Que se passe t-il dans la ruche en Octobre ?

Introduction



Chères marraines chers parrains, vous avez peut-être vu passer la nouvelle.
Le 10 octobre prochain nous lançons une grande collecte de fonds nationale dans le cadre d’un projet complémentaire au parrainage de ruches.

Quel en est l’enjeu ?


Nous sommes partis d’un constat et d’une demande de plus en plus récurrente des apiculteurs de notre réseau :
Bien que les parrains leur offrent une aide précieuse avec le parrainage d’abeilles, ils ont de plus en plus de mal à maintenir leur activité et à vendre les produits de leurs ruches sur les marchés.
En effet, le contexte de ces deux dernières années, (confinements, inflation, guerre, …) a mis à mal tous leurs efforts.

Nos gardiens d’abeilles sont unanimes : si le parrainage de ruches permet concrètement de préserver les abeilles et de soutenir les apiculteurs locaux,
leur besoin réside également en la mise en avant et la commercialisation de leurs produits.

L’enjeu est donc de leur offrir une vitrine solidaire mettant l’accent sur l’origine, les récoltes et les terroirs des produits proposés.

Vous faites bien évidemment déjà énormément pour notre initiative en parrainant votre ruche et nous vous en remercions du fond du cœur.
Aussi, si vous ne pouvez pas contribuer à cette collecte, nous comprenons. Mais pour celles et ceux qui le peuvent,
sachez que dès 1€ vous pouvez contribuer à ce beau projet.

Vous pourrez faire un don (déductible des impôts) ou alors choisir parmi les contributions que nous proposerons et qui constitueront de jolis coffrets à offrir pour les fêtes de fin d’année.
La livraison de ces coffrets est assurée avant Noël !
Vous pouvez vous préinscrire dès aujourd’hui pour suivre la campagne et être informé du lancement : ICI

D’ailleurs, pour fêter le lancement de la collecte le 10 octobre prochain, nous aurons une contribution « star »
nommée « Earlybird » à prix tout doux limitée aux 150 premiers contributeurs !




Que se passe-t-il dans la ruche en octobre ?



Depuis quelques semaines, les températures diminuent et la pluie se fait plus fréquente un peu partout sur le territoire.
Les abeilles se font de plus en plus rares sur la planche d’envol et les floraisons estivales touchent à leur fin.
Les abeilles vont doucement rentrer dans la période d’hivernage.



De son côté, l’apiculteur…
Début octobre, l’apiculteur doit être particulièrement vigilant pour bien préparer la ruche et sa colonie à l’arrivée imminente de l’hiver.
Il joue son rôle de gardien des abeilles et s’assure qu’elles soient dans les meilleures conditions possibles pour hiverner convenablement.
Parmi les conditions requises, chaque ruche doit avoir suffisamment de réserves de miel, soit environ 20 kg.



L’apiculteur doit aussi s’assurer que la colonie est à l’abri de l’humidité et du vent, les pires ennemis de nos butineuses.
La ruche peut être surélevée pour éviter l’humidité venant du sol et son toit doit être bien fixé. Il est aussi important de protéger la colonie des prédateurs :
l’apiculteur peut installer des grilles empêchant l’intrusion de rongeurs dans la ruche.


Zoom sur l’hivernage
L’hivernage est une étape essentielle dans la vie des abeilles.



C’est une période de transition entre la saison estivale et la future saison printanière durant lesquelles les abeilles s’activent pour récolter nectars et pollens et produire du miel.
Durant cette période de transition les abeilles ne dorment pas, elles n’hibernent pas à proprement dit. Leur activité est toutefois fortement ralentie.
Elles ne sortent plus de la ruche, réduisent les populations dans la colonie (Adieu les mâles qui ne sont que des bouches supplémentaires à nourrir et sont chassés de la ruche),
et consomment avec parcimonie les réserves de miel. Leur seule activité consiste à maintenir au chaud la colonie.
C’est là tout l’enjeu : conserver une température dans la ruche de 35 degrés minimum.

Petit coup dur sur le rucher d’Osama, apiculteur du réseau

Les marraines et parrains d’Osama ont déjà reçu l’information. Osama, passionné d’apiculture,
est arrivé en France avec sa petite famille en tant que réfugié politique suite à l’oppression vécue dans son pays.
Nous avons alors décidé de l’aider en l’intégrant au réseau.
Ce dernier a été victime il y  a quelques semaines d’un accident tragique sur son rucher, un incendie s’est déclaré.
Impuissant face aux flammes, il a tenté de sauver ses ruches mais a été légèrement blessé.
Tout l’enjeu d’Un Toit Pour Les Abeilles c’est d’aider et soutenir nos apiculteurs dans la difficulté, et nous le faisons avec et grâce à vous.
Voici un lien de collecte pour l’aider à relancer son cheptel.
Nous participons également à cette aide.
Voici le lien vers la collecte d’Osama : ICI




Merci pour lui
L'Equipe Un Toit Pour Les Abeilles