FLORETTE

Logo FLORETTE

Leader français des salades, des fruits et des légumes frais prêts à l’emploi, Florette est une entreprise d’origine normande.

Elle a été créée par une communauté d’agriculteurs engagés il y a plus de 30 ans.
Florette fait partie d’une coopérative qui soutient un modèle de développement durable.

Avec ses 6 ateliers de fabrication répartis sur toute la France, Florette est au plus près des consommateurs pour leur garantir des assiettes pleines de fraîcheur pour se faire plaisir sans contrainte chez eux comme en restauration.

Le secret de son expertise repose sur son savoir-faire, sur la maitrise de sa filière du champ à l’assiette, ainsi que sur sa volonté d’avancer et de s’améliorer chaque jour dans le respect des Hommes et de l’Environnement.


Voir leur site internet

Florette s’anime autour de 3 axes d’engagements :

•    Préserver la Terre et le vivant en respectant le sol, la biodiversité et les ressources naturelles ;
•    Contribuer à la vie dans l’entreprise et les territoires où elle est implantée ;
•    Proposer une alimentation sûre et saine pour tous

En 2022, Florette soutient Un toit pour les abeilles en parrainant 12 ruches qui vont permettre à 480 000 abeilles de jouer leur rôle essentiel de pollinisateur.
Ce partenariat en faveur du maintien de la biodiversité s’inscrit dans le prolongement de la politique RSE de Florette.
C’est un engagement déterminant pour le monde agricole dont Florette fait partie, puisque les abeilles et autres insectes pollinisateurs ont une action vitale dans la reproduction de plus de 80% des espèces végétales.

Les ruches en images

  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE
  • La ruche FLORETTE

L'apiculteur : Jean-Philippe CALVEZ

UTPLA apiculteur Jean-Philippe CALVEZ

J'ai commencé l'apiculture il y a 6 ans avec l'envie d'aider au repeuplement de ruche en Bretagne et de partager ma passion pour les abeilles, et en particulier pour l’abeille noire.
Je me suis donc tourné vers l'élevage de reines afin de pouvoir fournir des essaims d'abeilles noires de qualité.
Mon objectif est de réussir à fournir chaque année un maximum d'essaim d'abeilles et de conseiller au mieux les débutants.
Le parrainage de ruches me permettra de vivre de cette passion qui m’anime et de développer au mieux mon activité d’élevage.

Bienvenue chez moi

Chères marraines, chers parrains,
Bonjour !

Le dimanche 4 septembre à 14h devant l'église de Lanvallay sera organisé comme chaque année une journée porte ouverte,
afin de se retrouver pour un après-midi immergé au cœur de la nature et des abeilles.

Mes abeilles et moi serons très heureux de vous accueillir pour passer avec vous un bon moment et vous faire découvrir le merveilleux métier d’apiculteur.

Au programme de cette journée, nous commencerons par une brève présentation des abeilles et de l'apiculture.
Nous ouvrirons ensuite plusieurs ruches avec une tenue adaptée et nous finirons par un goûter avec au menu pain d'épice fait maison et chouchen.
Cette journée vous permettra de suivre l'évolution de vos ruches parrainées, mais aussi d'avoir des informations sur le miel et le métier d'apiculteur.

Calme et relaxation garantie

Rendez-vous sur la page de nos portes ouvertes pour vous inscrire : https://www.untoitpourlesabeilles.fr/portes-ouvertes
 

 

Voir toutes ses actualités

L'Abeille Sauvage

L

Mes ruches sont éloignées des zones de cultures intenses.
La majorité de mes ruchers se trouve proche de la Vallée de Rance.
Les ruches sont entourées par la ronce qui est la fleur dominante, mais on trouvera aussi beaucoup de châtaigner.
Le miel produit par les abeilles est un miel de Ronce avec une touche de châtaigne. Très agréable en bouche…
J'ai actuellement 48 ruches en production répartie sur 7 ruchers différents.
Je travaille dans le respect de l'abeille noire avec différents types ruches principalement de la Dadant, mais aussi quelques Warré, et une kenyane.
Tout est dit, j’espère que vous serez nombreux à me soutenir dans cette belle aventure.

L'apiculteur : Benjamin CUVILLIEZ

UTPLA apiculteur Benjamin CUVILLIEZ

Baigné par la nature et les abeilles depuis l’enfance, mon itinéraire me conduit toutefois à exercer le métier de charpentier dans les Cévennes.
En 2009, suite à des travaux de rénovation chez un apiculteur professionnel, ce dernier m’offre deux colonies, c’est le début de l’aventure !
L’apprentissage est permanent, semé d’erreurs, de rencontres, d’échanges, de lectures et de stages.
En 2018, je décide de m’installer sur les terres d’un ancien corps de ferme dans les Côtes d’Armor, (en Bretagne,) non loin de Guingamp.
Être associé à un toit pour les abeilles, c’est faire partie d’un réseau qui permet de sensibiliser et de rencontrer un plus grand nombre de personnes.
C’est aussi permettre aux consommateurs de s’investir dans une consommation responsable et engagée, de devenir « consom’acteurs ».

