25
Oct
2021

UN CALENDRIER ÉTHIQUE POUR LES FÊTES

Une belle surprise, une grand fierté

Depuis plus de 10 ans nous avons à cœur de (re)placer l’abeille au cœur
de nos actions et de nos interactions du quotidien.
A la veille des fêtes, nous vous proposons de démarrer le compte à rebours des festivités avec
notre Calendrier de l’Avent, en avant première et en édition limitée !

Chaque jour, une surprise à découvrir

Durant 24 jours, ce calendrier révèlera des trésors de la ruche et accompagnera toute la famille vers la grande veillée du 24. Miels bio et solidaires des apiculteurs Un Toit Pour Les Abeilles, gourmandises de la ruche, activités, bougie et plein d’autres surprises vous attendent.

Un calendrier éthique
 

Nous sommes fiers de pouvoir vous proposer pour la première fois et en édition limitée ce Calendrier de l’Avent que nous voulions à  notre / votre image : fabrication locale et en matériaux recyclés, et impression avec une encre 100% naturelle.

Nous espérons que ces ruches de Noël s’inviteront dans vos foyers cette année.
Merci pour votre confiance.

Liste des produits et ingrédients :

Composition et allergènes

Cuillère miel en bois, miels bio solidaires de l’apiculture française, bougie en cire, lingettes démaquillantes Folies Royales en coton et en bambou, lavables et zéro déchet, activités DIY, autocollants,  mini-dorlotoiors pour accueillir des abeilles sauvages, biscuits sablés pur beurre (ing.: Farine de blé, 26% beurre pâtissier, sucre, œuf frais, sel de mer, peut contenir des traces de fruits à coque), biscuits sablés noix du sud-ouest (ing. : Farine de blé, beurre pâtissier, sucre, 12% de noix du sud-ouest, œuf frais, sel de mer, peut contenir des traces de fruits à coque), biscuits sablés citron bio et gingembre (ing. : Farine de blé, beurre pâtissier, sucre, œuf frais, sel de mer, 0.24% extrait naturel de zeste de citron bio de Sicile, gingembre, peut contenir des fruits à coque), bonbons fourrés miel framboise (ing. : sucre, sirop de glucose, miel 7%, sucre inverti, arôme framboise 2%, colorants E124 et E132), caramels mous au sel de l’Ile de Ré (ing. : sucre, sirop de glucose, lait entier en poudre, beurre 8% AOP Poitou-Charentes, miel 5%, sel Ile de Ré 1.6%, dextrose, émulsifiant : lécithine de soja, bicarbonate de sodium, arôme vanille), bonbons miel menthe (ing. : sucre, sirop de glucose, miel 15%, arôme naturel menthe 0.2%), bonbons fourrés miel 30% (ing. : sucre, sirop de glucose, miel 30%), bonbons fourrés miel caramel (ing. : sucre, sirop de glucose, miel 20%, huile de colza, lait, bicarbonate de soude, arome caramel 0.05%, vanille), sucette caramel sel Charente-Maritime (ing. : sucre, sirop de glucose, lait entier en poudre, miel 5%, beure AOP Poitou-Charente, sel Charente-Maritime 0.5%, arôme vanielle), nougats blancs (ing. : sucre, fruits secs 26% (amandes, pistaches), miel, sirop de glucose, sucre glace, blanc d’œuf, pain azyme (fécule de pomme de terre, eau), nougats noirs (ing. : amandes, miel de lavande, sucre, sirop de glucose, pain azyme (fécule de pomme de terre, eau), bombes à graines.

11
Août
2021

LA PLANÈTE NOUS RAPPELLE A L’ORDRE

DES « GROS TITRES » QUI INTERPELLENT

Pas une journée ne se passe sans que des catastrophes naturelles ne fassent « la une »
des journaux. Incendies, intempéries, tempêtes tropicales…

La Planète, saturée par notre empreinte humaine, nous rappelle à l’ordre,
nous qui utilisons sans compter les ressources de Dame Nature.

UNE PLANÈTE EPUISÉE…

Le 29/07/2021 a marqué » le jour du dépassement « .
A partir de cette date, nous avons épuisé toutes les ressources que la nature est capable de générer / régénérer naturellement en une année. En à peine 7 mois, nous avons consommé toutes les ressources biologiques que la planète met un an à produire.

NOS ABEILLES DUREMENT IMPACTÉES

Le dérèglement climatique a impacté durement la saison apicole. Partout en France, les abeilles et les apiculteurs ont dû faire face aux aléas de la météo : pluie, gel, inondations…

« Le 12/05/20 : Après les fortes pluies de dimanche dernier, je me suis rendu sur l’un de mes ruchers hier (celui de Castelnaudary) qui se situe près du ruisseau nommé La Glande.

Avec les intempéries de la veille le ruisseau a débordé, emportant avec lui et avec violence nos ruches. Je vous laisse imaginer l’effroi qui m’a saisi en découvrant ce paysage apocalyptique. » 

Grégoire H. apiculteur du réseau

POUR NOS APICULTEURS, LE CONSTAT EST AMER

« Chers marraines, chers parrains,
[…] Le début de saison a été assez compliqué, rythmé par un printemps pluvieux et surtout frais. Les colonies ont dû apprendre à travailler sous la pluie pour survivre et trouver du nectar et se développer.
Malgré ce contexte délicat, elles ont toutes réussi à passer ce cap et nous partager un peu de leur précieux nectar.
La récolte à été extrêmement tardive dûe au mauvais temps. » Cyrille A. apiculteur

COMMENT AGIR ET NOUS AIDER

07
Juin
2021

ESSAIMEZ AUPRÈS DE VOS SALARIES, CLIENTS ET PARTENAIRES

★ VOUS NOUS L’AVEZ DEMANDÉ, IL EST LÀ ★

Un code unique « Ambassadeur des Abeilles » que vous allez pouvoir partager en un clic !

Rendez-vous sur votre espace parrain, rubrique « mes informations » .
Grâce à vous, encore plus d’abeilles seront préservées 😊 !

DES CADEAUX POUR VOUS REMERCIER

Pour tout nouveau parrainage effectué avec votre « code ambassadeur »,
vous recevrez «une surprise des abeilles » en cadeau*.

* cadeau livré chez vous (exemple : bonbons au miel, pots de miel, graines à planter etc…)

19
Mai
2021

20 MAI, JOURNÉE MONDIALE DE L’ABEILLE

UNE JOURNÉE HOMMAGE POUR SENSIBILISER & AGIR

Elle a été votée à l’unanimité par les Nations Unies en 2017. Son objectif : sensibiliser le grand public et les autorités politiques à la nécessité de préserver les abeilles.

POURQUOI UNE JOURNÉE DÉDIÉE AUX ABEILLES ?

En 30 ans, le taux de mortalité des abeilles en France est passé de 5 % en moyenne à près de 40 % par an.
Pourquoi ? Parce que dans les années 1990 est apparu en France un herbicide de la famille des néonicotinoïdes très controversé : le glyphosate (substance active du Roundup de Monsanto). Il s’attaque au système nerveux des abeilles qui meurent empoisonnées provoquant le CCD* (Colony Collapse Disorder ou Syndrome d’Effondrement des colonies).

UN VÉRITABLE DRAME ÉCOLOGIQUE

Les abeilles entre autres représentent la reproduction de + de 80 % de plantes à fleurs
et 35 % de l’alimentation mondiale en tonnage !

Sans elles, nous ferions face à un véritable désert alimentaire !

SCÉNARIO CATASTROPHE D’UN MONDE SANS ABEILLES

L’utilisation non contrôlée des pesticides dans les années 80 a causé la disparition des abeilles sur la Province du Sichuan. Vidéo surréaliste mais actuelle.

Dans certaines régions du monde, les abeilles ont totalement disparu, obligeant l’homme à polliniser à la main. Un travail minutieux réalisé gratuitement par les abeilles et que l’homme est contraint d’effectuer avec difficulté et moyennant finance.
On estime à 153 milliards d’euros le service rendu gratuitement par les abeilles.

POURQUOI LES ABEILLES SONT-ELLES EN DANGER ?

Nous avons évoqué le facteur « numéro 1 » de la disparition des abeilles : LES PESTICIDES.
Mais elles doivent faire face à d’autres facteurs nombreux qui affaiblissent les colonies.

. LE FRELON ASIATIQUE
Un prédateur capable de décimer une ruche entière de 40 000 abeilles en quelques heures à peine. Le frelon asiatique est apparu en France en 2004 (arrivé par erreur dans une poterie en provenance de Chine). Il a proliféré et est présent sur tout le territoire. Nos abeilles européennes ne savent pas se défendre contre ce nouveau prédateur. On le reconnaît facilement à sa couleur brune et aux extrémités de ses pattes jaunes.

. LE VARROA DESTRUCTOR
Ou « parasite de l’abeille ». C’est un mal qui touche toutes les ruches de France. Ce parasite s’installe dans le couvain, juste avant que les cellules soient operculées. Le varroa pont à l’intérieur des cellules et la « mère » varroa déchire la paroi de l’abdomen de l’abeille naissante pour que sa progéniture puisse s’alimenter et se développer. Au moment de sa naissance, l’abeille est fortement affaiblie et les varroas bien développés ! La ruche tout entière s’en retrouve fragilisée.

. LA MONOCULTURE 
Tout comme l’Homme a besoin d’un régime diversifié pour être en bonne santé, les abeilles ont besoin d’un apport en pollens et nectars diversifiés tout au long de l’année, pour faire le plein d’énergie et se développer correctement dans la ruche. L’évolution des pratiques agricoles vers la monoculture, sans herbes folles ou « mauvaises herbes » permettant cette diversification alimentaire a appauvri les ressources naturelles et saines disponibles dans la nature pour les abeilles.

. LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE
Pas de doute possible ! Pour les apiculteurs et les abeilles, dépendant des saisons, le dérèglement climatique est plus que jamais d’actualité. Il influe fortement sur la saisonnalité apicole : inondations, canicules, hivers trop doux, sécheresses etc. Les abeilles n’hivernent plus correctement, les floraisons s’assèchent trop vite. Des floraisons disparaissent à cause des conditions météos qui évoluent…

POURQUOI LE 20 MAI ?

Cette journée coïncide avec l’anniversaire d’Anton Jansa, apiculteur du XVIIIème siècle, reconnu comme étant le père de l’apiculture moderne.

Cette date met donc aussi en lumière l’importance de soutenir la filière apicole et les gardiens des abeilles, nos apiculteurs.

11
Mai
2021

VOS POTS DE MIEL ARRIVENT !

Vous faites partie des heureux parrains qui recevront leurs pots de miel tant attendus ce printemps. Les livraisons seront lissées entre mi-avril et fin juin prochain.

L’attente est longue mais la récompense sera mielleuse !

On vous explique les principales étapes de préparation de vos colis.

Les cadres de hausses à miel récupérés sur les ruches sont d’abord désoperculés. Puis ils sont placés dans un extracteur à miel qui permettra de récupérer le précieux nectar dans un maturateur. Le miel est placé en maturateur un temps puis filtré.

Suit alors la mise en pot du miel, l’étiquetage personnalisé et enfin le conditionnement. La palette, une fois prête avec l’ensemble des colis des parrains et marraines, est transmise au prestataire transport qui prend le relais pour vous livrer.

QUAND A LIEU LA LIVRAISON ?

Les livraisons devraient s’opérer entre la mi-avril et fin juin.

La préparation de vos colis demande du temps ainsi qu’un délai d’envoi. Cette période coïncide en outre avec la reprise de la saison pour vos apiculteurs, alors très sollicités.
Vous pouvez consulter à tout moment le suivi de votre livraison depuis votre espace. Passé ce délai (fin juin), vous pouvez nous contacter par mail ou téléphone pour faire le point 😉

LE 20 MAI, JOURNÉE MONDIALE DE L’ABEILLE

Et si pour cette journée, vous offriez un parrainage de ruche
et essaimiez autour de vous ?

07
Avr
2021

DOSSIER ESSAIMAGE

Quand les abeilles « se font la malle » !

L’essaimage est un phénomène naturel très impressionnant qui se passe souvent au printemps et à l’approche de l’été. On vous l’explique en images et vidéo.

 QU’EST-CE QUE L’ESSAIMAGE ?

Pour expliquer l’essaimage il faut commencer par évoquer le rôle de la colonie.

Comme pour beaucoup d’autres insectes et animaux, vivants seuls ou en groupes, la colonie d’abeilles constitue un « organisme vivant » dont le rôle est d’assurer son renouvellement. L’Essaimage est donc un phénomène naturel de reproduction.

 POURQUOI LES ABEILLES ESSAIMENT-ELLES ?

« Un sixième sens » qui pousse à essaimer.

Juste avant la première miellée de printemps, l’essaim va commencer à préparer la nouvelle génération d’abeilles en construisant de nouvelles cellules royales. Elles seront alimentées avec de la gelée royale et donneront naissance à la future reine.

Le couvain (avec les futures abeilles) est plein, et la place vient à manquer dans la ruche. Et puis, l’ancienne reine prend de l’âge. Les ouvrières vont réduire son alimentation pour que sa masse corporelle diminue et qu’elle soit bientôt en capacité de voler.
Une fois la nouvelle reine prête à prendre la relève, l’ancienne quitte la ruche !

COMMENT SE DÉROULE L’ESSAIMAGE ?

« Qui m’aime me suive ! »

L’ancienne reine prend son envol et quitte la ruche pour s’installer dans la nature. Elle est suivie de près par des milliers d’ouvrières. Souvent, la moitié de la ruche suit la reine. Une fois posée, les abeilles l’encerclent pour la protéger de la chaleur et de tout danger.

« La Phéromone de Nassanov »

Quand les abeilles ont trouvé le lieu idéal où s’installer définitivement, les abeilles éclaireuses, postées devant l’essaim se mettent à frétiller du postérieur bien en l’air pour dégager la phéromone de « Nassanov ». C’est une phéromone  de cohésion qui va permettre à l’essaim d’aller rejoindre son nouvel habitat.

 EST-CE DANGEREUX & QUE FAIRE ?

Calme et observation sont de rigueur !

Surtout pas de panique. Les abeilles qui essaiment n’ont qu’un objectif en tête : trouver un nouvel habitat. Elles sont gorgées de miel qui constitue leur réserve. Quoi faire ?

Attendre : Les abeilles peuvent rapidement quitter l’endroit colonisé si ce dernier n’est pas adapté. il faut attendre au moins une demi-heure pour s’assurer que l’essaim s’installe.
Observer: A distance, vérifiez qu’il s’agisse bien d’abeilles et non de guêpes ou de frelons.    
Contacter: Un apiculteur de votre secteur qui sera ravi de pouvoir récupérer cet essaim.

Cette plateforme recuperation-essaim met en lien les particuliers qui ont un essaim chez eux, et un apiculteur proche qui pourra venir le récupérer dans les meilleures conditions.

 QUEL EST LE RÔLE DE L’APICULTEUR ?

Apiculteur, le gardien des abeilles !

Il peut intervenir de différentes façons : soit par l’ajout d’une hausse à miel, si la miellée est en cours et que la colonie a juste besoin d’un peu de place complémentaire.
Soit par division anticipée de la colonie si l’essaimage est nécessaire.
On parle alors d’essaim artificiel.

 ESSAIMAGE EN VIDÉO

Pour le plaisir des yeux…

26
Mar
2021

VOUS ÊTES NOS MEILLEUR.E.S AMBASSADEUR.RICE.S

Vous avez été nombreux à nous demander comment vous pouviez AIDER Un Toit Pour Les Abeilles à se déployer pour faire grandir ses projets et poursuivre son soutien aux apiculteurs du réseau et aux abeilles.

On vous partage quelques idées de relais simples que vous pouvez mettre en place pour nous aider 🙂

PARLEZ DE NOUS !

Partagez, commentez et likez
nos pages et publications sur les réseaux sociaux pour faire connaître nos actions.

FACEBOOK INSTAGRAM LINKEDIN & TWITTER

PARTAGEZ NOS ARTICLES BLOG*

Nous partageons régulièrement dans notre blog des informations ludiques, pédagogiques et de sensibilisation autour de la protection des abeilles !

OU ENCORE NOS VIDÉOS DE PRÉSENTATION

Ce sont des vidéos de quelques minutes qui exposent toute la problématique autour de la disparition des abeilles et comment agir à son échelle pour les préserver !

Découvrez notre chaîne Youtube

ESSAIMEZ AUPRÈS DE VOS CONTACTS

Famille, voisin.e.s, ami.e.s, collègues, employeurs etc…
On vous met ci-dessous une plaquette à télécharger pour présenter le parrainage de ruches autour de vous.

SENSIBILISONS LES TOUT-PETITS…

On vous propose une activité sympa proposée par MÔMES par PARENTS

Cliquez ici pour accéder à l’activité

C’est finalement par eux, que le véritable changement s’opèrera. Expliquez aux enfants pourquoi l’abeille est un maillon de notre biodiversité !

(RE) PARRAINEZ DES RUCHES

Ou offrez un parrainage de ruche en cadeau 🙂

www.untoitpourlesabeilles.fr : Parrainez une ruche pour sauver les abeilles !

COMMANDEZ DES POTS DE MIEL PERSONNALISES

Rendez-vous sur notre site www.mon-petit-pot-de-miel.com

VOUS ÊTES UNE ÉCOLE, MAIRIE, ENTREPRISE, ASSOCIATION…

Louez notre Exposition autour des abeilles

Cliquez ICI pour en savoir plus

Ou achetez notre jeu de 7 affiches autour des abeilles


Cliquez ICI pour en savoir plus

 » Le bonheur pour une abeille ou un dauphin est d’exister,
pour l’homme, de le savoir et de s’en émerveiller.
 »

Jacques-Yves Cousteau

www.untoitpourlesabeilles.fr
Parrainez une ruche, pour sauver les abeilles !

25
Mar
2021

QUELLES FLEURS POUR LES ABEILLES ?

Épisode 4 – Arbustes Et Plantes Vivaces

❋ DES FLEURS POUR LE PRINTEMPS ❋

Après plusieurs semaines de long sommeil et le retour du printemps tant espéré, il est grand temps pour nos abeilles de reprendre du service. Quoi de mieux que les vivaces printanières pour nourrir nos précieuses butineuses.

✿ ÉPISODE 4 -ARBUSTES ET PLANTES VIVACES 

Cette semaine on vous présente quelques arbustes et plantes vivaces très appréciés des abeilles pour leur teneur en nectar et pollen.

Plantation : de mars à avril et de sept. à octobre
Floraison : d’avril à octobre

Plantation : de mars à avril
Floraison : de juin à septembre

Plantation : de septembre à octobre
Floraison : d’avril à août

Plantation : de septembre à octobre
Floraison : de mars à juin

Plantation : de mars à avril et de sept. à octobre
Floraison : de mai à juin

Plantation : de septembre à octobre
Floraison : de mars à avril

A lire sur le même thème 

Plantation : de sept. à octobre et de mars à avril
Floraison : d’avril à juin

Plantation : de novembre à mars
Floraison : en mai

Plantation : d’octobre à nov. et de mars à avril
Floraison : de septembre à novembre

Plantation : de septembre à mai
Floraison : de mai à juin

Plantation : de sept. à octobre et à partir d’avril
Floraison : de juillet à août

Plantation : de septembre à octobre
Floraison : de mars à mai

17
Mar
2021

NOTRE « PETIT CHALLENGE » SYMPA POUR LES ABEILLES

Quand les températures remontent peu à peu et que la météo est clémente, les abeilles commencent à ressortir tout doucement de la ruche après un hivernage de plusieurs mois, à la recherche des premières floraisons.

