07
Oct
2020

MIEUX CONNAITRE LES ABEILLES, POUR MIEUX LES PROTÉGER !

On vous partage quelques faits étonnants sur les abeilles !

DES BAROUDEUSES EN HERBE !

Pour faire un kilo et demi de miel, une ruche de quelques 40 000 locataires, doit effectuer environ 120 000 kilomètres.
Soit trois fois le tour de la Planète...

Une sacrée distance pour des êtres de quelques millimètres à peine !

LE DOUX CHANT DES ABEILLES

Les abeilles battent leurs ailes en moyenne 200 fois par seconde !

C’est de ce mouvement très rapide et répété que provient le «BZzz» mélodieux que vous entendez quand vous observez et écoutez les abeilles dans la nature.

UNE GRAND FAMILLE…

Une colonie d’abeilles se compose en moyenne de 20 à 30 000 abeilles durant la période hivernale.   La maison s’agrandit encore durant la période estivale pour accueillir entre 50 et jusque 80 000 congénères !
Plus on est de fous et plus on récolte.

LA REINE DES ABEILLES

La Reine peut choisir de donner naissance à une abeille femelle (future ouvrière) ou à un mâle (faux-bourdon).

Les faux-bourdons n’ont pas de père à proprement parler puisque pour donner naissance à un faux bourdon, l’abeille pondra un œuf non fécondé. Pour donner naissance à une abeille femelle, la Reine a recours à sa spermathèque.

DES DANSEUSES AVERTIES

Les abeilles communiquent entre elles par une danse : La danse des abeilles !
  En dansant l’abeille informe ses congénères de la direction à prendre et de la distance à parcourir pour trouver le nectar !

LE SOLEIL, BOUSSOLE DES ABEILLES

Les abeilles utilisent le soleil pour se guider. Il joue le rôle de boussole en somme.

Lorsqu’il y a des nuages, et que le soleil est absent, les abeilles parviennent à se diriger en utilisant la lumière polarisée.

LE MIEL, TRÉSOR DE LA NATURE

Les abeilles sont les seuls insectes dans le monde qui produisent des aliments consommés par l’homme.

Miel, propolis, gelée royale, sont autant de prodiges de la nature que nous partagent les abeilles.

LES ABEILLES EN DANGER !

Leur nombre a chuté de près de 30% depuis les années 90.
Une situation dramatique qui s’étend plus largement à tous les insectes pollinisateurs et à la faune dans son sens large.
En cause ? Les pesticides, les infections parasitaires, la monoculture et le dérèglement climatique !

RESTONS SOUDÉS POUR LES ABEILLES

Même si notre combat est loin d’être gagné et que la crise sanitaire nous a fragilisé encore, en nous faisant perdre des soutiens, nous restons DEBOUT, avec la même passion qui nous anime et le souhait sincère d’agir pour nos petites !

GARDONS LE SOURIRE ET BATTONS NOUS PLUS FORT
Elles le méritent nos petites !
www.untoitpourlesabeilles.fr
Parrainez une ruche pour sauver les abeilles

Pas de commentaire »

Flux RSS des commentaires pour cet article.

Laisser un commentaire

 

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | un toit pour les abeilles