GUY HOQUET

Logo GUY HOQUET

Depuis sa création en 1994, Guy Hoquet l’Immobilier s’est imposé comme un acteur incontournable du marché immobilier. Avec 550 agences et cabinets d’affaires répartis sur le territoire français, mais aussi à l’international, le groupe est aujourd’hui le 3e réseau d’agences immobilières franchisées en France. Il a choisi de rompre avec l’image traditionnelle de l’agent immobilier pour devenir un véritable partenaire tout au long du parcours immobilier grâce à une ligne de conduite qui privilégie l’humain et un socle de « Garanties » unique sur le marché. En 2019, Guy Hoquet l’Immobilier a rejoint le groupe Arche pour poursuivre son développement sur le territoire et intégrer de nouveaux services. En 2020, le réseau lance sa nouvelle plateforme de marque à destination du grand public et de l’ensemble de la profession, et vient bousculer les idées reçues sur l’agent immobilier. Sur un marché touché par la défiance à son égard et la désintermédiation, le réseau semble avoir quelques vérités à dire…


Voir leur site internet

Guy Hoquet se mobilise chaque jour pour lutter contre le gaspillage en réduisant sa consommation de papier et en travaillant avec deux imprimeurs éco-responsables, labellisés PEFC, Imprim’vert, AFAQ QSE (qualité, service, environnement) : - Talesca est certifiée Label Imprim’Vert depuis 2005. Ils impriment 80% des supports sur du papier PEFC et FSC, provenant de forêts gérées de manière responsable. Ils utilisent également des encres d’origine végétales fabriquées avec des matières premières renouvelables. - Connivence est aussi certifiée Label Imprim’Vert en plus de la certification FSC et PEFC. Ils s’engagent pour l’environnement à travers des pratiques plus vertes comme la suppression de déchets dangereux ou de produits toxiques dans leurs ateliers. De plus, nous avons pris la dimension du problème en mains depuis plusieurs années et tentons d’engager des politiques pour s’améliorer sur certains points comme la distribution de flyers entre autres. Le budget communication du réseau a d’ailleurs été largement redistribué sur le digital, diminuant d’autant la consommation de print. Nous avons identifié dans les journées types de nos conseillers les items à travailler pour avancer dans le sens d’une vraie politique environnementale d’entreprise et avons appliqué des actions correctives : - Utilisation de vélos, trottinettes et de voitures électriques / hybrides - Cartes de visite digitale - Emailings, cartes de vœux électroniques, smsing, DIP électroniques… Au-delà des aspects commerciaux, nous incitons également nos collaborateurs dans la vie quotidienne de l’agence, à prendre leur responsabilité d’Homme pour préserver la planète. Qu’il s’agisse d’utiliser des mugs et des gobelets réutilisables durant leurs pauses, de bannir le papier autant que possible, de collecter les piles et de recycler les téléphones portables et ordinateurs. D’un point de vue sociétal, nous travaillons à impliquer et à mobiliser nos collaborateurs autour de réunions virtuelles qui au-delà d’être efficaces, ont l’avantage de faire baisser leur empreinte carbone. Le siège met tout en œuvre pour sensibiliser ses agences immobilières au recyclage et à l’avenir de la planète pour les prochaines générations.

Les ruches en images

  • La ruche GUY HOQUET
  • La ruche GUY HOQUET

L'apiculteur : Alain LEVIONNOIS

UTPLA apiculteur Alain LEVIONNOIS

Alain est apiculteur dans la Brie verte depuis 25 ans et s’occupe d’environ 100 ruches.
Passionné par son métier il fait partie de l’équipe du « rucher du Luxembourg » (Société Centrale d’Apiculture) où il donne des cours d’apiculture.
Alain est engagé dans une démarche Bio.
Le miel du rucher des Cours Doux détient le label "AB". Alain est aussi engagé à nos côtés dans un projet d’économie sociale au Maroc ou il assure la formation d’une trentaine de femmes.

On vous souhaite de très belles fêtes !

En bordure du sentier qui mène au jardin fleurissent les hellébores, appelées aussi Roses de Noël.
Dans notre région, rares sont les fleurs en ce temps hivernal, mais, par une journée de douceur,
les abeilles s'accordent une petite sortie et viennent butiner ces roses pour y récolter quelques grains de pollen.
Il faudra rapidement rentrer à la ruche car la saison froide reviendra.
A cette période les abeilles restent en grappe dans la ruche, serrées les unes contre les autres et vivent de leurs réserves de miel.