La fin de la saison apicole est proche

Marraines et Parrains du rucher de Kermorvan, bonjour à toutes et à tous !

La fin de la saison apicole est proche, on est en automne et les abeilles sont en pleins préparatifs pour l’hivernage. 

C’est en effet un stade très important dans la saison car celles qui ne seront pas prêtes ne passeront pas l’hiver...

Depuis la fin des récoltes, environ mi-août, elles se  préparent pour la saison froide en emmagasinant un maximum de réserves de miel et pollen. De plus, la génération d’abeilles nées en cette période est légèrement différente car adaptée pour passer l’hiver.

Le travail de l’apiculteur est de les accompagner pour leur permettre d’être forte à l’entrée de l’hiver. 

Pour ce faire il faut surveiller deux points cruciaux.

Premièrement, l’état sanitaire et notamment la pression des varroas contre lesquels on intervient à l’aide de traitements. En effet ce parasite s’attaque au couvain et donc fragilise les nouvelles abeilles sensées passer l’hiver.  Et deuxièmement, l’état des réserves, si la ressource ne suffit pas il faudra les aider en les nourrissant. 

Les ruchers seront aussi débroussaillées et nettoyées pour éviter l’humidité excessive. 

Après un été très sec, les colonies ayant souffert, il faut redoubler d’effort dans ces préparatifs pour ne pas compromettre la reprise au printemps prochain. 

A la miellerie, la mise en pot est maintenant terminée et vos colis seront bientôt expédiés.

La saison a été marquée par un climat bouleversé avec un printemps précoce et chaud ce qui a permis de belles récoltes de miel de printemps mais par la suite la sécheresse a anéanti toutes les autres floraisons ; les récoltes ont été maigres sur l’ensemble de l’été.

N’ayez crainte cependant, j’ai de quoi satisfaire vos papilles.

Je tenais à remercier ceux présents aux portes ouvertes. Merci à vous ce fut une belle journée d’échanges et de partage autour des ruches.

Je vous joins quelques photos de cette journée ainsi que celle d’une abeille profitant des dernières éclaircies pour butiner une fleur de lierre.

 

 

Un grand merci pour votre soutien, en vous souhaitant un bel automne.

Kenavo, Benjamin. 

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Kermorvan

Le rucher de Kermorvan

Les ruches sont sédentaires sur différents ruchers installés en priorité sur des zones naturelles et bio autour de la ferme.
Les abeilles, de type race noire produisent des miels polyfloraux aux parfums et textures très différents tout au long de l’année.
La première récolte de la saison commence en mai, avec un miel à la texture onctueuse et crémeuse,
de couleur claire et dont les très doux arômes évoquent les fleurs de phacélie, de colza, et les haies bocagères.
S’ensuit le mois de juillet avec un mélange de ronce, trèfle, châtaignier et autres fruitiers offrant une texture cristallisée.
Ce miel a un parfum agréablement fruité, boisé, délicat et persistant en bouche.
À la fin de l’été, une dernière récolte, avec des miels quasi monofloraux de sarrasin ou de miellat de chêne qui se singularisent par une couleur foncée et une texture liquide.
Le miellat de chêne révèle des saveurs complexes et une sensation de bonbon fleuri.
Je récolte le miel, l’extrais et le mets en pot directement. Il conserve ainsi toutes ses propriétés et bienfaits.
La conduite du rucher tend vers le bio (traitements, cires, soins…) pour respecter (au maximum) les abeilles, la nature et les gourmands.
Au fil des saisons, découvrez le travail des abeilles, de l’apiculteur et goûtez aux saveurs florales de la région bretonne.

L'apiculteur : Wilfrid BOUCHER

UTPLA apiculteur Wilfrid BOUCHER

Je m'appelle Wilfrid, je suis origniaire de la Réunion et apiculteur en Haute Normandie dans l'Eure.
J'ai trouvé le goût à l’apiculture depuis mon enfance grâce à mon grand père qui possédait plusieurs ruches.
En 2009, j'ai commencé par prendre des cours d'apiculture dans un rucher école du syndicat apicole de Haute Normandie.
Puis en 2010, je me suis remis à l'apiculture, avec une ruche fabriquée par mes soins et un essaim récupéré dans un arbre.
Peu de temps après, j'ai développé mon rucher en récupérant les essaims de mes premières ruches, tout en apprenant à les gérer.
Depuis, pris de passion, je gère moi-même mes propres ruches qui sont placées au Marais Vernier.

