaimer : Quitter la ruche en essaim pour aller s'installer ailleurs.

  

Voir toutes ses actualités

Ma petite abeille de Bordeaux

Ma petite abeille de Bordeaux

Nous avons 23 ruches qui sont situées sur des sites Natura 2000 ayant une flore et une faune exceptionnelle.
La diversité biologique garantit à nos abeilles d'être dans un environnement sain et équilibré qui leur assure un bien-être absolu, ce qui était notre priorité.
Nous essayons d'avoir le moins d'impact possible sur le travail de nos abeilles, leur apportant seulement ce dont elles ont besoin.
Les ruches au cœur des acacias : La seconde partie de notre rucher se trouve en plein milieu d'une forêt d'acacias.
Aucun traitement, aucune nuisance, aucun bruit si ce n'est celui de la nature. I
l y a 23 ruches dadants dans ces forêts qui ne sont dérangées que par les soins que nous venons leur prodiguer.
Notre projet, étant d'agrandir notre rucher avec l'achat d'une cinquantaine de ruches l'an prochain est de s'inscrire dans une démarche de sauvegarde des abeilles.
Nous espérons, cette année, pouvoir récolter du miel d'acacias, de ronces et de fleurs.

L'apiculteur : Frédéric JULIEN

UTPLA apiculteur Frédéric JULIEN

Apiculteur depuis une quinzaine d’années, j’ai débuté avec seulement quelques ruches au départ…
Suite à une reconversion il y a 3 ans, je me suis installé en professionnel avec un cheptel qui compte aujourd’hui une centaine de ruches.

Mes ruchers d’hivernage se trouvent au pied du Garlaban, ce qui me permet, selon les années de récolter du miel de Romarin, de Thym ou de Garrigue.
Je suis apiculteur transhumant sur les châtaigniers d’Ardèche, la lavande des Alpes de Hautes Provence ou en Montagne.
Depuis le début de mon activité, je m’efforce de respecter le cahier des charges de l’apiculture biologique. Depuis maintenant deux ans, je suis certifié apiculteur bio avec le label AB..
Au cours de l’année, toute la famille participe aussi aux diverses activités : mon fils pour les transhumances, ma femme pour les visites de rucher, ma fille pour l’extraction et le mise en pots. L’apiculture chez nous est un engagement familial !

En plus de la vente de miel, je me suis spécialisé dans l’élevage et la sélection de reines. Je propose à la vente des essaims, des reines ou cellules royales.
Voilà un petit aperçu, et si vous passez par chez nous, nous serons heureux de vous accueillir pour vous faire découvrir le rucher des JULIEN.

Coup dur pour mes abeilles

Bonjour marraines et parrains,
Vous avez peut-être vu la triste nouvelle sur les réseaux sociaux de Un Toit Pour Les Abeilles. J'ai subi tout début mai, un acte de vandalisme sur mes ruches.
Une véritable tragédie !

Le 7 mai, je découvrais une partie de mes ruches renversées. 

Acte de vandales complètement gratuit et stupide d'un 4x4 qui a délibérément roulé dessus laissant les abeilles au sol en proie à la pluie. 
Acte incompréhensible de la bêtise humaine. J'ai sauvé ce que je pouvais sauver mais je dois relancer ce cheptel très vite pour ne pas passer à côté de la saison.

Un Toit Pour Les Abeilles a créé pour moi à la hâte une cagnotte et je les en remercie de tout coeur.
Je vous partage aujourd'hui le lien de cette cagnotte en espérant que vous répondrez à cet appel à la solidarité.
Par avance merci du fond du coeur.

https://fr.ulule.com/vandalisme-un-nouveau-toit-pour-mes-abeilles/

A très bientôt,
Frédéric

Voir toutes ses actualités

Le Rucher de Garlaban

Le Rucher de Garlaban

Le rucher est situé au pied du Garlaban, colline chère à Marcel Pagnol, Situé au-dessus du petit village de Lascours.
Il domine toute la vallée de l’Huveaune et le pays d’Aubagne.

Il est niché sur des restanques, « bancaou » en provençal.
Les abeilles partent butiner les romarins, thyms, sumacs et autres plantes aromatiques de la garrigue.
Ce qui permet de récolter un miel de printemps très clair au parfum de thym et romarin, puis un miel de garrigues beaucoup plus foncé et plus fort en bouche.
Elles apportent aussi un excellent pollen de cistes cotonneux.

Suivant les années, je peux aussi récolter du miellat de chêne.
Au mois de juin, le rucher transhume sur les champs de lavande, pour y revenir ensuite au début de l’hiver.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe t’il dans la ruche en MAI ?

Introduction
Chères marraines, chers parrains,
Si chez Un Toit Pour Les Abeilles on cébère tous les jours et depuis plus de 15 ans (le temps passe si vite !)  les abeilles et la nature, nous avons décidé de mettre les bouchées doubles en mai !
Pourquoi en mai ? Parce que ce mois comprend deux dates très importantes, probablement déjà inscrites dans vos agendas...
Le 20 mai,...




Imprimer la page

Retour