L'apiculteur, quant à lui, ne reste pas sans travail. A la miellerie c'est la mise en pot, celle de nos parrains vient de se terminer.
 A l'atelier la préparation du matériel pour le printemps, ruches, cadres... à l'extérieur visites rapides et entretien des ruchers.

Nous vous souhaitons un bon Noël et une belle fin d'année et espérons vous revoir aux beaux jours lors de notre journée Portes Ouvertes.
Bien "abeillement"
Alain

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Cours Doux

Le rucher de Cours Doux

Le rucher de Cours Doux est situé en plein cœur de la région de la Brie Verte à Féricy (Seine-et-Marne) dans la vallée Javot en lisière de la forêt domaniale de Barbeau.
De nombreuses variétés de plantes visitées par les abeilles sont présentes sur ce territoire.

Selon l'emplacement des ruches et la floraison variante sur chaque année, Alain vous proposera deux types de miel :
Un miel d'acacia, d'aspect liquide et brillant, au parfum délicat avec des notes florales.
Un miel de forêt, liquide également plutôt sombre et de saveurs boisées à mentholées selon la teneur en tilleul et châtaignier.

L'apiculteur : Isabelle LA CHATELAINE

UTPLA apiculteur Isabelle LA CHATELAINE

Isabelle La Châtelaine est une apicultrice de la ville et de la campagne, passionnée par le moyen-âge, elle installe un jardin médiéval autour de sa maison, avec un rucher en 2011 pour polliniser son verger et son potager.
À cette période, elle commande une colonie à un apiculteur local et depuis, ils ne se sont plus quittés.
Il lui transmet son savoir et ses pratiques apicoles traditionnelles.
Jeune diplômée de la Société Centrale d’Apiculture (SCA) en 2013, elle installe d’autres ruches dans un petit bois en Bretagne.
En ville, elle est responsable avec deux autres apiculteurs amis du "rucher de ma tante" au crédit municipal de Paris, au cœur du marais.
Participe en tant que jurées au concours des miels d’ile de France, ainsi qu’au concours agricole au salon international de l’agriculture. Chaque miel de ses ruchers sont analysés par un laboratoire indépendant.

Coup dur !

Chers parrains,
Comme vous le savez pour ceux qui me suivent et me soutiennent depuis un moment déjà,
je suis plutôt sujette à l’optimisme et à la bonne humeur, malgré les difficultés du métier et de la vie en général…
Pourtant ce matin, l’ambiance est morose.

J’ai découvert avec beaucoup de tristesse hier, qu’on a vandalisé mon rucher associatif à Gentilly.
Je vous partage mon désarroi et ma tristesse immense en découvrant le rucher dans cet état.



Est-ce encore possible en 2020, que des personnes mal attentionnées puissent agir de la sorte sans réfléchir aux conséquences ?
Résultat pour moi : Une colonie est morte, pour le reste et avec le froid je n’ai pas osé rouvrir les ruches pour constater les dégâts…
J’en saurai plus d’ici quelques semaines.

J’aurais aimé vous donner des nouvelles plus sympas, et j’espère que ce sera le cas très bientôt, mais aujourd’hui c’est ma peine que je vous partage, à vous mes parrains.
Merci pour votre soutien et votre gentillesse.
Je vous dis à très bientôt,
Isabelle

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Parisii

Le rucher de Parisii

Les ruches s’invitent en milieu urbain, au cœur du Grand Paris (à 400 mètres Sud de la ville de Paris).
Les colonies d’abeilles y vivent bien et connaissent un bon développement.
Les villes peuvent servir à la fois de refuge et de vitrine.
Les écosystèmes urbains sont de plus en plus favorables à l'abeille : utilisation de pesticides souvent faible voire nulle (zéro phyto), grande diversité florale...
L'apiculture urbaine qui s'est révélée pour alerter l'opinion quant au déclin des pollinisateurs, insuffle aux villes l'aménagement d'espaces naturels tels que des zones de jachères, mares, haies végétales...
Le pollen butiné dans les espaces verts et les jardins privés urbains produit un miel plus abondant et plus riche au goût que dans certaines zones rurales où la monoculture est omniprésente.
Ce miel se distingue par la grande variété d'essences exotiques que l'on retrouve dans les jardins privés.
Ces mélanges subtils diffèrent d'une récolte à l'autre mais sont souvent parfumés d'ailantes [En anglais, c'est l'arbre du paradis (tree of heaven)], tilleuls, acacias, marronniers, sophoras, rosacées.
Une sensation olfactive et gustative avec des notes fruitées de type "fruits frais" qui sont bien marquées, une intensité élevée et une persistance soutenue.

