Que se passe t-il dans la ruche en Mai ?

Que se passe-t-il dans la ruche en mai ?

Introduction
En mai les abeilles font ce qui leur plaît !



Ça y est, la ruche bourdonne de partout. Le trafic sur la planche d’envol est dense.
Certaines abeilles s’en vont sur les champs alentours récolter la première grande miellée printanière.
D’autres, s’en reviennent à la ruche les pattes chargées de pollen et les jabots remplis de nectar.
C’est le colza et l’acacia qui ouvrent le bal des festivités au mois de mai.



L’année dernière, la météo particulièrement capricieuse jusqu’aux Saints de Glace (13 mai) n’a pas permis aux abeilles de récolter le précieux nectar d’acacia,
devenu un miel rare quasi absent des étals en 2021.
On espère que la météo sera plus clémente ce printemps et permettra une belle miellée d’acacia.

Que se passe-t-il dans la ruche en mai ?
Dans la ruche, la reine ne s’arrête plus de pondre.



En mai, ce sont près de 2000 œufs qu’elle va pondre par jour.
Œuf qui deviendra larve, puis nymphe pour enfin devenir l’abeille adulte que nous connaissons.
Il faut compter 21 jours pour qu'un œuf se transforme en future abeille. Trois jours pour passer du stade de l'œuf à celui de larve.



Le stade larvaire dure quant à lui dix jours. Enfin les huit derniers jours la larve développée devient nymphe puis abeille.
Le couvain (partie des cadres recevant la ponte de la reine) se développe particulièrement à cette période et les ressources (nectar et pollen) également.
C’est donc une période durant laquelle la place risque de manquer dans la ruche. Et si la place manque, alors le risque d’essaimage devient grand.

On vous partage le témoignage d’Arielle et Eric, nos apiculteurs en Occitanie qui on récupéré un bel essaim cette semaine.



"Bonjour à tous !
En saison, nous recevons fréquemment des appels de personnes qui se retrouvent en présence d'un essaim chez eux.
Ici, un essaim s'était installé dans un arbre creux ; Lorsque l'agriculteur l'a abattu et a commencé à l'ébrancher, les abeilles sont sorties.
Il a prudemment abandonné le chantier et nous a appelé.

Nous avons coupé la partie du tronc que nous pensions creuse dans l'idée de le rapporter chez nous et de faire une ruche-tronc.
Le trou était bien plus grand que prévu, et l'arbre tellement abîmé qu'il est parti en morceaux.
Nous avons donc récupéré les abeilles dans une ruchette qui est venue rejoindre le rucher de la Coumette.
Elles ont l'air de s'y plaire et ont accepté de rester !" Arielle et Eric - Apiculteurs en Occitanie


De son côté, l’apiculteur…
Pour l’apiculteur le mois de mai est une période très importante également.
D’abord, la surveillance est de mise puisque l’évolution rapide des colonies peut provoquer des essaimages comme évoqué plus haut.



C’est aussi la période de la première miellée. L’apiculteur va donc s’afférer à ajouter sur les ruches les premières hausses à miel.
Ce sont les parties supérieures des ruches qui permettent à l’apiculteur de récupérer l’excédent de miel récolté par les abeilles.
On ne touche pas au miel du corp de la ruche qui constitue les réserves alimentaires de toute la colonie.



Les hausses à miel jouent ainsi deux rôles primordiaux :
Elles libèrent de la place dans la ruche permettant ainsi de limiter les risques d’essaimage.
Elles permettent également de récolter la première miellée printanière.
L’apiculteur profitera aussi du mois de mai pour récolter du pollen en posant une trappe à pollen à l’entrée de la ruche.
Enfin, comme tout au long de l’année, il faut rester vigilant pour prévenir les éventuelles attaques de prédateurs, comme le frelon asiatique.

Zoom sur l’essaimage

Découvrez ou redécouvrez notre dossier spécial essaimage !



Si un essaim d’abeilles se pose chez vous, surtout pas de panique ! Vous pouvez contacter un apiculteur proche de chez vous pour venir le récupérer. Cliquez ICI

Les bonnes nouvelles du mois

1 – Dernier rapport du GIEC



Même si le rapport sur l’urgence climatique annonce des impacts déjà irréversibles sur les écosystèmes,
il met en lumière cette fois-ci l’éventail des actions, solutions politiques pouvant permettre d’agir directement sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
« Nous sommes à la croisée des chemins. Nos décisions peuvent assurer un avenir vivable », a averti le président du Giec, Hoesung Lee.
Nous disposons des outils et du savoir-faire nécessaires pour limiter le réchauffement », a-t -il ajouté.
Rien n’est perdu, nous devons devenir des acteurs volontaires et conscients pour inverser la tendance.

2. Un référent chargé du « bien-être animal »



C’est officiel, depuis le 1er janvier 2022 les élevages domestiques d’animaux de compagnie devront désigner une personne référente qui s’assurera du bien-être des animaux.
Une annonce du ministère de l’agriculture qui va faire du bien aux amoureux des animaux.

3 – Le 20 mai, c’est la journée mondiale de l’abeille



Vous le savez probablement, 2022 a été déclarée année mondiale de l’abeille par l’Assemblée nationale.
La volonté du gouvernement est de mettre l’accent sur le rôle essentiel joué par les abeilles et leur effondrement dramatique ces dernières années.
L’année 2021 marque d’ailleurs un tournant puisqu’il s’agit de la pire année apicole jamais vécue auparavant en France.
A peine 7000 tonnes de miel récoltés contre une moyenne nationale de 20 000 tonnes environ et une consommation de 40 000 tonnes annuelle.

C’est ainsi que l’année mondiale est confortée par une journée mondiale de l’abeille le 20 mai prochain. L’occasion d’agir sur 3 axes :

- Déguster du miel français !
- Sensibiliser autour de vous aux difficultés rencontrées par les abeilles
- Parrainez ou offrez un parrainage de ruche !

www.untoitpourlesabeilles.fr : Parrainez une ruche pour sauver les abeilles


Bonne nouvelle ! Vos pots de miel arrivent*
Pour les parrainages réglés entre le 15/08/2021 et le 14/01/2022

Chères marraines, chers parrains d’abeilles Un Toit Pour Les Abeilles !
Vos petites protégées (les abeilles) et vos apiculteurs que vous avez soutenu tout au long de l’année vont à leur tour vous chouchouter un peu !
Votre apiculteur.trice prépare en ce moment même vos pots de miel personnalisés qui raviront vos papilles !  
Un petit cadeau des abeilles pour vous remercier pour votre soutien.

Partagez vos photos de miel avec le #untoitpourlesabeilles !