16
Mai
2017

Après midi avec les abeilles et toute l’équipe

Une très belle après midi d’immersion au Rucher avec l’ensemble de l’équipe Un toit pour les abeilles… Véritable moment de partage, et de bonne humeur, avec en toile de fond nos précieuses petites abeilles…
Petit pique-nique improvisé pour commencer. Puis visite du rucher et de la Cabane aux abeilles.

12
Juil
2016

Aidez-nous à essaimer !

Les beaux jours sont enfin de retour et les vacances ont débuté pour nombre de nos parrains…

Pour autant, les abeilles ont été mal menées cette année et on redoute déjà les bilans de nos apiculteurs.

Bien que l’hiver doux avait laissé présager de belles récoltes, la météo capricieuse et les pluies diluviennes de ces derniers mois ont chamboulé littéralement l’équilibre de nos colonies…

Alors pour nous pas de vacances ! le combat continue et nous avons besoin de vous. Aidez-nous en diffusant et partageant au plus grand nombre notre vidéo de présentation.

Voici le lien : vidéo un toit pour les abeilles

Nous comptons sur vous !

Mille mercis pour votre aide concrète et #vivelesabeilles

 

01
Avr
2016

Bienvenue aux nouveaux apiculteurs Un toit pour les abeilles

Cette année (fin d’année 2015 et tout début 2016) aura été particulièrement intense pour Un toit pour les abeilles. Grâce à votre soutien, nous avons pu intégrer six nouveaux apiculteurs, passionnés et amoureux des abeilles que nous soutenons au travers du parrainage de ruches.

Parmi nos nouveaux apiculteurs, trois femmes, et trois hommes !

Une belle parité…

Justine, Aude et Isabelle mais aussi Eric, Baptiste et Benjamin ont intégré notre réseau d’apiculteurs et ont ouvert leurs ruchers aux parrainages.

Pour découvrir leur portrait n’hésitez pas à cliquer sur ce lien :

https://www.untoitpourlesabeilles.fr/decouvrez-apiculteurs.html

Pour accéder au portrait de l’apiculteur ou à la présentation du Rucher il vous suffit de cliquer sur son nom ou sa région.

La famille Un toit pour les abeilles s’agrandit donc, avec un réseau qui s’étoffe encore et qui devrait très bientôt atteindre 50 apiculteurs partout en France. C’est aussi pour nous, l’opportunité de proposer aux parrains de parrainer des ruches sur des Régions sur lesquelles jusqu’alors nous n’étions pas présent :

La Corse, La Bretagne, ou encore la Région Lyonnaise.

La prochaine étape sera d’intégrer un nouvel apiculteur, ou une nouvelle apicultrice du côté de Lille. Et nous projetons également d’intégrer un nouveau partenaire en Région Parisienne, où les ruchers des apiculteurs adhérents se remplissent particulièrement et où nous allons pouvoir accompagner un nouvel apiculteur.

Si vous êtes vous-même apiculteur en région Lilloise ou en Ile de France, ou si vous en connaissez, n’hésitez pas à nous contacter !

Nous souhaitons une nouvelle fois la bienvenue à nos six apiculteurs et leur souhaitons une longue Vie avec vous, parrains, et avec Un toit pour les abeilles !

Nouveaux apis2016

 

17
Avr
2014

Animation Apicole chez Leroy Merlin France

Intervention de Luc, Apiculteur Un Toit Pour Les Abeilles.
Le 3 avril dernier, Luc Apiculteur Un Toit Pour Les Abeilles de la région Nord, est allé à la rencontre du Parrain Entreprise LEROY MERLIN France.
L’occasion pour les salariés, de découvrir avec curiosité le monde des abeilles, et le travail d’un apiculteur passionné.
                    
Au programme de cette journée découverte :
   
     – Exposition de différents types de ruches

     – Présentation du matériel apicole : cadres, enfumoirs, cire, vareuse, etc.