Elles vont devoir attendre encore un peu avant l’explosion des floraisons printanières. Les petites fleurs des près, déjà disponibles début mars et que l’homme appelle communément « les mauvaises herbes » sont essentielles dans cette période transitoire.

Laissons ces fleurs des près offrir aux abeilles les premiers nectars et pollens sains dont elles ont tant besoin

Vous avez été nombreux sur les réseaux sociaux à nous réclamer le panneau « LES ABEILLES ONT BESOIN DE CES FLEURS EN SORTIE D’HIVERNAGE POUR FAIRE LE PLEIN D’ÉNERGIE »

On vous propose un challenge sympa à faire chez vous !

Téléchargez et imprimez la pancarte ci-dessus et postez-nous des photos des fleurs dans vos jardins, parcs et rues alentours avec

Les #untoitpourlesabeilles et mention @untoitpourlesabeilles

Nous reposterons avec grand plaisir toutes vos photos ! A vous de jouer 🙂

15
Mar
2021

LE 17 MARS 2020, LA FRANCE PASSAIT SOUS CLOCHE

L’arrivée du Coronavirus nous obligeait à nous confiner, une période difficile pour chacun.
Nous espérons retrouver très vite un peu de cette liberté qui nous est chère et nous manque tant : les sourires, la joie, le partage…

Le printemps arrive à grand pas et avec lui la promesse de jours meilleurs

>>  RESTONS SOLIDAIRES  <<

Aux ruchers, les abeilles se réveillent en douceur après un confinement de quelques mois (l’hivernage) et retrouvent une nature en pleine éclosion.
C’est une période primordiale pour l’initiative que nous portons.

Plantez, semez des fleurs pour les butineurs, parrainez des ruches, agissez à votre échelle pour préserver les abeilles.

Elles sont petites mais portent en elles l’équilibre de notre biodiversité !

Un Toit Pour Les Abeilles

12
Mar
2021

PARRAINEZ UNE RUCHE À LA ROCHELLE ET RECEVEZ DU MIEL LOCAL À VOS COULEURS

Inscrivez-vous dans une  démarche forte  de préservation de la biodiversité en parrainant des ruches en local à La Rochelle,
Et offrez des cadeaux engagés à vos couleurs !


PARRAINEZ UNE RUCHE
AVEC UN TOIT POUR LES ABEILLES

300 000 colonies d’abeilles disparaissent chaque année en France !
Pourtant elles contribuent à la pollinisation de plus de 80% des espaces végétales, assurant ainsi notre sécurité alimentaire.


SOUTENEZ UN APICULTEUR ROCHELAIS

Julien, passionné d’apiculture depuis sa plus tendre enfance rejoint l’aventure d’Un Toit Pour Les Abeilles et vous propose de parrainer ses ruches à La Rochelle.


UN TOIT POUR LES ABEILLES
A FÊTÉ SES 10 ANS !

VOTRE CONTACT PRIVILÉGIÉ : 
Zakia ABAROU
En charge de la Relation Parrains Entreprises
06 28 67 40 69 – 05 17 26 10 23
parrains@untoitpourlesabeilles.fr
www.untoitpourlesabeilles.fr
Parrainez une ruche pour sauver les abeilles

24
Fév
2021

LES MIELS, REFLETS DE NOS TERROIRS

Épisode 4

Le miel est produit par les abeilles mais il est différent selon les fleurs qui les entourent. Chaque miel est unique. Le parfum et les saveurs de ces différents miels sont tout aussi uniques. Cette semaine, nous vous emmenons à la découverte de quatre miels du monde. Une jolie invitation au voyage et à la douceur.

Venez (re)découvrir ces quatre miels exotiques :
Miel de Manuka, miel de Litchi, miel de Jujubier et miel de Cuba !

MIEL DE MANUKA

Le Manuka est un arbuste qui affectionne les sols acides et le climat doux. On le trouve principalement en Nouvelle-Zélande en Australie ou encore en Tasmanie. Le miel de Manuka a cet avantage unique de posséder de nombreuses propriétés médicinales par rapport aux autres variétés de miel.

Parfum : Le parfum du miel de Manuka rappelle celui de l’Eucalyptus.
Saveur : Le miel de Manuka a des saveurs florales intenses, son goût est original avec un arrière-goût d’Eucalyptus et des arômes boisés.
Texture : Ce miel est particulièrement crémeux et onctueux. Il peut être légèrement visqueux.
Couleur : Il est ambré, doré plus ou moins foncé.
Période de récolte : Elle se fait généralement au mois d’août à la fin de la saison de cuture.
Santé : Ce miel est généralement utilisé pour traiter les blessures et brûlures mineures. Il a un fort pouvoir cicatrisant et des propriétés antimicrobiennes et antioxydantes. L’effet antibactérien du miel de Manuka est mesuré sur une échelle appelée UMF (Unique Manuka Factor).

MIEL DE LITCHI

Le Litchi est un arbre majestueux originaire de Chine et implanté depuis dans des régions tropicales, à Madagascar notamment. Ses fleurs sont butinées par l’espèce d’abeille endémique Apis Melliféra Unicolor. Elle est peu agressive et réputée pour ses bons rendements. Son miel est récolté de manière artisanale.

Parfum : Ce miel à des parfums d’une extrême richesse de fleurs de Litchi et de roses.
Saveur : Son goût est à la fois délicat et très aromatique. Des arômes floraux et de belles notes de roses.
Texture : Ce miel est liquide et le restera longtemps car il a une forte teneur en fructose.
Couleur : Il a une belle couleur jaune presque doré.
Période de récolte : Sa récolte se fait en septembre.
Santé : Le miel de Litchi est reconnu pour ses vertus apaisantes sur les remontées gastro-œsophagiennes, les crampes d’estomac et les déséquilibres de la flore intestinale. C’est un miel riche en minéraux et vitamines.

A lire sur le même thème

MIEL DE JUJUBIER

Le Jujubier est un arbre sauvage cultivé sans produit phytosanitaire au Yémen. L’extraction du miel de Jujubier est entièrement manuelle sans recours à la moindre machine. Par ces méthodes artisanales et naturelles de production, c’est un miel rare et naturel. Son rendement est faible de 2 à 5 kilos par ruche.   

Parfum : Le miel de Jujubier a un parfum de noisette.
Saveur : Son goût est agréable, intense et caramélisé.
Texture : C’est un miel monofloral d’une texture douce et qui ne cristallise pas.
Couleur : Le miel du Jujubier à une belle couleur dorée. Cette couleur lui justifie son appellation d’or du Yémen.
Période de récolte : Ce miel est très souvent récolté au mois de novembre.
Santé : Il est utilisé pour lutter contre les troubles digestifs et la récupération post accouchement. Il aide à renforcer le système immunitaire.

MIEL DE CUBA

Cuba n’a qu’une seule espèce d’abeilles Mélipona. La particularité de la Melipona Beecheii est qu’elle ne pique pas. Elle est moins productive que l’Apis Mellifera mais plus résistante. Grâce à un environnement préservé et des abeilles en bonne santé la production moyenne est de 51 kg de miel par ruche.

Parfum : Le miel de Cuba a un parfum subtil de fleurs.
Saveur : Ce miel est fruité et épicé avec des saveurs exotiques. Son goût est prononcé. Le miel de Cuba est d’une qualité excellente et au goût exceptionnel.
Texture : Il a une texture liquide un peu crémeuse. Il peut se cristalliser rapidement.
Couleur : Il est de couleur claire légèrement ambrée un peu comme le caramel.
Période de récolte : Il est récolté de mai à juillet
Santé : Le miel de Cuba favorise la cicatrisation. Il calme la toux et aseptise les voies respiratoires. C’est un excellent antioxydant.

15
Jan
2021

Main dans la main pour la sauvegarde des abeilles

A L’ORIGINE, UN ENGAGEMENT COMMUN

C’est en rencontrant Florent, apiculteur passionné, que cette belle histoire a vu le jour.
Animé par la volonté de soutenir la filière apicole française, il crée en 2015

Mon Petit Pot De Miel

* * *
Après des années au service de cette belle histoire gourmande et environnementale, Florent ne voulait pas laisser ce projet , sans un successeur animé du même engagement.

C’est tout naturellement qu’il a souhaité passer le flambeau à Un Toit Pour Les Abeilles.

Découvrez MON PETIT POT DE MIEL : https://www.mon-petit-pot-de-miel.com/

VOUS POUVEZ DÉSORMAIS SOUTENIR L’APICULTURE FRANÇAISE DE DEUX FAÇONS :

MON PETIT POT DE MIEL : QU’EST-CE QUE C’EST ?

C’est une épicerie en ligne qui permet aux consommateurs avisés de commander des pots de miel de nos terroirs français, assurant un revenu stable et juste aux apiculteurs.
Ces pots 100% personnalisables peuvent être accompagnés d’accessoires sélectionnés : cuillère à miel, sucettes gourmandes…

Un geste fort qui se veut à la fois écologique et presque politique.

C’est l’opportunité de protéger la planète en préservant l’apiculture française.
C’est aussi l’occasion de soutenir les acteurs économiques locaux mis à mal depuis quelques années déjà, et plus encore en cette période de crise sanitaire.

Découvrez MON PETIT POT DE MIEL : https://www.mon-petit-pot-de-miel.com/

MON PETIT POT DE MIEL : COMMENT CA MARCHE ?