J'ai rejoint Un Toit Pour Les Abeilles en mai 2014, puisque je veux vraiment lutter contre la disparition des abeilles dans le monde, disparition qui ne cesse de croitre.
En 2015, j'ai obtenu mon BP Responsable Exploitation Agricole en Apiculture.
Depuis peu, je suis devenu apiculteur professionnel et je m'occupe de quelques 200 colonies.

Les abeilles se portent merveilleusement bien !

Bonjour à tous,

Les abeilles se portent merveilleusement bien cette année. Quelle chance! 2022 est une excellente année et nous a vite fait oublier la saison 2021.

La récolte de printemps a été superbe. Nos abeilles butinent actuellement les fleurs qui nous permettront de vous faire découvrir le miel d'été. La météo est propice.

Nous sommes très demandés sur les ruchers actuellement. Nos journées sont bien remplies comme celles des abeilles.

Nous vous souhaitons à tous une agréable journée.

A bientôt pour de nouvelles fraîches...

Bzzz Bzzz

Emilie & Wilfrid

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Marais-Vernier

Le rucher de Marais-Vernier

Le Marais Vernier est vaste zone humide de 4500 hectares avec ses roselières, ses prairies humides et sa tourbière de 2000 hectares (la plus grande tourbière de France).
Classé Natura 2000, la richesse du Marais Vernier tient à la fois de sa grande diversité de milieux et de la qualité de ceux-ci.

Les ruches installées dans cet environnement pourront butiner arbres fruitiers, nectars de la forêt et des prairies.
Le miel récolté sera un miel de toutes fleurs avec des notes de Châtaignier.
Wilfrid travaille avec des ruches dites DADAN et des abeilles noires (abeilles de pays).

L'apiculteur : Renald POULAIN

UTPLA apiculteur Renald POULAIN

Renald, paysan bio depuis plus d’une dizaine d’années et ancien éleveur laitier a décidé de se diversifier dans l'apiculture biologique en 2012 (certification Ecocert).
Amoureux de la nature depuis son enfance, Renald a pour éthique le respect de l’environnement et une démarche respectueuse de l’homme et des générations futures.

Il élève lui-même ses reines et ses essaims, ayant suivi une formation spécifique d'élevage.
Ses ruches sont des dadants comportant chacune 10 cadres, elles sont fabriquées en pin douglas provenant de la forêt voisine, la peinture de protection des ruches dite Suédoise est faite par ses soins, avec de la farine, de l'huile de lin et de l'ocre.


Il cultive ses terres et plante sur plusieurs dizaines d’hectares les fleurs qui permettront à ses abeilles de s’épanouir.
Il fournit également en blé sur des variétés oubliées et pauvre en gluten les boulangeries alentours.
Les miels produits par Renald n’ont subi aucune transformation (non chauffés), ne contiennent aucun additif.
Ils gardent ainsi toutes leurs propriétés gustatives et bienfaits pour la santé.

Son objectif est d'atteindre 250 ruches pour vivre de l'apiculture.

Nouvelles de votre apiculteur

Bonjour à tous,

Un petit bonjour de Normandie où la saison se termine sous un grand soleil avec des températures exceptionnelles !

Malgré un démarrage tardif du aux saints de glaces, la saison s’est très bien passée. Ma récolte a dépassé celle de l’an dernier surtout en tilleul et en toutes fleurs d’été...

Il y a eu certains tracas ceci dit, une première panne au niveau de la presse à cire puis une autre panne sur le programmateur de l’extracteur... Les problèmes ne sont pas résolus, je pense que je vais devoir réinvestir cet hiver pour la Saison prochaine car mes machines sont anciennes et il n’existe plus de pièces de remplacement.

Je n’ai pas pu organiser de portes ouvertes cette année à cause du COVID, j’espère avoir le plaisir de le faire l’an prochain pour vous recevoir.

Merci beaucoup pour votre soutien.

Amicalement.

Renald 

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Domfront

Le rucher de Domfront

Le rucher de Renald est situé dans le bocage Bas-Normand, à la lisière de la forêt d'Andaine sur le site  Natura 2000  et le parc régional  Normandie Maine.

Ses ruches lui procurent du miel toutes fleurs de grande qualité :
- Miel de vergers (pommiers et poiriers hautes tiges)
- Miel de haies (aubépine, châtaigner, ronces...)
- Miel de prairie permanente (pissenlit, trèfles...)
- Miel de phacélie (récoltée grâce la plantation de jachère fleurie)
La récolte se fait deux fois par an, l'une au printemps, l'autre en été, permettant ainsi d'obtenir deux variétés de miel toutes fleurs.
Vous pourrez recevoir en fonction des floraisons (selon les conditions météos) et période de parrainage, l’un et/ou l’autre de ces miels panachés dans votre colis.