     – Explications techniques et théoriques autour de la ruche

     – Echanges avec les salariés sur le métier d’Apiculteur et sur le monde des abeilles

     – Fabrication de bougie à partir de cire d’Abeilles

     – Présentation d’un essaim dans une ruchette vitrée

 

En prime :

     – Dégustation des différents type de miel récoltés par Luc

     – Dégustation de pains d’épices au miel

          

L’occasion pour Un Toit Pour Les Abeilles de remercier vivement LEROY MERLIN France pour son soutien et son engagement en faveur des abeilles. Egalement un grand merci à toutes celles et ceux, qui sont venus rendre visite à Luc et ont permis de créer une vraie interaction entre le monde des abeilles et les hommes …

31
Mar
2014

Parrainer une ruche, c’est possible !

Parrainer une ruche, c’est possible !

 Article du 28/03/2014 paru dans MesCoursesPourLaPlanète.com

 

« On sait l’importance capitale des abeilles pour l’équilibre des écosystèmes et le rendement de l’agriculture. Pourtant, ces pollinisatrices sont chaque jour un peu plus menacées. En cause : l’utilisation des pesticides dans une agriculture toujours plus intensive. Alors qu’un label vient d’éclore pour promouvoir les systèmes de production respectueux des pollinisateurs, d’autres initiatives se développent pour enrayer la disparition progressive des abeilles. Citons la start-up rochelaise Un Toit pour les Abeilles qui, depuis 2010, permet aux particuliers et entreprises de parrainer des ruches. Il vous en coûtera au moins 8 euros par mois (96 euros sur une année) pour parrainer 4 000 abeilles, soit 10% d’une ruche. En échange, on reçoit 6 pots de miel par an avec son nom inscrit dessus et un suivi de sa ruche – localisée à la Rochelle ou ailleurs dans l’Hexagone. Bonne nouvelle ! Le concept a séduit de nombreuses entreprises : elles sont désormais 300 à avoir déjà parrainé une ruche. Parmi elles : la marque de cosmétiques bio Pulpe de Vie, Picard… et bien d’autres. Au total, 998 ruches ont trouvé leurs parrains grâce à Un Toit pour les Abeilles et les apiculteurs, sous contrat, sont encouragés à poursuivre leurs activités. Les abeilles travailleuses de cette start-up ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin : il se chuchote qu’une marque de cosmétiques à base de miel verra bientôt le jour… En attendant, on se régale de cette initiative qui a le goût du changement ! »

Mescoursespourlaplanete.com, Le premier guide pratique en ligne de la consommation responsable

Source : www.mescoursespourlaplanete.com/Parrainer_une_ruche.html

 

27
Mar
2014

La Famille d’Apiculteurs Un Toit Pour Les Abeilles s’agrandit

 Nouveaux Apiculteurs Un Toit Pour Les Abeilles…

 Découvrez le Portrait d’Alexis et Boris, Apiculteurs de la Région Languedoc-Roussillon et venez nombreux, parrainer des ruches chez nos nouveaux apiculteurs.

 Le Rucher du Pas de l’Ase

             
 

Aux abords du Parc National des Cévennes, à 600 mètres d’altitude, dans un petit hameau, la ferme Lo Pas de l’Ase domine les premiers lacets des sources du Vidourle.

 

Ici point de cultures intensives, les châtaigneraies d’autrefois, se mêlent aux ronces, aux bois de chênes et d’acacias, face au soleil, sur un versant sud granitique sculpté de faïsses (cultures en étages).

Le miel récolté est le reflet du paysage cévenol, dont il suit les variations et les floraisons : acacia, ronce, châtaignier, et fleurs de montagnes.

Pressé artisanalement  pour en préserver les arômes, c’est un liquide crémeux doté d’un arôme poly floral de caractère.

Notre rucher, attenant aux jardins et à la maison, se décline en ruches warré et « bruscs », ruches traditionnelles en troncs de châtaignier.

Boris et Alexia ont fait le choix de l’Abeille Noire (apis mellifera mellifera), une abeille rustique, locale, bien adaptée à son environnement, mais aussi par volonté de participer activement à sa préservation.