C’est simple ! Vous choisissez un miel grand cru de France, puis vous créez vos petits pots personnalisés : format, couvercle et étiquette, tout est possible ! *

Vous pouvez ensuite « customiser » encore plus votre cadeau gourmand avec des accessoires adaptés à vos envies et à la taille de vos pots de miel.  
Une idée de cadeau pour toutes les occasions, petites ou grandes !

* commande de 25 pots personnalisés minimum

Découvrez MON PETIT POT DE MIEL : https://www.mon-petit-pot-de-miel.com/

16
Déc
2020

Immersion dans l’atelier des mains de fées

L’une de nos marraines, qui se reconnaîtra sûrement 😊, a eu ces mots, plein de sens :

C’est donc tout naturellement que nous souhaitions vous présenter aujourd’hui nos partenaires et amis de l’ESAT de La ferme de Magné.

Un Toit Pour Les Abeilles, au delà de sa mission de protection des abeilles et des apiculteurs, soutient depuis plusieurs années
la réinsertion professionnelle de personnes en situation de handicap.

 » Et particulièrement en cette période de crise où le travail se fait plus rare pour nous. C’est une fierté de pouvoir contribuer, à notre échelle, à cette belle initiative qu’est Un Toit Pour Les Abeilles « .

évoque Fabienne, Responsable de l’ESAT

Tous les kits parrains/marraines, les coffrets, les sachets de graines, sont confectionnés au sein de l’ESAT, dans la bonne humeur et la générosité !

Tous les produits utilisés dans la confection de vos colis : du pot en verre et son couvercle, à l’emballage en passant par les autocollants, ou encore les sachets de graines mellifères, sont sourcés auprès d’entreprises partenaires françaises  🇫🇷

Vivons ensemble un moment en vidéo avec nos partenaires de La Ferme de Magné !

Merci de faire partie de ce cercle vertueux !

POUR EN SAVOIR PLUS SUR NOS KITS PARRAINS ET COFFRETS A OFFRIR RENDEZ-VOUS ICI

10
Nov
2020

Et si la protection des abeilles s’invitait à votre table pour les fêtes !

Les Fêtes de fin d’année approchent à grand pas !
Bien qu’elles soient d’abord et avant tout synonyme de « joie » et de « bonheur partagé en famille », elles riment aussi avec surconsommation et manque d’inspiration.
Aujourd’hui, plus que jamais nous savons combien il est important de prendre soin de notre environnement et de concilier, vie de tous les jours avec protection de notre biodiversité.

Et si cette année nous organisions des fêtes placées sous le signe du respect de l’environnement et de notre Planète ?

On vous partage trois idées de cadeaux éco-responsables pour les fêtes, alliant :

ORIGINALITÉ, TERROIR DE NOS RÉGIONS, et PROTECTION DES ABEILLES !

1 – POUR LES GOURMANDES ET GOURMANDS RESPONSABLES !

Offrez du miel de qualité en aidant un apiculteur français et local,
et en parrainant des abeilles !
Le bénéficiaire du parrainage recevra des nouvelles régulières et des photos de sa ruche. Il pourra rencontrer son apiculteur lors des journées portes ouvertes que nous organisons partout en France.
Cerise sur le gâteau, il recevra et dégustera des pots de miel terroir, de SA ruche !
Vous pouvez désormais matérialiser votre parrainage,
avec un kit parrain ou un coffret à offrir.

www.untoitpourlesabeilles.fr

2 – POUR LES CURIEUX, QU’ILS SOIENT PETITS OU GRANDS

Avec les Dorloteurs d’abeilles, permettez à vos enfants curieux ou amoureux de la nature, d’observer et de protéger des abeilles sauvages !
En devenant un Dorloteur d’Abeilles, votre proche recevra une maisonnette conçue spécialement pour ces petites abeilles qui ne piquent pas. Son tiroir vitré permet de les observer pendant la construction des nids, puis d’admirer le développement de l’œuf en larve puis en cocon.
 Les Dorloteurs permettent ainsi la protection des abeilles sauvages et leur réimplantation dans des zones d’où elles ont parfois déjà disparu.

www.lesdorloteurs.fr

3 – POUR LES ADEPTES DU BIEN-ÊTRE RESPECTUEUX DE LA NATURE

Et si vous preniez soin de ceux que vous aimez et des abeilles
pour les fêtes ?
Folies Royales est une marque de cosmétiques engagée, bio et 100% française qui travaille étroitement avec des apiculteurs du réseau Un Toit Pour Les Abeilles.
Sa gamme est entièrement enrichie en ingrédients de la ruche,
dont les bienfaits pour la peau ne sont plus à démontrer.
Et pour chaque produit acheté :
5 abeilles sont parrainées et 1m² de biodiversité florale est semé.
Permettez à vos proches de prendre soin d’eux
en prenant soin de la nature !

www.folies-royales.fr

Cette année, Noël sera placé sous le signe des abeilles ou ne sera pas

27
Oct
2020

La légende du Colibri

Tirée d’un conte amérindien, cette légende fait plus que jamais écho
à l’initiative que nous portons chez Un Toit Pour Les Abeilles.

«Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt.
Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit :
« Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? »  […]

« Je le sais,


répond le colibri, mais


je fais ma part ».

Beaucoup connaissent la première partie de la légende…

Beaucoup moins, la seconde partie que l’on vous partage aujourd’hui.

« Sans plus attendre, il repart vers les flammes.
Les animaux se regardent étonnés. C’est Toucan qui le premier dit :
« j’y vais aussi. J’ai un grand bec et je sais voler ».
Puis Ara s’écrie : « attends je viens avec toi ».
Finalement, prenant un peu d’eau dans leur bec, dans leur museau, dans leurs pattes tous les animaux s’élancent vers l’incendie. L’histoire ne dit pas s’ils ont réussi ; mais depuis ce jour, quelque chose a changé et les animaux se sentent unis par une force nouvelle.
Et plus aucun d’eux ne se moquent de la petite taille du Colibri. »

26
Août
2020

SAMEDI 22 AOUT 2020, JOUR DU DÉPASSEMENT

C’est le jour à partir duquel on considère que l’humanité a consommé toutes les ressources que la Planète est capable de régénérer en une année.
A partir de ce jour, l’humanité vit à crédit de la terre et de ses écosystèmes !

Un mieux considérable pourtant, puisque l’an dernier le jour du dépassement avait eu lieu le 22/07/19. On associe ce recul à la crise de la Covid19, ayant réduit l’empreinte humaine sur plusieurs semaines.

L’Espoir est là… à nous de jouer !

Rendons à la nature un peu de ce qu’elle nous offre sans compter.

Merci à celles et ceux qui ont rejoint la grande famille de marraines et parrains Un Toit Pour Les Abeilles.
Merci de contribuer, à l’instar de petits colibris, à la préservation des abeilles !

« Le bonheur pour une abeille ou un dauphin est d’exister,

pour l’homme, de le savoir et de s’en émerveiller. »

Jean-Yves Cousteau

WWW.UNTOITPOURLESABEILLES.FR
Parrainez une ruche pour sauver les abeilles !

19
Août
2020

RETOUR EN FORCE DES NÉONICOTINOÏDES, TUEURS D’ABEILLES

Le gouvernement a annoncé jeudi dernier vouloir autoriser un insecticide de la famille des néonicotinoïdes interdit depuis 2018, afin de protéger les cultures de betteraves
des pucerons verts qui provoquent la jaunisse.

Un insecticide, perturbateur endocrinien,

qui vient de nouveau fragiliser une biodiversité en sursis !

POUR UN TOIT POUR LES ABEILLES, QUI FÊTE CETTE ANNÉE SES 10 ANS, L’ACTION CONTINUE !

Avec près d’une centaine d’apiculteurs partout en France, soutenus à travers le parrainage de ruches, plus de 10 000 ruches installées sur tout le territoire, plus de 70 000 parrains particuliers et 2500 entreprises, Un Toit Pour Les Abeilles poursuit son action de préservation des abeilles.

Avec et grâce à vous !

AUJOURD’HUI PLUS QUE JAMAIS LES ABEILLES ET LEURS APICULTEURS ONT BESOIN DE VOUS

La situation inédite que nous traversons appelle à la solidarité et
nous avons encore besoin de vous.

Poursuivez l’action à nos côtés en
renouvelant votre soutien / parrainant dès aujourd’hui

Depuis septembre 2019, vous pouvez, si vous le souhaitez opter pour un renouvellement tacite
(par prélèvements bancaires mensualisés). Merci pour votre engagement à nos côtés !

Wwww.untoitpourlesabeilles.fr
Parrainez une ruche pour sauver les abeilles !

30
Juin
2020

Soyons plus fort ensemble pour sauver les abeilles !

CONSTRUISONS ENSEMBLE LE MONDE DE DEMAIN

Nous venons de traverser une période difficile (vous et nous) avec la crise du Covid.
Le 22 juin, soit trois mois après le début du confinement, les salles de classe, les cinémas, les casinos ou encore les théâtres rouvrent leurs portes.
Cette « triste parenthèse » a marqué durablement les cœurs et les esprits !

RELANÇONS ENSEMBLE LA « MACHINE FRANCE »

VOUS ÊTES NOS MEILLEURS AMBASSADEURS !

Vous pouvez nous aider aujourd’hui à passer cette période difficile durant laquelle
nous avons perdu 1/3 de nos soutiens et nous permettre de poursuivre notre action qui nous/vous tient à cœur.

Nous avons besoin de « colibris » faisant leur part  Merci à vous !

WWW.UNTOITPOURLESABEILLES.FR
Parrainez une ruche pour sauver les abeilles !

18
Mai
2020

Ce mercredi 20 mai, nous fêterons la Journée Mondiale de l’Abeille.

