Bo travail

L'apiculteur : Nicolas et Francesco DESFORGES

UTPLA apiculteur Nicolas et Francesco DESFORGES

Nicolas et Francesco sont deux amis apiculteurs du Nord de la Seine et Marne.
Ils ont décidé de travailler ensemble en exploitant chacun leurs ruches sur des ruchers partagés et en ayant investi dans du matériel commun pour la miellerie.
Tous les deux pratiquent une apiculture sédentaire et respectueuse de l’abeille.
Ils sont sensibilisés aux problèmes de la biodiversité.
Leur cheptel est de 70 ruches environ.
Ils travaillent avec des ruches Dadant 10 cadres.

Ils consacrent principalement leur activité à la production de miels.
Ils font également de l'élevage de reines pour créer des essaims destinés pour la cheptel et à la vente.  

Quelques nouvelles de nos avettes

Chers parrains,

En ce début de mois de février, nous vous donnons quelques nouvelles de nos avettes.
La saison n’a pas encore démarré que nous sommes déjà contrariés.
Les rafales de vent de ces derniers jours ont fait des dégâts : des ruchettes renversées, des toits envolés sur plusieurs ruches.
Nous sommes intervenus au plus tôt ce qui a permis de limiter les pertes. Nous ferons un bilan lorsque la météo et les températures permettront d’ouvrir les ruches.

Comme un problème n’arrive jamais seul, nous avons eu des ruches de volées.
Il s’agissait de colonies issues de souches de valeurs. Autant dire que la perte est immense.

Cette année, nous n’avons pas eu d’hiver. Hormis quelques gelées blanches, il n’a pas fait très froid. La végétation a démarré.
Les reines ont repris leurs pontes il y a 2-3 semaines déjà. Les abeilles rentrent du pollen (noisetiers) au cours des journées douces en température.
Les ruches sont lourdes, signe de présence de réserve en quantité. Il faudra accroitre la surveillance dans les semaines qui viennent, la consommation va augmenter avec la reprise d’activité des abeilles et l’absence de fleuraison de plantes mellifères.

La nouvelle saison se prépare doucement avec la pose de feuilles de cire sur des cadres en vue du remplacement des anciens cadres dans les ruches.
Nous attendons les premières journées de mars avec des températures autour de 15°C pour ouvrir les ruches et faire un premier bilan et définir la stratégie à mettre en place cette année.
Nous reviendrons vers vous lorsque la saison sera plus avancée pour vous donner des nouvelles des colonies que vous soutenez.

A très bientôt,
Francesco et Nicolas

Voir toutes ses actualités

Le rucher de la Violette

Le rucher de la Violette

Le rucher de la Violette est installé dans une zone de bois et de culture.

Les abeilles trouvent à proximité une nourriture saine et variée : aubépine, prunellier, acacia, tilleul, châtaignier, luzerne...

L'apiculteur : Renald POULAIN

UTPLA apiculteur Renald POULAIN

Renald, paysan bio depuis plus d’une dizaine d’années et ancien éleveur laitier a décidé de se diversifier dans l'apiculture biologique en 2012 (certification Ecocert).
Amoureux de la nature depuis son enfance, Renald a pour éthique le respect de l’environnement et une démarche respectueuse de l’homme et des générations futures.

Il élève lui-même ses reines et ses essaims, ayant suivi une formation spécifique d'élevage.
Ses ruches sont des dadants comportant chacune 10 cadres, elles sont fabriquées en pin douglas provenant de la forêt voisine, la peinture de protection des ruches dite Suédoise est faite par ses soins, avec de la farine, de l'huile de lin et de l'ocre.


Il cultive ses terres et plante sur plusieurs dizaines d’hectares les fleurs qui permettront à ses abeilles de s’épanouir.
Il fournit également en blé sur des variétés oubliées et pauvre en gluten les boulangeries alentours.
Les miels produits par Renald n’ont subi aucune transformation (non chauffés), ne contiennent aucun additif.
Ils gardent ainsi toutes leurs propriétés gustatives et bienfaits pour la santé.

Son objectif est d'atteindre 250 ruches pour vivre de l'apiculture.

Des nouvelles de nos petites

Chères marraines, chers parrains,

C’est la course en ce moment à la miellerie, mais je prends le temps de vous donner quelques nouvelles fraiches de nos abeilles, avec plaisir.
Comme vous avez pu le constater, ça y est, le froid d’hiver est bien là, et c’est une bonne chose.
Les températures ont chuté par chez nous, et les abeilles sont enfin en train de se reposer dans les ruches. Elles l’ont bien mérité après la saison chaotique 2019.
Les ruches sont préparées pour l’hivernage, les abeilles sont grappées dans les ruches, pour se tenir chaud, tout l’hiver.

De mon côté, en revanche, pas de pause, ou tout du moins pas encore.
Je m’affère dans la miellerie à préparer les petits pots de miel qui vont venir garnir vos tablées de noël.
Vous allez profiter de différents crus cette année. J’espère que vous les apprécierez.
Moi j’adore ce moment où je découvre les étiquettes de mes parrains, avec vos noms et mots très sympathiques.
J’imagine ainsi chacun de vous, comme si vous étiez derrière moi, à me soutenir au quotidien dans mon travail !

Merci à donc à Celine-meije, Seddik, Bruno, Anne françoise, Myriam, Lila, Emmanuelle, Olivier et j’en passe…

Merci aussi à Cookut, Chat malo, Byblos Human Security, Alice Délice et tous mes autres parrains.
Vos soutiens me touchent du fond du cœur

Je vous souhaite un bel hiver et vous retrouve très vite,
Renald

Voir toutes ses actualités

Le rucher de la table du roi

Le rucher de la table du roi

Grâce à Alain et David, deux autres apiculteurs, Renald notre apiculteur Normand a pu découvrir le secteur de Fontenaibleau et sa forêt domaniale.
Il bénéficie de 4 beaux emplacements où seront réparties 50 ruches en parrainage.

Les abeilles pourront butiner Tilleuls, Chataîgniers, Acacias et Bruyère.

Les miels de Renald sont certifiés agriculture biologique.

 

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction
Le mois de mars a été particulièrement mouvementé en France, où des mesures de confinement ont été prises pour limiter la propagation du coronavirus.
Partout dans le monde, les gouvernements limitent les déplacements et les activités pour endiguer ce qui s’annonce comme une pandémie tristement historique.
Ce mois d’avril devrait être en grande parti soumis aux mêmes restrictions, pour l...




Imprimer la page

Retour