L'apiculteur : Joël LOUET

UTPLA apiculteur Joël LOUET

Passionnés par le monde des abeilles depuis 6 ans, notre exploitation apicole compte une soixantaine de ruches peuplées d'abeilles noires.
Nous avons cinq ruchers situés dans un rayon de 15 kms autour de la commune nouvelle de LIVAROT Pays d'Auge.
La qualité des lieux, l’environnement privilégié avec ses prairies, ses forêts, ses fleuves et rivières (la Touques et la Vie), mais aussi ses nombreuses sources, sont autant d’éléments naturels apportant bienêtre et sérénité à nos abeilles.
On récolte chaque année un délicieux miel de Printemps et d'Eté.
Adepte d'une apiculture saine et naturelle, nous avons fait le choix d'intégrer et de respecter la Chartre BIO.
Depuis cette année 2019, nos miels sont certifiés AB (Agriculture Biologique certifié par Ecocert).

Bienvenue chez nous !

Chères marraines, chers parrains,

Il reste des places disponibles pour venir nous rendre visite !

Marie-Hélène et moi-même seront heureux d'accueillir les marraines et parrains des abeilles des Ruchers de la BOUVRIE.

Rendez-vous le samedi 6 août à 14h.

Rencontre conviviale pour découvrir le monde merveilleux des abeilles.

A l'issue de l'après midi, un goûter où chacun amène de quoi grignoter ou une boisson sera partagé entre nous tous.
Dégustation du miel de fleur de l'année ainsi que du pain d'épice.

Cela nous permettra d'évoquer également l'environnement et sa préservation.

Rendez-vous sur la page de nos portes ouvertes pour vous inscrire : https://www.untoitpourlesabeilles.fr/portes-ouvertes/268-porte-ouverte-au-rucher-de-la-bouvrie.html 

Joël et Marie-Hélène

Voir toutes ses actualités

Les Ruchers de la Bouvrie

Les Ruchers de la Bouvrie

Parce qu'elle s'adapte parfaitement au climat Normand et à sa flore locale et grâce à sa résistance hivernale, ses capacités de vol, sa rusticité hors pair nous avons privilégié la race d'abeille noire endémique au territoire Normand.
Ces abeilles vivent dans des ruches "Dadant ". Les ruchers sont sédentaires ce qui est un atout pour leur bienêtre.
Les abeilles s’épanouissent dans l’environnement du rucher, entre prairies, forêts et rivières…
Le parrainage est un moyen de faire grandir de façon pérenne nos ruchers. Je suis également à titre bénévole formateur de rucher école et technicien Sanitaire Apicole. Je m'occupe également de trois ruchers pédagogiques municipaux et des animations scolaires.
Je suis ravi de faire partie de l’aventure apicole Un Toit Pour Les Abeilles.

L'apiculteur : Alexandre et Jérémy BLOIS - LAFFONT

UTPLA apiculteur Alexandre et Jérémy BLOIS - LAFFONT

Nous sommes deux apiculteurs associés habitant en Gironde.
Jérémy L : A 38 ans, J’ai une formation d’informaticien.
Il y a deux passions dans ma vie : le tennis et l'apiculture.
Formé par un apiculteur expérimenté, je décide de me lancer dans l'aventure de la sauvegarde des abeilles et de l'apiculture douce.

Alexandre B.: Autodidacte et partageant la même passion que mon grand-père pour la vie des abeilles, je me lance dans le monde apicole.
Après plusieurs années dans le bâtiment, je me tourne enfin vers ma véritable passion : l'apiculture.
J'aime le moment où j'enfile ma combinaison pour me rendre au rucher. C'est là que tout commence.

Nous nous sommes connus, tous deux, sur les cours de tennis.
Et de fil en aiguille, amitié et passion apicole grandissante, nous avons décidé de nous associer pour partager travail, valeurs et idées.
Nous souhaitons aujourd’hui développer notre rucher et continuer à pratiquer une activité apicole responsable dans le respect de nos petites butineuses.
L'objectif du parrainage est, bien sûr, un apport financier à notre entreprise mais également une volonté de partager notre passion, notre savoir-faire et nos valeurs.