Le saviez-vous ? Les Nations Unies ont désigné le 20 mai Journée mondiale des abeilles (ou « Beeday » pour les amateurs de Shakespeare). Cette journée demandée à l’initiative de l’ONU et de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture – Food and Agriculture Organisation) a été votée à l’unanimité par les Nations Unies en 2017. C’est ainsi qu’en 2018, nous avons pu fêter pour la première fois en France et dans le monde entier la journée de l’Abeille !

PAS TANT POUR LA METTRE A L’HONNEUR OU LUI RENDRE HOMMAGE…

Mais d’abord et avant tout pour sensibiliser le grand public et les autorités politiques à la nécessité grandissante de la préserver…

Car oui sans les abeilles, qui participent à la pollinisation de plus de 80% des plantes à fleurs, nous arriverions très vite à un désert alimentaire !  

POURQUOI CETTE DATE ?

Cette journée du 20 mai coïncide avec l’anniversaire d’Anton Janša (1734 – 1773), l’apiculteur slovène du XVIIIème siècle reconnu aujourd’hui comme étant le père de l’apiculture moderne.
Anton a, en son temps, rendu hommage à l’abeille pour sa capacité à travailler dur tout en n’ayant besoin que peu d’attention…
Mais les temps ont bien changé et l’abeille vit aujourd’hui des jours difficiles avec une mortalité en croissance préoccupante d’année en année.

Le Syndrome d’Effondrement des Colonies

Si jadis l’abeille prospérait en France, depuis quelques années, elle subit ce qu’on nomme scientifiquement le Syndrome d’Effondrement des Coloniesou CCD (Colony Collapse Disorder), avec 300 000 colonies d’abeilles qui meurent chaque année en France.
Parmi les facteurs connus qui expliquent cette mortalité des abeilles :

En instituant la journée mondiale des abeilles, les Nations Unies nous incitent une fois de plus à réfléchir sur les enjeux autour de la disparition des abeilles, et à modifier nos comportements.

Profitons de cette Journée de l’Abeille !

Profitons de cette date pour sensibiliser, parler, échanger autour de la protection des abeilles.
Encore trop de monde ne sait pas que l’abeille est en voie de disparition dans certaines régions du monde et que sans elle, c’est l’humanité toute entière qui court à sa perte !
Rappelons les actions ou initiatives positives qui permettent de préserver nos abeilles, sentinelles de notre environnement.
Le parrainage de ruches en fait partie bien évidemment mais pas que…

www.untoitpourlesabeilles.fr : Parrainez une ruche pour sauver les abeilles !

30
Avr
2020

Quelques gestes simples pour aider les abeilles

C’est le printemps et nos abeilles ne vivent pas le confinement ! Qu’elles fassent partie des abeilles sauvages ou domestiques, elles sont en danger et nous vous partageons quelques gestes très simples, que vous pouvez mettre en pratique chez vous, pour les aider !

1. CONSOMMEZ DU MIEL, MAIS PAS N’IMPORTE LEQUEL !


Profitez du bon miel à déguster de votre parrainage de ruche.


Vous pouvez aussi l’acheter dans les marchés, auprès d’apiculteurs locaux.

Quoiqu’il en soit renseignez-vous sur l’origine du miel. Attention à celui marqué « Provenance UE et hors UE » !

2. SEMEZ  DES FLEURS POUR LES ABEILLES


Pour plus de couleurs, plus de senteurs et pour créer un véritable garde-manger pour tous les insectes, vous pouvez semer dans vos jardins, sur vos balcons en jardinière, ou sur vos rebords de fenêtre en pot, des fleurs pour les abeilles !

En parrainant une ruche sur www.untoitpourlesabeilles.fr vous pouvez commander notre « KIT PARRAIN » qui comprend notamment
un sachet de graines mellifères pour les abeilles !

3. INSTALLEZ UN HÔTEL A INSECTES


Vous pouvez placer des abris à abeilles sauvages dans vos balcons et jardins. Vous offrez ainsi aux abeilles un abri sûr, tout en vous émerveillant de leur présence en toute sécurité.
Rendez-vous sur www.lesdorloteurs.fr

4. INSTALLEZ UN POINT D’EAU


Au printemps, avec la reprise de la ponte des reines, les abeilles ont besoin d’eau, pour s’abreuver, nourrir les larves et les imagos.

Installez une coupelle avec de l’eau et quelques brindilles de bois ou cailloux. Cela permettra aux abeilles de s’y déposer pour récupérer l’eau.

5. PARRAINEZ UNE RUCHE


Pour vous-même ou offrez un parrainage en cadeau. Les occasions ne manquent pas !

Dès 4,50€/mois, vous vous immergez durant un an dans le monde passionnant des abeilles, recevez des photos et nouvelles de votre ruche et déguster un miel terroir à votre nom !
Rendez-vous sur  www.untoitpourlesabeilles.fr

Un dernier petit conseil pour finir :
FAITES PASSER LE MESSAGE AUTOUR DE VOUS !

30
Mar
2020

Nous vivons un moment inédit

La France et la planète entière sont confrontées à un mal tenace, le covid-19 !

Digne d’un scénario de Spielberg, la situation que nous vivons n’est pourtant pas une fiction. C’est la triste et brutale réalité. Des êtres humains sont touchés de plein fouet par ce virus particulièrement violent qui attaque les poumons et génère des détresses respiratoires que le corps médical s’acharne à guérir. Le gouvernement français, par la voix de son président, Emmanuel Macron l’a dit lui-même, « nous sommes en guerre ». Une guerre violente qui nous a tous pris de court et qui persiste malgré une volonté commune d’en finir le plus vite possible. Une guerre dont l’ennemi invisible s’insinue dans les foyers français et du monde sans y avoir été convié.

Le moment n’est certainement pas à la critique ou à la recherche d’un coupable.

Il est au contraire à la solidarité et à l’union car c’est le seul moyen de s’en sortir sans trop de pertes.

Pertes qui sont hélas, à l’heure où nous vous parlons déjà trop nombreuses et douloureuses. Nous partageons une pensée émue à celles et ceux qui ont succombé à ce virus criminel, nos aînés ou encore Julie, à peine âgée de 16 ans. Une pensée aussi aux hospitalisés et à leurs familles dans l’angoisse. Nous leur souhaitons beaucoup de courage face à cette terrible épreuve. Nous avons en parallèle des histoires pleine d’espoir qui se révèlent et qui sont un rempart à la morosité ambiante.

L’histoire par exemple de Henri et Monique Marchais, respectivement 90 et 86 ans, atteints ensemble du covid-19. Les deux nonagénaires ont été hospitalisés dans la même chambre, ont combattu le virus et ont remporté la victoire malgré leur âge avancé et les statistiques !

Une fois cette introduction posée, nous voulions évoquer l’autre versant de ce mal qui nous touche…

A chaque épreuve, sa morale.

La pandémie qui nous frappe a fait resurgir des sentiments que nous pensions enfouis, à l’aire de l’individualisme et du profit exacerbé. Des sentiments comme la solidarité, l’entraide la compassion, la générosité ou la résilience !

Des sentiments de bienveillance et d’amour qui se présentent comme une partie de l’antidote ! 

Partout en France nous avons vu se créer des chaînes de solidarité. Oublié le profit, nous avons replacé l’homme au centre de nos réflexions. La France comme l’ensemble du monde d’ailleurs s’est montrée pleine d’humanisme et d’amour. Envers nos plus faibles d’abord, les personnes âgées, mais aussi envers les personnes vulnérables, les sans-abris, les voisins malades etc…

Au-delà de l’homme nous avons replacé la planète au centre de nos réflexions.

Cette pandémie, dans nos malheurs, a révélé au grand jour que l’homme, par ces pratiques intensives a imposé son empreinte et que cette période de confinement permet à la planète de reprendre ses droits quelques instants.

Partout où le confinement a été mis en place, des interactions positives ont été constatées offrant à la terre une véritable bouffée d’oxygène. C’est la ESA, l’Agence Spatiale Européenne qui révèle des images impressionnantes de la terre depuis son confinement partiel.

En France ou encore en Chine, on constate une nette amélioration des taux de dioxyde d’azote (un polluant particulièrement important) dans l’air.

A Venise, la nature reprend ses droits. Depuis qu’elles ne subissent plus la pression touristique, les eaux de Venise n’ont jamais été aussi claires…

En France enfin, les effets du confinement sont nombreux. La pollution de l’air et sonore se sont drastiquement atténuées dans la capitale. Le son strident des klaxons a été remplacé par le doux gazouillis des oiseaux… Dans les calanques de Marseille, les dauphins sont de plus en plus nombreux, heureux de profiter d’une eau plus pure et moins agitée.

Bref la faune est plus zen, moins stressée par l’empreinte des hommes. L’homme, placé tout en haut de la pyramide, prend conscience doucement qu’il n’en est pas préservé pour autant, et que son prédateur le plus dangereux est peut-être finalement, LUI-MÊME !

Un merci à tous les acteurs solidaires.

Cet article est pour nous l’occasion de dire et redire merci à toutes les personnes qui ont su se montrer solidaires… Aux infirmières, infirmiers, médecins et personnels soignants qui mènent au front l’une des plus grandes guerres sanitaires. Aux pompiers, gendarmes qui veillent au respect de ce confinement essentiel. À toutes celles et ceux qui durant ce confinement se montrent particulièrement solidaires envers nos aînés, nos voisins, nos sans domicile fixe, nos plus vulnérables ! MERCI à toutes celles et ceux qui applaudissent chaque soir à 20h devant leur fenêtre pour rendre hommage à ceux qui chaque jour sauvent nos vies. Merci à toutes celles et ceux qui restent chez eux, le plus beau cadeau que nous pouvons faire à l’humanité en cette période de pandémie. Merci enfin à celles et ceux qui restent solidaires de toutes ces actions précieuses qui préservent le vivant ! Ces associations ou initiatives qui aident leurs prochains, protègent nos amis les bêtes ou viennent en aide à notre biodiversité fragile !