«  Notre apiculture (bio*) s’inscrit dans un respect complet de l’abeille, le respect d’un équilibre ».

* Demande en cours pour 2 labels,  Nature et Progrès, Ecocert

 

Les abeilles noires sont les meilleures alliées d’Alexia et Boris qui cultivent des variétés anciennes de légumes et des fruits rouges, aidées par leurs 2 ânes.

Un engagement concret dans la préservation de la biodiversité !

Boris et Alexia, l’association complémentaire de l’apiculture et du maraichage bio…

 

      

Boris renoue avec ses racines familiales  en se passionnant pour les pratiques apicoles traditionnelles de la ruche tronc, le « Brusc » cévenol.

Il se forme à l’apiculture au Rucher Ecole du Civam Bio du Gard, puis se reconvertit rapidement.

Il expérimente avec petit rucher d’une vingtaine d’essaims, une apiculture biologique dédiée à l’Abeille Noire, locale, « sauvage » , ou issue de conservatoires, .

Alexia développe une exploitation de maraichage ciblée sur des variétés anciennes, et travaille des terres grâce à ses deux ânes, « fayou » et « castagne ».

Issus d’un environnement paysan, Alexia et Boris se rejoignent sur des centres d’intérêt et des valeurs communes : l’Education Populaire, les savoirs faires paysans, les enjeux écologiques.

Convaincus de la nécessité de « vivre et travailler au pays », au travers d’une approche écologique pensée, qui permet à chacun de développer sa spécificité, tout en travaillant ensemble, ils s’implantent tous deux en Cévennes il y a 2 ans dans une vallée gardoise très préservée.

Ils y trouvent des relations humaines chaleureuses, et surtout un potentiel local fait de terres à l’abandon.

Boris et Alexia se lancent dans leur projet de ferme bio, avec l’appui de quelques amis et voisins.

 

Un lieu dont la vocation sera ouverte à moyen terme sur l’accueil et le partage d’une alternative agricole.

Bienvenue à Alexias et Boris dans la grande famille d’Un Toit Pour Les Abeilles !

 

 

20
Fév
2014

A La Rochelle, on peut devenir le parrain des abeilles

Article Sud Ouest du mercredi 19/02/2014

La PME rochelaise compte 998 ruches dans son parc, que financent 300 entreprises et 4 000 particuliers. Un espoir pour un secteur apicole fragilisé.

 

A La Rochelle, on peut devenir le parrain des abeillesLes ruches sont implantées à La Rochelle, Charron et partout où il y a de la demande, mais toujours en France.© PHOTO 

 

PHOTO XAVIER LÉOTY

La production de miel a chuté de 40 000 tonnes à moins de 10 000 en l’espace de quinze ans, en France, sous l’effet des pesticides et de la concurrence des miels à bas coût venus de l’étranger. Et le printemps très pluvieux de l’an dernier a douché les derniers espoirs de voir la production nationale se redresser au bénéfice d’un regain d’intérêt pour le « made in France ». De quoi filer le bourdon à plus d’un apiculteur… Mais dans ce contexte morose, Un Toit pour les abeilles fait clairement figure de petit rayon de soleil.

Publicité

Une croissance soutenue

Le potentiel de jepartage.fr
Régis Lippinois n’en est pas à sa première aventure d’entreprise. En 1999, il crée une association pour organiser et développer le covoiturage sur Internet qui aboutit, en 2006, à la création de l’entreprise Ecolutis rachetée, l’an dernier, par la SNCF. Le partage, c’est son credo et son fonds de commerce. Le Rochelais a ainsi acquis les droits de jepartage.com, un concept qu’il décline déjà sur Internet sous différentes formes, comme autant de galops d’essai. jepartagemonjardin.fr met ainsi en relation ceux qui ont un terrain qu’ils n’exploitent pas et ceux qui cherchent une parcelle pour faire un potager. Jepartagemonbureau.fr vise à rapprocher les entreprises qui souhaitent louer les mètres carrés dont elles n’ont pas l’usage et des entrepreneurs en quête de place. Le site jepartagemongarage.com peut permettre, par exemple, à quelqu’un qui vient travailler à La Rochelle tous les jours, à 8 heures, de se garer dans le garage de quelqu’un dont le garage se vide à la même heure et reste inoccupé jusqu’au soir… Des concepts innovants qui peuvent donner lieu à des créations d’entreprises, peut-être, un jour. C’est en tout cas comme ça qu’a démarré Écolutis avant de prendre un essor national…