Le Rucher Les Abeilles d'Izon

Le Rucher Les Abeilles d

Nous avons 23 ruches qui sont situées sur des sites Natura 2000 ayant une flore et une faune exceptionnelle.
La diversité biologique garantit à nos abeilles d'être dans un environnement sain et équilibré qui leur assure un bien-être absolu, ce qui était notre priorité.
Nous essayons d'avoir le moins d'impact possible sur le travail de nos abeilles, leur apportant seulement ce dont elles ont besoin.
Les ruches au cœur des acacias : La seconde partie de notre rucher se trouve en plein milieu d'une forêt d'acacias.
Aucun traitement, aucune nuisance, aucun bruit si ce n'est celui de la nature. I
l y a 23 ruches dadants dans ces forêts qui ne sont dérangées que par les soins que nous venons leur prodiguer.
Notre projet, étant d'agrandir notre rucher avec l'achat d'une cinquantaine de ruches l'an prochain est de s'inscrire dans une démarche de sauvegarde des abeilles.
Nous espérons, cette année, pouvoir récolter du miel d'acacias, de ronces et de fleurs.

L'apiculteur : Alban GORE

UTPLA apiculteur Alban GORE

Alban est installé au cœur des Corbières, dans l'Aude, où l'apiculture a connu son apogée avec les romains qui installés ici, pratiquaient la culture de la vigne et des abeilles.

Après avoir commencé en 2000 à constituer son cheptel et fabriqué ses premières 150 ruches, il obtient en 2001 son BPREA (Brevet Professionnel Responsable d'Exploitation Agricole) apicole en alternance et, en 2007, il reprend l'activité en professionnel de son oncle apiculteur qui part en retraite. Il récupère alors les ruches et le matériel de miellerie.

Il est convaincu que les abeilles doivent garder un cycle proche du cycle de leur écotype (environnement) et de fait, effectue la transhumance très raisonnablement (Aude et départements limitrophes).
Il vend sa production localement puisqu'il est présent sur les marchés de Carcassonne et de Lezignan Corbières quasiment toute l'année. Du producteur au consommateur !!

Encore des récoltes faibles...

La saison a commencé très précocement avec un hiver peu froid et les miellées de printemps ont été très petites ; puis un épisode froid et venteux a compliqué la création des essaims mais j’ai pu en faire assez.

Par contre les chaleurs estivales n’ont pas permis d’avoir de belles récoltes :  le miel vient de la sève des plantes que les nectaires des fleurs proposent sous forme de nectar aux divers pollinisateurs (dont les abeilles), la sècheresse extrême de cette année n’a pas permis aux plantes d’avoir assez d’eau pour ça. Donc encore des récoltes faibles…

Les abeilles vont plutôt bien, elles ont fait pour elles avant de faire pour l’apiculteur…

Je les prépare à l’hivernage (réserves et contrôle varroa) et comme partout on est envahi de frelon asiatique cette année.

Les températures baissent et non devrions aller vers des jour meilleurs.

A très bientôt.

Alban G.

Voir toutes ses actualités

Le rucher du Massif des Corbières

Le rucher du Massif des Corbières

Alban travaille avec des ruches Dadant  10 cadres (modèle qui permet plus d'autonomie aux abeilles).
Il pratique l'élevage de reines  et crée ses essaims sur l'exploitation même.
Alban travaille depuis quelques années avec des Abeilles Caucasienne et Catalane, types d'abeilles se rapprochant le plus des abeilles "noires" dites locales que l'on ne voit plus dans les Corbières depuis longtemps.
Elles ont l'avantage d'être plus rustiques mais ne sont pas commodes par moment.
Installé au cœur des Corbières, l'environnement est constitué de Garrigues basses et plutôt sèches avec de très fortes températures  en été (40°C a 50°C sans problème) et beaucoup de vent (quand ce n est pas le "marin" c'est le "cers" fréquent avec ses rafales entre 50 et 80 km/heure).
Ce n'est pas pour rien que  les passionnés pratique la planche a voile sur littoral audois !!
Les abeilles ont d'ailleurs ici le comportement de voler à ras du sol, slalomant entre les genêts, scorpions et les romarins.
Les miels "phares" de nos Corbières sont le miel de romarin (plantes aux vertus merveilleuses mais aux miellées  précoces et aléatoires) et les miels de "garrigues", de printemps, d’été ou d'automne, suivant les saisons et les floraisons.
Les abeilles vont au fil du temps sur les romarins, les thyms, les dorycniums, les roquettes blanches, les clématites, les buplèvres, les lavandes sauvages et les sédums ou en fin de saison, sur les arbousiers, les lierres ou les inules visqueuses.
En plaine du coté de Carcassonne, là ou les cultures s’étendent, les abeilles pourront faire du miel sur le tournesol.
Viennent ensuite les miels de maquis ou de montagne faits de bruyère blanche, de serpolet, de ronce ou de bruyère cendrée ou callune ou même, de châtaignier (l'arbre à pain providence qui apporte l'énergie nécessaire aux jeunes essaims pour se préparer à l'hivernage).