Un GRAND MERCI

#restezchezvous #restonscheznous #restezalamaison #onrestealamaison #solidarité

12
Mar
2020

La Nature a un prix !

Et si on parlait chiffres…

Puisque pour certains il faut en arriver là, pour qu’ils puissent prendre conscience de la valeur réelle de notre biodiversité.

Des organismes sérieux ont décidé de « donner un prix » aux animaux en fonction de l’apport concret qu’ils ont sur la Planète.
Et c’est assez impressionnant, ça se chiffre en plusieurs milliards d’euros…
Parmi ces organismes, le FMI, Fond Monétaire International, a réalisé une étude pointue permettant de donner une valeur monétaire au « service rendu » par les animaux sur la Terre.

On estime que 40% de l’économie mondiale repose sur le seul travail réalisé par les animaux.

En tête de l’étude, les abeilles

Car l’abeille joue en effet un rôle essentiel de pollinisation dans la nature.
On sait déjà que les abeilles et autres insectes pollinisateurs représentent par leur action :

  • la reproduction de plus de 80 % des espèces végétales
  • la production de plus de trois quarts des cultures dans le monde
  • 35 % de la production alimentaire mondiale en tonnage
  • 10 % du chiffre d’affaires de l’agriculture mondiale

Aujourd’hui on est capable d’estimer la valeur des abeilles, par rapport à ce service de pollinisation entre autres, qu’elles nous rendent gracieusement. Et la note est salée : les études évoquent plus de 500 milliards d’euros.
L’abeille, être vivant le plus important sur terre, rapporterait ainsi entre 2 et 5 milliards d’euros, entre son rôle de pollinisatrice et de productrice de miel.

D’autres exemples de ce poids économique et écologique joué par les animaux sont exposés .

Autre acteur de notre écologie, les baleines…

Sur toute la durée de leur vie, elles jouent un rôle essentiel sur la Planète à différents niveaux.
d’abord une baleine, à elle seule, capte plus de 33 tonnes de carbone. Il faudrait plusieurs milliers d’arbres pour atteindre ce niveau de captation offert par une seule baleine.

Puis lorsqu’elle meurt, elle piège ce même carbone en elle, dans les fonds marins. Elle alimente aussi le plancton.

Bref, la baleine est également un acteur puissant de notre biodiversité, et on chiffre à 1,8 millions d’euros, le service rendu à la Planète.
Pourtant l’animal souffre de la pêche intensive et les conséquences sur nos écosystèmes et sur l’écologie sont désastreuses.

L’Éléphant, une espèce essentielle

Enfin, dernier exemple de « service rendu » par les animaux, l’éléphant. Apprécié pour son ivoire, valorisé à quelques 16500€, nul doute qu’un éléphant vivant apporte bien plus à la Planète qu’un éléphant mort.

On chiffre sa valeur écologique à plus de 1, 5 millions d’euros par éléphant, grâce notamment aux safaris photos, ou encore au rôle qu’il joue dans l’agriculture, dans certaines régions du monde.

Le préjudice écologique

En mettant en regard des animaux et leur valeur financière, le FMI et les autres organismes ont souhaité mettre en avant le rôle primordial joué gracieusement par la nature sur notre Planète.

Donner un prix aux animaux, permet de prendre conscience de la valeur substantielle de ces derniers, mais aussi de calculer le préjudice écologique réel pour punir ceux qui s’attaquent à la nature.

Pour la première fois d’ailleurs, un groupe de braconniers a écopé en début de mois de 350 000€ d’amendes pour avoir pêché illégalement pendant 4 ans dans les eaux protégées du parc national des Calanques de Marseille.

16
Oct
2019

Visite au rucher à travers la plume d’une marraine…

On vous partage un « moment féérique » au rucher de Philippe, Les Gorges de DALUIS, à travers le récit d’une marraine Philosophe …
Prenez le temps d’une lecture simple, pleine d’images et de bonheur.
Vivez, ou revivez le temps d’un instant, la rencontre entre Philippe, apiculteur et ses parrains, le dimanche 13 octobre dernier.
Bonne lecture à tous !

« Depuis mon épopée cyclopédique je n’avais plus écrit de reportage sur ma belle vie à Nice, parce que je n’avais rien fait d’exceptionnel sauf le longe côte que je vous raconterai une autre fois, mais sans photo car moi en tenue de mer cela ne le fait pas….

Bien revenons à cette magnifique journée de visite du rucher, invitation par Philippe apiculteur et bien plus parce que je parraine des ruches avec
« Un Toit Pour Les Abeilles  »

je vous en parlerai tout à l’heure.

Départ au rucher…

Donc départ à 8h, magnifique journée de beau temps avec 22° pour le piquenique, enfin 10° ce matin à 10h dans la montagne .
2h30 de trajet dont 8km de piste.
La route de la montagne est magnifique avec les coulisses d’automne rouges et or sur fond de mélèzes ou de garrigues.
Puis les spectaculaires plissements géologiques qui font compte l’émergence des Alpes avec le glissement des plaques tectoniques.
Puis les hauts sommets sous le ciel d’un bleu pur.
La haut nous sommes 25 pour rencontrer Philippe. »

Rencontre avec Philippe, l’apiculteur

C’est un homme extraordinaire et qui partage une somme de connaissances avec simplicité

bien au-delà des Abeilles et du rude métier d’apiculteur, d’autant qu’il fait tout lui même sans mécanique, de l’attention à la meilleure vie des essaims, de l’entretien des ruches, de la préparation du miel, du pain de miel, du propolis, de la cire d’abeille. Mais aussi quelques distillations des plantes de la montagne, des transhumances et de la commercialisation de ses produits.

Je vous disais donc que cet homme sait tout de sa montagne, il est ou a été forestier et partage avec nous le reboisement des terres dénudées par exemple et plein d’autres choses.
Or donc après les 3km de pistes (on est à proximité du village de Guillaume pour Cathy, Anne lise et Lee qui connaissent) on en termine avec la 1ère partie… serions nous arrivés, il est maintenant midi… Que nenni!

Philippe transfère les 30 personnes sur le plateau de son véhicule auquel il adjoint une remorque ou prennent place toutes les autres personnes !!
Prudemment je me suis installée à côté de lui. Et c’est reparti pour 3 nouveaux km sur une piste de la garrigue avec des virages en épingle ! Je pense que cela fera des souvenirs inoubliables pour les personnes bringueballées dans la remorque.

Nous y sommes…

Enfin on arrive dans un endroit merveilleux, sa maison, ses ruches, sa miellerie. Philippe nous offre tout cela avec simplicité et beaucoup de naturel, et en prime son sourire. Alors merci et à l’année prochaine.

Sur le retour j’ai croisé la locomotive à vapeur du train des pignes en service. J’ai aussi pris en stop un vieux monsieur bien sympathique qui m’a fait moult compliments très aimables mais qui a empesté ma voiture avec une odeur de tabac froid, en plus je suis sûre qu’il fume des gitanes maïs !
Voilà ce grand laïus est terminé…

Je vous parle de l’Un Toit Pour Les Abeilles


Il s’agit dune initiative qui a pour but d’aider les apiculteurs et de sauvegarder les Abeilles. On parraine une ou plusieurs ruches et des surfaces de fleurs mellifères. Cela ne coûte pas cher en fonction de ce que l’on choisi… je n’ai aucun intérêt dans l’initiative mais je suis persuadée que lorsque les insectes pollinisateurs et surtout les Abeilles auront disparu notre terre sera vraiment en danger.
Et voilà je vous embrasse tous… »

14
Août
2019

« Emprunte mon Toutou » vous connaissez ?

Quand on aime les abeilles et la Nature comme c’est le cas pour Un Toit Pour Les Abeilles et les marraines et parrains qui nous soutiennent, on aime tous les animaux… Sans exception !

Et on apprécie surtout toutes les actions bienveillantes qui mettent la préservation des insectes et des animaux au coeur de toutes les attentions. Emprunte Mon Toutou fait partie de ces « acteurs vertueux » qui permettent de prendre soin de nos amis les bêtes !

On vous les présente ?

… et bien d’autres amis à quatre pattes, sont les heureux toutous chouchoutés par la Communauté d’Emprunte mon toutou. Il y en a des centaines, que dis-je des milliers, ainsi dorlotés par des personnes aimantes et câlines !

Une idée qui a vu le jour il y a déjà quelques années, grâce à Thibaut et Eleanor, les Co-fondateurs du concept.

L’histoire d’ Emprunte mon toutou

« Emprunte Mon Toutou est né de la conviction que tout le monde devrait pouvoir bénéficier de l’affection d’un toutou. Tout a commencé dans un bureau, un beau jour d’été. Ce jour-là, un collègue avait emmené son chien, un petit Carlin prénommé Bart, qui a fait fondre tout le monde, mais a également éveillé en moi la frustration de ne pas avoir de chien. Malheureusement, vivant dans un petit appartement en ville et étant très occupé, il ne m’était pas possible d’adopter un toutou. C’est lors d’une discussion avec mon amie Eleanor que l’idée nous est venue : pouvoir partager des bons moments avec un toutou de temps en temps, lorsque son maître souhaite nous le confier, ce serait la solution parfaite à notre manque d’affection canine ! […] »

Thibaut, cofondateur d’Emprunte Mon Toutou

C’est comme cela qu’est naît le concept d’Emprunte mon Toutou

Alors maintenant que les présentations sont faites, comment ça marche ?

C’est très simple… deux cas de figure se présentent à vous :

  • Vous adorez les toutous mais ne pouvez pas en avoir un ?
  • Vous avez un toutou et vous souhaitez le confier à un « emprunteur » digne de confiance et heureux de le garder pour quelques heures ou jours ?