L'apiculteur : Renald POULAIN

UTPLA apiculteur Renald POULAIN

Renald, paysan bio depuis plus d’une dizaine d’années et ancien éleveur laitier a décidé de se diversifier dans l'apiculture biologique en 2012 (certification Ecocert).
Amoureux de la nature depuis son enfance, Renald a pour éthique le respect de l’environnement et une démarche respectueuse de l’homme et des générations futures.

Il élève lui-même ses reines et ses essaims, ayant suivi une formation spécifique d'élevage.
Ses ruches sont des dadants comportant chacune 10 cadres, elles sont fabriquées en pin douglas provenant de la forêt voisine, la peinture de protection des ruches dite Suédoise est faite par ses soins, avec de la farine, de l'huile de lin et de l'ocre.


Il cultive ses terres et plante sur plusieurs dizaines d’hectares les fleurs qui permettront à ses abeilles de s’épanouir.
Il fournit également en blé sur des variétés oubliées et pauvre en gluten les boulangeries alentours.
Les miels produits par Renald n’ont subi aucune transformation (non chauffés), ne contiennent aucun additif.
Ils gardent ainsi toutes leurs propriétés gustatives et bienfaits pour la santé.

Son objectif est d'atteindre 250 ruches pour vivre de l'apiculture.

Des nouvelles de nos petites

Chères marraines, chers parrains,

C’est la course en ce moment à la miellerie, mais je prends le temps de vous donner quelques nouvelles fraiches de nos abeilles, avec plaisir.
Comme vous avez pu le constater, ça y est, le froid d’hiver est bien là, et c’est une bonne chose.
Les températures ont chuté par chez nous, et les abeilles sont enfin en train de se reposer dans les ruches. Elles l’ont bien mérité après la saison chaotique 2019.
Les ruches sont préparées pour l’hivernage, les abeilles sont grappées dans les ruches, pour se tenir chaud, tout l’hiver.

De mon côté, en revanche, pas de pause, ou tout du moins pas encore.
Je m’affère dans la miellerie à préparer les petits pots de miel qui vont venir garnir vos tablées de noël.
Vous allez profiter de différents crus cette année. J’espère que vous les apprécierez.
Moi j’adore ce moment où je découvre les étiquettes de mes parrains, avec vos noms et mots très sympathiques.
J’imagine ainsi chacun de vous, comme si vous étiez derrière moi, à me soutenir au quotidien dans mon travail !

Merci à donc à Celine-meije, Seddik, Bruno, Anne françoise, Myriam, Lila, Emmanuelle, Olivier et j’en passe…

Merci aussi à Cookut, Chat malo, Byblos Human Security, Alice Délice et tous mes autres parrains.
Vos soutiens me touchent du fond du cœur

Je vous souhaite un bel hiver et vous retrouve très vite,
Renald

Voir toutes ses actualités

Le rucher de la table du roi

Le rucher de la table du roi

Grâce à Alain et David, deux autres apiculteurs, Renald notre apiculteur Normand a pu découvrir le secteur de Fontenaibleau et sa forêt domaniale.
Il bénéficie de 4 beaux emplacements où seront réparties 50 ruches en parrainage.

Les abeilles pourront butiner Tilleuls, Chataîgniers, Acacias et Bruyère.

Les miels de Renald sont certifiés agriculture biologique.

 

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction
Le mois de mars a été particulièrement mouvementé en France, où des mesures de confinement ont été prises pour limiter la propagation du coronavirus.
Partout dans le monde, les gouvernements limitent les déplacements et les activités pour endiguer ce qui s’annonce comme une pandémie tristement historique.
Ce mois d’avril devrait être en grande parti soumis aux mêmes restrictions, pour l...




Imprimer la page

Retour