L'apiculteur : Grégoire HEINRICH

UTPLA apiculteur Grégoire HEINRICH

Grégoire est un jeune apiculteur qui habite à Toulouse.

Il a augmenté son nombre de ruches après en avoir acheté 35 l'hiver dernier.  
Une partie de la saison a consisté à créer d'autres colonies pour habiter ces nouvelles maisons.
Il a donc divisé toutes les colonies qui lui restaient au printemps.
Il a fini l'année 2017 avec 70 colonies, en progression par rapport aux années précédentes.

Son prochain objectif est d'arriver à 100 ruches, que toutes ces caisses soient remplies de manière constante, peut-être en 2018, avec la volonté de s'occuper après, au mieux de ces colonies. 

Il a aujourd'hui plus de colonies en hivernage et relativement belles.
Ce qui laisse présager du meilleur pour la saison prochaine.

Les ruches vont bien !

Bonjour à toutes et à tous, 


Les ruches vont bien.

J'ai eu peu de mortalité hivernale cette année.

Dès le début du printemps, j'ai créé beaucoup de nouveaux essaims pour créer de nouvelles ruches. Alors, les divisions se sont bien passées mais la réussite est aléatoire pour créer de nouveaux essaims, c'est à dire que l'essaim n'arrive pas toujours à créer de nouvelles reines.

Ça dépend de la météo (pluie, vent, température, ...), du lieu, ... Globalement ça va, mais ça aurait pu mieux marcher. 

Le printemps a été très différent cette année, beaucoup mieux pour l'apiculture.

Il faut s'adapter aux conditions naturelles au fur et à mesure. 
Je suis en train de préparer les ruches pour les miellées de cet été, que j'espère importantes bien sûr !

Et je commence à poser les hausses dans lesquelles les abeilles entreposeront le miel.

Je fais tout pour qu'elles soient dans les meilleures conditions possibles.

Après, ça ne dépend plus de moi : je croise les doigts !

 

A très bientôt
Grégoire Heinrich

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Castelnaudary

Le rucher est situé sur la commune de Castelnaudary, proche de la Montagne Noire...
Les abeilles sont heureuses sur le rucher.
Elles peuvent apprécier une belle diversité florale, offrant des nectars et pollens variés.

Parmi les floraisons nombreuses, tout au long de l'année, celle de colza, d'aubépines, de carottes, d'oignons...
On y récolte aussi un savoureux miellat et du tournesol...

L'apiculteur : Martine et Daniel DURAND

UTPLA apiculteur Martine et Daniel DURAND

La reconversion inattendue, dans un milieu insoupçonné, le monde des abeilles, m'a dirigé un peu plus vers de précieux éléments naturels, les fleurs, le climat, l'environnement.
En éveillant ma curiosité dans ce domaine encore inconnu, les abeilles ont renforcé mes présomptions d'un monde animal intelligent et sensible.
Quelques informations m'ont été nécessaires :
L'U.S.A.R. (Union Syndicale Apicole du Roussilon), contribua à me familiariser avec ces nouvelles connaissances :
Les abeilles. La seconde, plus scolaire, me dévoile le caractère administratif et financier d'une exploitation apicole,
même réduite, puisque mon cheptel compte une quarantaine de ruches, me permettant ainsi de m'en occuper au mieux.
Les deux formations complémentaires, m'ont apporté ce dont j'avais besoin pour commencer.
Outre la vente des incroyables produits des abeilles, la visite du rucher, purement récréative, fait partie de la halte pour les personnes intéressées,
et ne manque pas de susciter l'enthousiasme des visiteurs.
L'objectif, faire connaître, in situ, ces extraordinaires obscures, qui dans l'intérêt de tous ne doivent pas disparaître.

Le Rucher de la Soulane

Le Rucher de la Soulane

Depuis des temps bien éloignés, la culture des abeilles a été très répandue dans notre département.
Le miel y était très abondant ; la réputation de ce produit, portée au loin, le faisait rechercher à l'envi par tous nos grands seigneurs,
et nos anciens Gouverneurs n'avaient garde d'oublier la quantité nécessaire à la table de nos Rois.
La douceur de la température et la régularité des saisons, venaient seules en aide, dans notre pays, aux méthodes les plus simples de culture.
De nos jours " Le Rucher de la Soulane" veut perpétuer cette histoire en profitant du terroir naturel et préservé du petit village de Rabouillet.
L'extraordinaire diversité de la flore environnante lui confère sa grande qualité gustative et qualitative, alliée à une belle robe unicolore orange.
Le Parc Naturel Régional Corbières Fenouillèdes en voie de finalisation, et un label espéré en 2021,
apportera sans nul doute un atout à la protection de notre environnement.