Emprunte mon Toutou à créé une plateforme en ligne, permettant de mettre en rapport les emprunteurs et les personnes qui ont besoin de confier leur toutou… Tout cela en toute bienveillance, et dans le respect de l’animal…

On y retrouve des amoureux des animaux qui ont envie de donner et recevoir de l’affection canine !

Une communauté basée sur la confiance mais aussi sur la sécurité

L’amour pour les toutous est ce qui rassemble tous les membres. Cependant, la confiance et le respect entre les membres est ce qui permet de faire vivre et prospérer cette communauté.

Le bien-être et la sécurité des toutous ainsi que de leurs amis humains sont primordiaux, et c’est pourquoi Emprunte Mon Toutou fait bénéficier ses membres d’un grand nombre de mesures de sécurité. Parmi elles :

Bref, une plateforme qui mérite d’être mise en avant…

On vous propose d’aller faire un petit tour sur le site et la page instagram pour apprécier les petites bouilles des membres à quatre pattes d’ Emprunte mon toutou !

Une initiative respectueuse des animaux comme ont les aime !

BRAVO EMPRUNTE MON TOUTOU !

15
Mai
2019

Prendre soin en commun des abeilles

Les abeilles appartiennent à elles-mêmes

Sauvages par nature, les abeilles appartiennent à notre environnement, dont elles subissent le sort : la dégradation accentuée de leurs conditions de vie, depuis seulement quelques décennies. Simplement parce qu’elles dépendent, dans les zones dominées par les modes de vie modernes, de ressources végétales raréfiées, chaotiques et contaminées.

Et leur sort ne fait qu’anticiper de très peu dans le temps le nôtre… Notamment parce qu’elles assurent la pollinisation, c’est-à-dire un processus crucial de notre production alimentaire. C’est le message de bon sens qui a permis d’attirer l’attention sur leur sort.

C’est une espèce sentinelle à plus d’un titre : illustrant le sort réservé à l’ensemble des espèces animales et permettant de saisir simplement notre folie collective destructrice.

Elles ne nous appartiennent pas, pas plus que l’ensemble des êtres vivants avec lesquels nous partageons si mal la cohabitation sur Terre.

Couper court aux efforts collectifs destructeurs

Voir la vidéo. Cliquez ici

L’orientation destructrice des projets collectifs contemporains est dorénavant un état de fait choquant mais commun.

Il n’y a plus guère de sophistes pour défendre l’idée que le progrès est dans la destruction. C’était faire l’apologie de l’ignorance et du non-respect du vivant autour de nous ; mais aussi –ce qui est non moins choquant – en nous-mêmes.

Monde intérieur et monde extérieur sont en continuité évidente, issus l’un de l’autre et en total interconnexion. Il serait bien temps de renoncer à maintenir nos efforts pour couper ce lien vital entre notre intériorité et nos actions. Et, ce faisant, rompre le consentement absurde autour de projets collectifs hyper nocifs dans lesquels nous nous trouvons tous incités à apporter notre contribution.

Le coût extérieur – la dégradation de notre environnement et de nos relations – a son pendant moral : le renoncement à une vie pleinement humaine.

Mettre des mots sur les maux… et renaitre à la conscience de ce qui vaut la peine d’être vécu

Privés d’un contact direct avec les abeilles, la plupart d’entre nous dépendons des témoignages de celles et ceux qui les côtoient plus régulièrement.

L’économie agricole cumule tous les paradoxes. Le non-sens de la pression économique y culmine, en exigeant une rentabilité qui détruit son propre « outil de production » ! C’est là où l’on comprend le plus simplement du monde comment l’économie précipite sa propre perte…

Il a fallu un long et cruel chemin d’insensibilisation pour y mener, exigeant la rupture consommée du lien intellectuel et sensible avec l’environnement. Il s’est trouvé que cela n’a pu se faire complètement en apiculture, notamment ; où ni la mécanisation, ni la financiarisation, ni la réglementation n’ont réussi à couper définitivement l’individu de la réalité vivante.

L’apiculture est aujourd’hui une économie paupérisée, – comme tout ce qu’il reste de l’agriculture paysanne – mais est, en même temps, un des symboles d’une certaine résistance. Et, le témoignage d’une responsabilité, notamment environnementale et sociétale, à laquelle plus personne ne peut échapper décemment.

Défendre un bien en commun

Les abeilles constituent un bien commun autour duquel la mobilisation se construit et s’organise. Sauvages et tellement sympathiques, les abeilles n’ont pas leur pareil pour nous faire voir le monde autrement !

D’abord, chacune et chacun d’entre nous peut devenir l’avocat de leur cause, en développant une plaidoirie appropriée au public auquel elle est destinée.

Trop de personne sont éduquées dans l’idée que l’on peut tout exiger des humains et le la nature. Le naufrage de notre environnement – mesuré objectivement – qui précipite celui des abeilles atteste qu’il n’en est rien. Il y a des principes à intégrer – notamment ceux du vivant – pour entreprendre des projets légitimement.

Cela veut clairement dire que nous nous en sommes bien éloignés. Respect, réciprocité, interaction intelligente sont de mise dans les relations humaines et avec l’ensemble des êtres vivants.  Porter de l’attention à ses valeurs universelles réveille notre sensibilité enquilosée, secoue notre intelligence arrogante et ravive nos espoirs.

Modestement ré-apprendre

Il s’agit d’abord de comprendre que la vie a de plus en plus de mal à s’épanouir dans les environnements hostiles que nous créons de toute pièce.

Avant de reconquérir un nouvel art de vivre, il y a une étape, qui est celle de la prise de conscience. Certains la disent douloureuse, moi je la vois plutôt bienfaisante !

Pour agir en faveur des abeilles, il convient d’abord de rechercher ou restaurer un coin tranquille, une zone moins perturbée. Cette quête est déjà une aventure en soi ! On la mène avec le regard d’une abeille. Je dois avouer que je trouve autrement plus « fun » le monde coloré, diversifié et débordant de vie qu’affectionnent les abeilles que celui morne et aseptisé des plaines industrieuses. Le monde des abeilles, c’est celui de la « Contrée » dans le « Seigneur des anneaux » …

Il s’agit ensuite de nous défaire de notre état d’esprit interventionniste, de savoir un peu (pas mal, même) lâcher prise. Une vraie thérapie !

Ce sont les abeilles qui mènent la danse. Mais, il faut bien finir par admettre qu’elles savent ce qu’elles font. Et, nous (ré)apprenons, grâce à elles.

En nous mettant à la place d’une abeille, cela devient très facile à comprendre. Le but est de réaliser que nous sommes tous, indirectement en interaction avec elles.

Cela devrait permettre de nous défaire, définitivement, de pratiques absurdes, comme tondre, faucher ou tailler une pelouse, une prairie ou une haie en pleine floraison…Bref, dépenser temps et énergie et détruire de la vie, alors qu’il serait tellement plus simple et agréable de nous en dispenser !

Petit Manuel d’apiculture en ruche Warré

Article rédigé par Yves ROBERT – Apiculteur du réseau Un Toit Pour Les Abeilles et Formateur en apiculture ( http://www.culturenature71.com)

Sortie de son livre : « Petit manuel d’apiculture douce en ruche Warré »
A découvrir sur la Boutique Terre Vivante – ici

28
Sep
2018

Les portes ouvertes 2018 s’achèvent…

Cette année, vous avez été quelques milliers à vous rendre sur les portes ouvertes de nos apiculteurs, partout en France !
Alain L., Thierry S., Manuel V., Céline M.J., Grégoire H., Bruno H., Aude G., Patrick F., Jacques et Sylvie H., Claude P., Pascale L.A., Yves et Chantal R., Sébastien G., Isabelle L.C., Frédéric et Évelyne W., Thierry C., Stéphane J., Patrice A., Mathieu C., Philippe C., Alban G., Sarah et Lucas H., Benjamin B. et Justine H. vous ont ouvert les portes de leur univers apicole d’avril à octobre…
L’occasion pour l’ensemble des parrains et du grand public de partager le quotidien de « ces gardiens des abeilles ». De s’immerger dans le monde passionnant des abeilles !

Les journées de visites se sont enchainées tout au long du printemps et de l’été… C’est Fabien P. qui clôturera ces journées « immersion en rucher » le 13 octobre prochain, sur ses ruchers du Grand Champ et des Moutons, en Bretagne. Les inscriptions sont encore possible :
https://www.untoitpourlesabeilles.fr/portes-ouvertes/117-moment-avec-les-abeilles.html

Nous souhaitions ainsi remercier l’ensemble des parrains et personnes venus nous rendre visite sur les ruchers… Merci à toutes et tous, d’avoir répondu présents aux invitations de vos apiculteurs.
C’est avec joie, que nous organiserons de nouvelles portes ouvertes dès le printemps 2019 ! Nous vous espérons très nombreux, comme cet année 🙂
En attendant, je vous laisse revivre en images les dernières portes ouvertes chez Alain et Manuel.

Le Rucher des Cours Doux, chez Alain L. (Seine et Marne)

« Les grosses averses et les rafales de vent n’ont pas empêché les plus téméraires de nos parrains de venir jusqu’à Féricy ! Nous étions une bonne vingtaine tout au long de cette sympathique journée de rencontre.
La matinée a commencé par un café histoire de se réchauffer puis j’ai partagé avec mes parrains ma passion, de la ruche, des abeilles, des produits de la ruche.
J’ai évoqué les raisons de 
l’effondrement des colonies et l’importance de vos soutiens au travers les parrainages que vous avez fait chez un Toit pour les Abeilles.
Après un pique nique partagé à l’abri des flots, chacun a pu visiter la miellerie et assister à l’extraction du miel de sarrasin.
Puis toujours sous la pluie, notre petit groupe est parti au rucher où  les parrains présents ont pu voir leur ruche et prendre quelques photos.
La journée c’est terminée par une dégustation des différents miels : acacia, foret, tilleul et sarrazin. Les parrains ont montré un grand intérêt  à la découverte de l’apiculture et du monde des abeilles et sont repartis contents de cette journée. Marie Noëlle et moi ont particulièrement apprécier ce contact humain, qui rend encore plus beau cette belle aventure commune. « Alain

Le Rucher de Pierrefitte, chez Manuel V. (Corrèze)

Encore MERCI à tous !

