1. Choix apiculteur | 2. Choix parrainage | 3. Les options | 4. Choix paiement | 5. Confirmation paiement
Pascal B.
APICULTEUR - ILE DE FRANCE
1Je choisis mon rucher :
Le Rucher connecté L'Abeille Hurepoise
Région : ILE DE FRANCE
Ce rucher est un rucher connecté
Le Rucher L'Abeille Hurepoise
Région : ILE DE FRANCE
2Je choisis le nombre d'abeilles :
2 000 abeilles
4 000 abeilles
8 000 abeilles
12 000 abeilles
16 000 abeilles
20 000 abeilles
40 000 abeilles
2 000 abeilles
4 000 abeilles
8 000 abeilles
12 000 abeilles
16 000 abeilles
20 000 abeilles
40 000 abeilles
Récapitulatif
En parrainant 2000, vous recevrez 6 pots de miel de 250g par an
Le Rucher connecté L'Abeille Hurepoise
Région : ILE DE FRANCE
6 ruches installées
Ce rucher est un rucher connecté

Rucher connecté ? Quésaco ? Il s’agit d’un boitier bienveillant qui permet, grâce à un système de balances placées sous les ruches de suivre en temps réel les colonies équipées du dispositif. Grâce à des informations simples et pertinentes l’apiculteur et le parrain peuvent suivre l’évolution des ruches, leurs poids, leurs réserves, leurs populations et les principales actions naturelles ou les interventions de l’apiculteur sur la ruche parrainée.

Le parrain pourra ainsi vivre plus intensément une saison avec ses abeilles.

Avec moins de 50 ruches de production, je sélectionne et reproduis les meilleures abeilles de notre cheptel afin de pouvoir transmettre des abeilles aux générations futures.
Nous commercialisons majoritairement nos produits en circuit court (AMAP, Groupement de Consom'Acteurs, associations, marchés locaux, vente directe...)

Le Rucher L'Abeille Hurepoise
Région : ILE DE FRANCE
15 ruches installées

Avec moins de 50 ruches de production, je sélectionne et reproduis les meilleures abeilles de notre cheptel afin de pouvoir transmettre des abeilles aux générations futures.
Nous commercialisons majoritairement nos produits en circuit court (AMAP, Groupement de Consom'Acteurs, associations, marchés locaux, vente directe...)

A propos de Pascal

Apiculteurs à Briis sous Forges, notre petite exploitation familiale nous permet de produire exclusivement dans notre région des miels de qualité.
Depuis 20 ans nous produisons des miels de cru pour le plus grand plaisir de nos clients.
Notre production artisanale, est réalisée à partir d’abeilles sélectionnées sur des critères de rusticité et d’adaptation à l’environnement local, seuls gages de la conservation d’une abeille autonome.
Les premières fleurs qui apparaissent sont celles des épines noires, petits buissons produisant de prunelles violettes remarquables à l’automne.
Suivent les floraisons des merisiers de la forêt puis des arbres fruitiers de nos jardins, les pissenlits, marronniers d'inde, érable, aubépines, reine des prés.
Puis viennent les floraisons d’acacias, suivies des tilleuls, ronces, chardons, trèfles, ombellifères puis la saison se termine vers mi-juillet par les châtaigniers.
Nous militons pour une approche locale et développons des partenariats valorisant les acteurs de notre environnement économique.
De formation agricole, c'est dans la continuité de ma relation à mon terroir que je me suis rapproché des abeilles que j'avais rencontrées vers l'âge de 8 ans.
L'objectif du parrainage est une manière pour moi de partager mes abeilles, faire profiter à plus de personnes des produits de mes ruches, sans que cela ne me demande plus de temps en commercialisation.

Prochaines Portes Ouvertes de Pascal

• 13/08/2022 : Portes ouvertes

Dernières actualités de Pascal

Quelques nouvelles de nos petites...
Publié le 23/06/2022

Chères marraines, chers parrains,

Cette année, le printemps a été beaucoup plus favorable à nos abeilles, qui ont pu butiner beaucoup de fleurs de printemps, ce qui a permis un bon développement des colonies et une récolte nettement supérieure à celle de l'an passé.
Les orages de début juin ont un peu rincé les fleurs d'acacias et nous avons eu une période de disette de près de 3 semaines durant lesquelles les abeilles ont eu du mal à trouver de quoi se nourrir.
Les bonnes réserves accumulées le mois précédent ont permis aux ruches de se maintenir en population.

Actuellement, nous sommes en pleine miellée d'été, avec les ronces, les tilleuls et les châtaigniers qui sont en pleine floraison, encore pour 10-15 jours.
En ce moment, les abeilles accumulent aussi beaucoup de pollen de grande qualité, qui sera utilisé pour l'élevage des premières abeilles d'hiver qui commencera vers la mi-août.
Dans 15 jours, nous allons commencer à récolter le miel d'été.
Les prochaines floraisons de trèfles, luzernes, chardons et autres petites fleurs sauvages permettront aux abeilles d'accumuler suffisamment de réserves de miel pour élever les abeilles d'hiver.
Les réserves de miel seront complétées par les abeilles lors de la floraison des lierres en septembre/octobre.

Nous produisons les derniers essaims avant que les abeilles ne se débarrassent des faux-bourdons, dès la fin de la miellée d'été.
En effet, cette échéance marquera la fin de la période de reproduction des abeilles qui entreront dans une phase "économique" afin d'économiser au maximum leur réserves.
Les faux-bourdons seront expulsés de leurs ruches et seules les ruches orphelines les accepteront.
Ainsi les derniers faux-bourdons pourront survivre et éventuellement féconder quelques dernières reines en juillet/août.
Globalement un faux-bourdon vit 30-35 jours maximum.

Notre programme de recherche sur la résistance des abeilles à leur principal parasite, le varroa, progressent comme nous le souhaitons.
Vers le 10 juillet nous allons récolter des varroas dans des grosses ruches, pour infester les ruches de recherche.
Début août, nous allons compter les varroas qui restent dans ces ruches de recherche afin de déterminer lesquelles sont capables de s'en débarrasser.
Les meilleures reines seront multipliées pour assurer la continuité de ce programme en 2023.
Cela fera 9 ans que nous avons lancé ce programme et le travail commence à porter ses fruits, car nous observons de plus en plus de ruches avec peu de varroas.

Amitiés apicoles.
Pascal