L'apiculteur : David et Karine DEVERGNE

UTPLA apiculteur David et Karine DEVERGNE

Karine et David sont deux jeunes apiculteurs passionnés, ils s' inspirent de la méthode de conduite de rucher du frère Adam.
En février 2011, ils ont créé leur entreprise apicole dont le siège est situé ur la commune de Maulévrier (49) dans le Maine et Loire, juste en face du lac de Ribou, à proximité de Cholet (zone sensible protégée du captage d'eau de la région Choletaise).
Du fait que le siège soit dans ce périmètre protégé et que ses pratiques respectent le cahier des charges de l'apiculture biologique, ils bénéficieront prochainement du label agriculture biologique.
Le rucher a pour nom les Abeillers du Lac de Ribou.
En mai 2011, ils ont vu leur cheptel augmenter de 200 essaims et sont alors devenus apiculteurs professionnels.

Petit retour sur la saison

Chères marraines, chers parrains,

Cette année nous avons pu constater une faible mortalité de nos colonies à la sortie de l'hiver (-5%).
C’est une très bonne nouvelle par rapport à l'année dernière où les pertes étaient énormes...
Après un début de printemps extrêmement favorable d'un point de vue météorologique (grande douceur, alternance de pluie et soleil), les abeilles ont bien commencé la saison avec un butinage actif.

La récolte a commencé début juillet, elle est plus qu'honorable cette année. L'ensemble du cheptel est en très bon état.
Les ruchers sont répartis en forêt, prairies et nous avons transhumé des colonies sur du tournesol.
En espérant vous offrir bientôt un miel de qualité, fruit du travail acharné de nos abeilles et grâce à votre soutien fidèle qui nous a permis de nous relancer dans notre activité.

Apicalement vôtre."
Karine et David

Très bonnes vacances à vous !

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Ribou

Le rucher de Ribou
Le rucher principal s'étend sur près de 4 hectares à coté du lac de Ribou, la flore locale y est riche et variée (bocages de haies champêtres et prairies pour la plupart en agriculture biologique).

On peut y récolter un miel toutes fleurs de prairie, du miel d'acacia, de tilleul, de châtaignier, de ronce.

Ils vont également développer la vente de propolis ainsi que la fabrication de pains d'épices maison.

Les abeilles à parrainer dont de race Buckfast et d'une lignée certifiée que seul Dominique Froux, apiculteur professionnel ayant collaboré avec un grand maître de l’apiculture (le frère Adam à l’abbaye de Buckfast en Angleterre) et qui a développé cette abeille d’élevage douce et productive, peut prétendre en France. 

L'apiculteur : Philippe HUGUEL

UTPLA apiculteur Philippe HUGUEL

L’apiculture est pratiquée dans la famille de Philippe et Nicolas depuis deux générations : Ils ont repris l’exploitation apicole de leur père il y a maintenant plus de 10 ans.
Les deux frères gèrent aujourd’hui plus de 500 ruches et ont mis en place une activité d’élevage de reines et de création de nouvelles colonies d’abeilles (essaims).
On peut les retrouver chaque jour sur les marchés de Cavaillon, Bagnols sur Cèze, Arles, Orange, Carpentras et Avignon, où ils vendent leur miel,mais aussi de la brèche (miel en rayon), ou encore du pollen.

Philippe est aussi Président du syndicat des apiculteurs de Vaucluse, qui fédère plus de 150 apiculteurs.

Une saison sous le signe de la sécheresse

Chéres marraines, chers parrains,

Malheureusement, cette saison est sous le signe de la sècheresse, de fortes chaleurs et pas mal de Mistral.
Ce n'est pas le top pour les récoltes !
Nous avons eu un peu de miel de printemps, un peu d'acacia et de châtaigner, mais cela va être plus compliqué pour la lavande .
Dans l'ensemble les colonies se portent bien pour le moment, mais nous ferons un point dans le courant du mois de Septembre .
Comme pour tous les métiers en extérieur, le travail sur les ruches est très pénible dans l' après midi, donc récolte le matin de très bonne heure.
Et travail en miellerie l'après midi.

Nous rencontrons aussi un problème avec les incendies, ce qui nous pousse à laisser les ruchers sur les hauteurs en attendant la pluie .

Je vous ferai un prochain point en septembre, après notre visite d'automne sur nos ruches .

Bel été à toutes et tous !

Philippe H.

Voir toutes ses actualités

Le rucher D'Entraigues

Le rucher D
Les ruches de Philippe et Nicolas sont installés à proximité d’Avignon sur la commune d’Entraigues près de Gigogan, sur une zone de Garrigues et de forêts.

Philippe travaille avec des abeilles de races Caucasienne, un peu de Buckfast et depuis 2011, sélectionne un peu de Carnica.