La start-up rochelaise de l’écologie, créée en 2010 par Régis Lippinois et Olivier Demaegdt, a réalisé un chiffre d’affaires de 570 000 euros l’an dernier, en hausse de 20 % (+40 % si on intègre toutes les ventes). Après des années 2012 à +52 % et 2011 à +47 %, « on reste sur une forte croissance », assure Régis Lippinois.

Le concept est, il est vrai, particulièrement innovant. La petite entreprise, qui emploie quatre salariés aux Minimes, propose aux entreprises comme aux particuliers de participer à la sauvegarde des abeilles – les apiculteurs et… le monde : ne dit-on pas que sans les abeilles, l’humanité n’aurait plus que quatre ans à vivre faute de pollinisation des cultures – en parrainant des ruches ! Comment ça marche ? Une ruche compte environ 40 000 abeilles. La SARL propose aux particuliers d’en parrainer tout ou partie, à partir de 96 euros par an. En échange, ils reçoivent une certaine quantité de pots de miel à leur nom, à chaque récolte.

Même chose pour les entreprises, qui payent entre 800 euros pour une ruche classique et 3 000 euros pour un essaim posé sur leur toit. La concession Porsche d’Aytré, par exemple, a choisi cette dernière formule. Localement, la SARL Un Toit pour les abeilles compte aussi parmi ses clients l’éco-concession Toyota.

Des enseignes nationales ou internationales telles qu’Arkopharma, un laboratoire spécialisé dans les médicaments naturels, ou bien comme le groupe Auchan ont également souscrit. Faut-il y voir un alibi écologique ou la marque d’un vrai militantisme en faveur de la biodiversité et du développement durable ? Régis Lippinois dit veiller au grain, pour qu’un pollueur notoire ne s’achète pas une image à bon compte, sans être trop exigeant. « Nous sommes aussi une entreprise. » À ce jour, Un Toit pour les abeilles compte tout de même 300 entreprises parmi ses clients, ainsi que 4 000 particuliers, pour un total de 998 ruches parrainées et localisées à La Rochelle, à Charron, dans le Marais poitevin et un peu partout dans l’Hexagone mais rien qu’en France. « Il y a un vrai savoir-faire dans notre pays qu’il faut défendre. » Les apiculteurs concernés sont sous contrat. Et la PME les aide financièrement à produire.

Vers des cosmétiques

Alors, c’est sans doute peu de chose au final au regard des importations en provenance d’Asie qui déferlent, chaque année sur le marché français. Mais d’autres entreprises et associations ont vu le jour, depuis 2010 et la création d’Un Toit pour les abeilles, sur le même principe. Le gérant de la SARL en a compté 40. Ce qui constitue un atout pour l’apiculture française. Mais crée également les conditions d’une concurrence potentiellement redoutable. Les associations ont en effet la possibilité de proposer une déduction fiscale de 70 % aux « parrains », pas les entreprises. La start-up rochelaise sait pouvoir profiter, quelque temps encore, du fait d’avoir été pionnière. Mais, jamais à court d’idées (lire ci-contre), son patron la prépare déjà à élargir sa gamme. Un Toit pour les abeilles devrait ainsi lancer sa marque de cosmétiques à base de miel en fin d’année.

Source :

www.sudouest.fr/un-toit-pour-les-abeilles-fait-son-miel-du-parrainage

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | un toit pour les abeilles