La ruche Flambart

Une ruche accueille environ 40 000 abeilles. Votre parrainage permet le soutien d'une partie de la colonie, l'installation d'une ruche est une action mutualisée rendue possible grâce à un groupe de parrains. Vous retrouvez ici votre nom, le nom de votre ruche a quant à lui été attribué par l'équipe Un toit pour les abeilles.

<p>Flambart signifie : <strong>(ou flambard) est un petit bateau de pêche originaire de Normandie, aussi utilisé en Bretagne.</strong></p>

La ruche Flambart

Bernard Et Fanfan
Nathalie Douillet Et Thierry Verstraete
Pelourson Denis
Lapeyre Fernande
Boutillier Liliane
Diminou En Sucre
Hemoum Myriam
Kacimi Sylvie

  signifie que le parrain participe à l'opération ruche connectée
  signifie que le parrain participe à l'opération Des Fleurs Pour Les Abeilles
signifie que le parrain participe à l'opération Abeille Noire


La ruche en images

  • La ruche Flambart
  • La ruche Flambart
  • La ruche Flambart
  • La ruche Flambart
  • La ruche Flambart
  • La ruche Flambart
  • La ruche Flambart
  • La ruche Flambart
  • La ruche Flambart
  • La ruche Flambart

Le rucher de Senlis

Le rucher de Senlis

Elles sont réparties sur plusieurs ruchers essentiellement dans le département du Nord.
Le rucher que Florian, mon compagnon et moi-même proposons au parrainage est situé à Senlis (Oise) dans un sous-bois. 
Les abeilles y produisent du miel de fleurs ou tilleul selon les floraisons.
L’exploitation familiale compte une miellerie, où est extrait et conditionné le miel.
On retrouve les produits de la ruche en vente au petit magasin de la ferme et auprès de différents revendeurs de la région et principalement des agriculteurs proposant la vente en directe.


L'apiculteur : Justine H.

UTPLA apiculteurJustine H.

Installée en couple depuis 2017, avec 250 ruches à bichonner !
Je tiens ma passion pour l'apiculture de mon père Yvan, passionné par les abeilles qui m’a transmis son savoir.
La ferme au carré typique de la région Lilloise a été reprise en 1998 par mon père (fils d’agriculteur dans les Flandres).
Auparavant ses grands-parents élevaient de nombreux animaux tels que vaches, cochons, poules et lapins…
Depuis il y a eu bien du changement ; les broutards ont été remplacés par des butineuses.
En 2012, j’ai rejoint la ruche en me spécialisant dans l'élevage des reines.
Je travaille actuellement encore sur l'exploitation familiale en plus de mes colonies.
Florian, mon compagnon qui a lui aussi été piqué par les abeilles est paysagiste de base.
Il est encore salarié dans le paysage pendant l'hiver (en attendant que l'exploitation soit pérenne).
Il se consacre à temps plein aux abeilles pendant la saison estivale.

Lire les actualités de l'apiculteur