De façon à suivre les floraisons, les deux frères pratiquent chaque année la transhumance de leurs ruches vers le plateau d’Albion, les Alpilles ou l’Isère.

Le miel récolté pour un toit pour les abeilles est un miel toutes fleurs de consistance cristalline (solide) à crémeuse composé notamment de miellat (à partir de la sève des plantes) qui est une grande source d'apport en acides aminés et lui confère un gout assez relevé, très parfumé et une couleur plutôt sombre.
On y retrouve aussi des notes de fleurs d'amandiers butinées au printemps et un mélange floral de prairies (pissenlits, trèfles, pruniers sauvages...)

L'apiculteur : Jean-Charles BUREAU

UTPLA apiculteur Jean-Charles BUREAU

Artiste et apiculteur, j'ai suivi mes études au beaux-arts de Paris.
Je suis maintenant artiste, vous pouvez voir mon travail sur mon site jean-charlesbureau.com.
En parallèle, je me suis lancé en tant qu'apiculteur, par passion et pour trouver un équilibre financier entre ces deux activités.
L'apiculture m'est venue assez jeune, par le biais malheureux de la sclérose en plaque de ma mère.
En regardant les bénéfices potentiels des produits de la ruche pour ce genre de maladie, mon intérêt s'est naturellement orienté sur les abeilles.

J'ai énormément lu sur le sujet jusqu'au jour où j'ai sauté le pas.
Je me suis formé auprès d'un apiculteur en Bretagne.
Dès mon arrivée à Marseille il y a deux ans, j'ai continué à travailler avec un autre apiculteur du réseau Un Toit Pour Les Abeilles, Denis Fiorile auprès duquel je me forme encore et à qui je rachète l'exploitation au fur et à mesure.
J'ai commencé mon exploitation avec une quarantaine de ruches, je suis dorénavant avec une centaine et le projet à venir dans les prochaines années est de monter à 200 ruches et labélisé Bio mon exploitation
Vous pouvez suivre mon exploitation tout au long de la saison sur instagram ou facebook sur MIEL BUREAU. J’y explique précisément le travail effectué au jour le jour.

L'hivernage des ruches commence

Bonjour, 

Voici les nouvelles ! 

Ça y est l'hivernage des ruches commence : il est donc l'heure de tirer le bilan de cette saison apicole. Vous n'êtes pas sans savoir que cette année a été une des plus sèches... et même si les abeilles avec l'aide de leur apiculteur n'en ont pas trop fait les frais, la production de miel en a un peu souffert. En apiculteur on dit : "Pas d'eau, pas de nectar, pas de miel".

Cette saison a tout de même été un peu meilleure que la catastrophe de l'année dernière mais sans fioriture....

A quand les bonnes années, me demanderez-vous ? et bien je les cherche depuis 3 ans... A quand les hausses pleines de miel, les essaims en pagailles, les abeilles pleines de pollens ?

Et bien le dérèglement climatique est bien là! Heureusement nous ne sommes pas à l'abri quand même de quelques bonnes années, mais il semblerait que ce déclin devient désormais la norme, il faut donc faire avec et réfléchir à travailler différemment. 

En ce moment nous sommes donc à l'heure de l'hivernage : je vérifie que les abeilles ont assez de provision, je "resserre" les ruches, c'est à dire que je les confine sur un côté de la ruche afin qu'elles aient moins de surface à chauffer pour l'hiver. La surveillance doit être accrue afin de retrouver de belles colonies en début de saison prochaine.

Et puis, il est temps de finir la mise en pots, de s'occuper de la cire, entretenir le matériel et tirer les conclusions de l'année pour mieux rebondir l'année prochaine.  

 

A bientôt ! 

Jean-Charles B.

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Roquevaire

Le rucher de Roquevaire

Ce rucher se situe à Roquevaire, une vue majestueuse sur le Garlaban.
Les abeilles iront butiner principalement sur le romarin dès le début du printemps, très tôt par ici. Un miel de Garrigues se présentera petit à petit avec l'arrivée du thym.
Les abeilles se chargeront en pollen avant la grande transhumance sur les champs de lavande de Provence.

Ces trente ruches en activité mélangent des abeilles noires locales et la buckfast classique.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction



Chères marraines chers parrains, vous avez peut-être vu passer la nouvelle.
Le 10 octobre prochain nous lançons une grande collecte de fonds nationale dans le cadre d’un projet complémentaire au parrainage de ruches.

Quel en est l’enjeu ?

Nous sommes partis d’un constat et d’une demande de plus en plus récurrente des apiculteurs de notre réseau :
Bien que les parrains leur offrent une aide précie...




Imprimer la page

Retour