ENABLON

Logo ENABLON

Enablon est le premier éditeur de solutions logicielles pour la performance durable des entreprises. Plus de 1 000 grands groupes et des dizaines de milliers de PME utilisent les solutions Enablon pour mesurer et piloter leur performance environnementale et sociale, assurer leur conformité réglementaire, maîtriser leurs risques et réduire leurs coûts. Enablon offre la plateforme la plus complète du marché, et est unanimement reconnu comme un leader et un visionnaire sur ses domaines d’activité.


Voir leur site internet

La ruche en images

  • La ruche ENABLON
  • La ruche ENABLON
  • La ruche ENABLON
  • La ruche ENABLON
  • La ruche ENABLON
  • La ruche ENABLON
  • La ruche ENABLON

L'apiculteur : Renald POULAIN

UTPLA apiculteur Renald POULAIN

Renald, paysan bio depuis plus d’une dizaine d’années et ancien éleveur laitier a décidé de se diversifier dans l'apiculture biologique en 2012 (certification Ecocert).
Amoureux de la nature depuis son enfance, Renald a pour éthique le respect de l’environnement et une démarche respectueuse de l’homme et des générations futures.

Il élève lui-même ses reines et ses essaims, ayant suivi une formation spécifique d'élevage.
Ses ruches sont des dadants comportant chacune 10 cadres, elles sont fabriquées en pin douglas provenant de la forêt voisine, la peinture de protection des ruches dite Suédoise est faite par ses soins, avec de la farine, de l'huile de lin et de l'ocre.


Il cultive ses terres et plante sur plusieurs dizaines d’hectares les fleurs qui permettront à ses abeilles de s’épanouir.
Il fournit également en blé sur des variétés oubliées et pauvre en gluten les boulangeries alentours.
Les miels produits par Renald n’ont subi aucune transformation (non chauffés), ne contiennent aucun additif.
Ils gardent ainsi toutes leurs propriétés gustatives et bienfaits pour la santé.

Son objectif est d'atteindre 250 ruches pour vivre de l'apiculture.

Des nouvelles de nos petites

Chères marraines, chers parrains,

C’est la course en ce moment à la miellerie, mais je prends le temps de vous donner quelques nouvelles fraiches de nos abeilles, avec plaisir.
Comme vous avez pu le constater, ça y est, le froid d’hiver est bien là, et c’est une bonne chose.
Les températures ont chuté par chez nous, et les abeilles sont enfin en train de se reposer dans les ruches. Elles l’ont bien mérité après la saison chaotique 2019.
Les ruches sont préparées pour l’hivernage, les abeilles sont grappées dans les ruches, pour se tenir chaud, tout l’hiver.

De mon côté, en revanche, pas de pause, ou tout du moins pas encore.
Je m’affère dans la miellerie à préparer les petits pots de miel qui vont venir garnir vos tablées de noël.
Vous allez profiter de différents crus cette année. J’espère que vous les apprécierez.
Moi j’adore ce moment où je découvre les étiquettes de mes parrains, avec vos noms et mots très sympathiques.
J’imagine ainsi chacun de vous, comme si vous étiez derrière moi, à me soutenir au quotidien dans mon travail !

Merci à donc à Celine-meije, Seddik, Bruno, Anne françoise, Myriam, Lila, Emmanuelle, Olivier et j’en passe…

Merci aussi à Cookut, Chat malo, Byblos Human Security, Alice Délice et tous mes autres parrains.
Vos soutiens me touchent du fond du cœur

Je vous souhaite un bel hiver et vous retrouve très vite,
Renald

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Fleurines

Le rucher de Fleurines

Les ruches sont installées dans une zone boisée en plein coeur de la forêt d'Halatte qui avec la forêt de Chantilly et d'Ermenonville, compose le massif des trois forêts.
Bel emplacement sur lequel peuvent être accueillies quelques 70 ruches.
Renald effectue les déplacements depuis la Normandie pour prendre soin de ses "protégées"  aussi fréquemment que possible.
Les miels récoltés sont labellisés bio.
Vous pourrez déguster selon les floraisons un ou plusieurs miels qui sont l'Acacia, le Tilleul, l'Aubépine, ou du Forêt (nectars d'Acacia, Tilleul, Ronces...).