 

05
Sep
2018

La vie de la ruche en septembre

[C’EST LA RENTRÉE – Petit point actus pour commencer]

La rentrée politique a été bouleversée le 28/08 dernier par l’annonce de la démission de Nicolas HULOT, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire.

« Je vais prendre, pour la première fois, la décision la plus difficile de ma vie »
a-t-il déclaré avant de poursuivre « Je prends la décision de quitter le gouvernement. Je ne veux plus me mentir. Je ne veux pas donner l’illusion que ma présence au gouvernement signifie qu’on est à la hauteur sur ces enjeux-là [environnementaux], a-t-il annoncé sur France Inter.
Car pour Nicolas HULOT, l’année passée au sein du gouvernement ne lui a pas permis d’agir, comme il l’aurait souhaité sur des enjeux réels écologiques et environnementaux prioritaires : l’interdiction des néonicotinoïdes, la réduction de l’érosion de la biodiversité, l’arrêt de l’artificialisation des sols, la réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité etc…

Il s’est senti « tout seul à la manœuvre » et a dressé un bilan plutôt négatif de l’action environnementale.

C’est donc François de Rugy, Président de l’Assemblée Nationale, qui a pris le mardi 4 septembre 2018, la succession de Nicolas HULOT au Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.
Crédit photo : Wikipédia

Il faut croire que le tollé provoqué par la démission de Nicolas HULOT a bousculé l’action gouvernementale, puisqu’à peine deux jours après l’annonce de l’Ex Ministre de l’Écologie, le gouvernement a annoncé l’interdiction définitive de l’utilisation de cinq néonicotinoïdes sur les champs français.

« Cette interdiction place notre pays en précurseur pour la protection des pollinisateurs, de l’environnement et de la santé », a déclaré Agnès BUZYN, Ministre de la Santé sur son compte Twitter.
En parallèle 200 personnalités ont décidé de signer dans le journal Le Monde une Tribune en faveur d’une action politique « ferme et immédiate ». Leur objectif : Alerter sur l’urgence d’agir et de trouver des solutions environnementales concrètes et rapides pour sauver la biodiversité.

Certains évoqueront un « abandon » de Nicolas HULOT, d’autres au contraire, souligneront le courage qu’il a eu en dénonçant l’inaction du Gouvernement.
Quoiqu’il en soit, il est certain que les derniers chamboulements au sein du gouvernement ont agi comme un véritable « coup de massue » sur l’Exécutif.
Affaire à suivre…

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Septembre marque la période de transition entre l’été, très actif pour les abeilles et la période d’hivernage où le rythme se ralentit.
Dehors, les dernières floraisons d’été s’étiolent. La colonie va devoir s’adapter à cette nouvelle situation.
Première conséquence directe : A partir de la mi-août, la reine ralentit sa ponte et passe de 2000 œufs par jour durant le pic estival, à 200 œufs à peine. Les abeilles vont profiter des alvéoles disponibles pour y engranger les dernières réserves récoltées dans la nature qui constituent les miellées tardives (bruyère callune, lierre…). C’est aussi la période des cultures intermédiaires après les moissons comme la phacélie, la moutarde ou le sarrasin que les abeilles apprécient.
La colonie ainsi constituée durant l’été va s’organiser pour la période d’hiver. Les larves vont se nourrir davantage durant le froid formant une nouvelle catégorie d’abeilles, les Abeilles d’Hiver.

Zoom sur … L’Abeille d’Hiver

Il existe en effet deux types d’abeilles, celle d’été qui travaille à un rythme effréné et ne vivra que quelques semaines (entre 3 et 4 semaines), et l’abeille d’hiver.
Cette dernière voit le jour en période de froid et va devoir survivre jusqu’au printemps. Elle n’a pas le même rôle que les abeilles d’été, et vit en moyenne entre 5 et 6 mois.
Elle doit donc réaliser d’énormes réserves corporelles pour survivre à la période hivernale. Ces abeilles se gorgent de protéines, glucides et lipides, leurs organismes sont différents.
Elles vont naître beaucoup plus lourdes qu’au printemps. Elles sont également plus velues…
Leur rôle : Assurer l’hivernage ; Élever le premier couvain printanier et enfin butiner dès le retour des beaux jours.

De son côté, l’apiculteur …
A partir de la fin Août, après les dernières récoltes estivales, l’apiculteur va opérer la mise en hivernage de ses ruches. Tout va s’accélérer.
Il extrait d’abord l’excédent de miel qu’il mettra en maturateur avant mise en pot.

 

Il vérifiera l’état des colonies avant leur mise en hivernage et pourra notamment décider de réunir deux essaims trop petits ou faibles ensemble, créant ainsi une colonie plus forte.
Il s’assurera aussi que l’ensemble des colonies a suffisamment de réserves pour passer l’hiver.
Bien entendu il vérifiera l’état des ruches et s’assurera de leur étanchéité et de leur bon état général. Il réduira les entrées par l’installation de grilles évitant ainsi les attaques de prédateurs telles que les souris, les mésanges etc…
Il faudra ensuite choisir un lieu à l’abri du vent où placer les ruches. Il évitera de les placer sous les arbres dont les branches pourraient tomber…
On voit souvent de grosses pierres ainsi placées sur le toit des ruches. Leur rôle est de maintenir la ruche fermée car si le toit venez à s’arracher la colonie mourrait. Les abeilles ne supportent pas le froid ni même l’humidité.

Le Saviez – vous ?
La colonie hiverne normalement à l’emplacement du dernier couvain sur des rayons vides afin de pouvoir se former en grappe d’hivernage dans de bonnes conditions.

Un peu de gourmandise… La recette du mois !
Recette de Muffins miel et amandes proposée par Pourdebon (recette 750g)

INGRÉDIENTS
–        100g de miel
–        150g de farine
–        80g de beurre
–        1 sachet de levure
–        3 oeufs
–        100 g d’amandes effilées

PRÉPARATION
Préchauffez le four à 200°C
Mélangez le miel avec les œufs jusqu’à ce que ces derniers blanchissent et ajoutez-y le beurre fondu (1 min au micro-ondes). Mélangez bien le tout et ajoutez la moitié des amandes.
Tamisez la farine et la levure ensemble, puis ajoutez-les à la préparation précédente.
Mélangez bien jusqu’à obtenir un appareil homogène
Dans un moule à muffins, déposez des caissettes en papier et remplissez-les avec votre préparation aux deux tiers. Enfournez à 200°C pour 12 minutes. Pour vérifier la cuisson, enfoncez une lame de couteau qui soit ressortir sèche. Après de 6 minutes de cuisson, ajoutez le reste des amandes effilées sur les dessus des muffins.
Sortez les muffins du four et laissez-les refroidir. Ils sont prêts à être engloutis !

Bon appétit et surtout partagez-nous vos photos sur les réseaux sociaux !

14
Août
2018

Immersion au Rucher du Carladez (Taussac – 12)

Le 12 août dernier, c’est Sylvie et Jacques, nos chaleureux apiculteurs du Rucher du Carladez, à Taussac qui ont ouvert les portes de leur rucher aux parrains, venus nombreux les visiter.
Comme à l’accoutumé l’accueil a été chaleureux et amical. Jacques et Sylvie apprécient particulièrement cette journée, durant laquelle ils rencontrent leurs parrains et d’autres amoureux des abeilles…
Ce sont d’ailleurs souvent les mêmes qui reviennent d’année en année, rendre une petite visite à Jacques et Sylvie  😉

Un vrai moment de partage, d’échange et de convivialité, tout en simplicité, comme on les aime chez Un toit pour les abeilles…

Au programme de la journée :
l’ouverture de ruches, l’extraction de miel et la découverte d’un monde passionnant, celui des abeilles !
S’en est suivi un apéritif gourmand avec les produits du Carladez : dégustation de miel et de pains d’épices.
Enfin, les parrains et leurs apiculteurs ont eu le plaisir de partager tous ensemble un pique-nique autour du rucher…
Bref une visite du rucher comme on les aime !

Un grand merci à Christine, l’une de nos marraines qui nous a transmis de très belles photos, nous permettant de revivre en images cette journée magique !

Encore merci à toutes celles et ceux venus rencontrer ou revoir Jacques et Sylvie et leurs abeilles !

13
Août
2018

Retour en images sur la visite du Rucher de Mathieu, en Isère

Le soleil était de la partie !

Mathieu, l’apiculteur du Rucher du Roussillon, vous raconte avec beaucoup de plaisir sa première expérience de portes ouvertes aux parrains…

« Nous étions une quinzaine de personnes.
Dans un premier temps j’ai présenté mon activité apicole, les méthodes que j’utilise, et mon matériel. Les parrains m’ont posé des tas de questions très pertinentes. L’échange était particulièrement agréable. Ça fait plaisir de constater combien les parrains ont à cœur de comprendre notre métier de tous les jours…

Ensuite par groupe de 7 / 8  personnes on a ouvert des ruches pour découvrir l’intérieur de la colonie, voir un peu son organisation et son fonctionnement.

Les parrains se sont montrés super intéressés 😉 Puis nous avons clôturé la matinée sur une dégustation des différents miels produits depuis la création de l’exploitation. Bref un beau moment de partage qui s’est clôturé par un peu de gourmandise… » Mathieu

 

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | un toit pour les abeilles