L'apiculteur : Isabelle LA CHATELAINE

UTPLA apiculteur Isabelle LA CHATELAINE

Isabelle La Châtelaine est une apicultrice de la ville et de la campagne, passionnée par le moyen-âge, elle installe un jardin médiéval autour de sa maison, avec un rucher en 2011 pour polliniser son verger et son potager.
À cette période, elle commande une colonie à un apiculteur local et depuis, ils ne se sont plus quittés.
Il lui transmet son savoir et ses pratiques apicoles traditionnelles.
Jeune diplômée de la Société Centrale d’Apiculture (SCA) en 2013, elle installe d’autres ruches dans un petit bois en Bretagne.
En ville, elle est responsable avec deux autres apiculteurs amis du "rucher de ma tante" au crédit municipal de Paris, au cœur du marais.
Participe en tant que jurées au concours des miels d’ile de France, ainsi qu’au concours agricole au salon international de l’agriculture. Chaque miel de ses ruchers sont analysés par un laboratoire indépendant.

Je vous parle de la fausse teigne

Chères Marraines, chers Parrains,
J'espère que vous allez bien et que la rentrée des enfants ou des petits enfants s'est bien passée !

Je vais vous présenter la fausse teigne après le frelon asiatique l’an dernier.
La fausse teigne n'est ni un prédateur, ni un parasite ni même une maladie de l'abeille.
La fausse teigne est un papillon de nuit dont les larves se nourrissent de rayons et de leur contenu lors de leur développement.
Elles creusent également des galeries à travers la cire et rendant les cadres rapidement inutilisables.
Afin de préserver ses réserves de cadres de ces dégâts, l'apiculteur doit combattre ce parasite endémique.
La larve de la fausse teigne creuse son réseau de galeries tapissées de soie dans tout le rayon.
Comme les abeilles ne savent pas comment retirer cette soie, les cellules abimées ne sont pas réparées et deviennent impropres à la ponte et au stockage du nectar.
En grandissant la larve de fausse teigne établie des ponts de soie entre les rayons ce qui entrave la circulation des abeilles.
Comme la fausse teigne pond plusieurs grappes d'œufs, avec une centaines d'œufs par grappe, si tous ces œufs éclosent, les dégâts sont rapides et irréversibles. La ruche devient une vaste toile d'araignée.

Voici son cycle de développement



Le temps entre la ponte et l'éclosion varie de une à deux semaines suivant la température. En dessous de 10°C l'œuf n'évolue plus, mais ne meurt pas.
Des œufs peuvent donc passer l'hiver, même si on les expose aux vapeurs de souffre. La larve se développe d'autant plus vite que la température est élevée.
L'idéal pour elle étant 30°C. En dessous de 15°C la larve survie au ralentie.

Parlons de la saison 2019 à présent...

Cette année, les abeilles Bretonnes et Parisiennes ont bien travaillées.
Les hausses sont pleines et surtout les abeilles ont la grande forme !



Les ruches sont bien pleines d’abeilles, ma dodeuch aussi !



Je vous dis à bientôt et merci merci pour tous vos soutiens...
Isabelle la Châtelaine

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Parisii

Le rucher de Parisii

Les ruches s’invitent en milieu urbain, au cœur du Grand Paris (à 400 mètres Sud de la ville de Paris).
Les colonies d’abeilles y vivent bien et connaissent un bon développement.
Les villes peuvent servir à la fois de refuge et de vitrine.
Les écosystèmes urbains sont de plus en plus favorables à l'abeille : utilisation de pesticides souvent faible voire nulle (zéro phyto), grande diversité florale...
L'apiculture urbaine qui s'est révélée pour alerter l'opinion quant au déclin des pollinisateurs, insuffle aux villes l'aménagement d'espaces naturels tels que des zones de jachères, mares, haies végétales...
Le pollen butiné dans les espaces verts et les jardins privés urbains produit un miel plus abondant et plus riche au goût que dans certaines zones rurales où la monoculture est omniprésente.
Ce miel se distingue par la grande variété d'essences exotiques que l'on retrouve dans les jardins privés.
Ces mélanges subtils diffèrent d'une récolte à l'autre mais sont souvent parfumés d'ailantes [En anglais, c'est l'arbre du paradis (tree of heaven)], tilleuls, acacias, marronniers, sophoras, rosacées.
Une sensation olfactive et gustative avec des notes fruitées de type "fruits frais" qui sont bien marquées, une intensité élevée et une persistance soutenue.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

 

L’abeille a été déclarée « La chose la plus importante du monde »
selon l’Earthwatch Institute lors de la dernière réunion de la Royal Geographical Society de Londres.
D’après The Science Time, 70% de l’agriculture planétaire dépend exclusivement de nos précieuses butineuses, car on le sait tous, sans elles, la faune et la flore disparaitraient progressivement.
Et malgr&eacut...




Imprimer la page

Retour