AROLLA

Les ruches en images

  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA
  • La ruche AROLLA

L'apiculteur : Philippe CHAVIGNON

UTPLA apiculteur Philippe CHAVIGNON

Philippe s'est initié à l'apiculture il y a une vingtaine d'années en Colombie.
Installé depuis 1995 à Guillaumes dans les Alpes Maritimes,  il y a développé progressivement une activité apicole et de lavandiculture.
Le miel qu'il propose a le label "AB".
Le cheptel de ces dernières années est de l'ordre de 100 ruches malgré de fortes pertes hivernales.

Jusqu'à maintenant, les ruchers d'hivernage se situaient dans le site des Gorges de Daluis, au sein de la réserve naturelle régionale du même nom et aux portes du Parc National du Mercantour.
Philippe pratique  la transhumance le plus localement possible dans un rayon de 20 km à vol d'oiseaux, sauf pour la lavande sur le plateau de Valensole (04).

"ILS NE SAVAIENT PAS QUE C'ETAIT IMPOSSIBLE, ALORS ILS L'ONT FAIT."

Intempéries au rucher

Bonjour à tous,
J'ai eu de gros problèmes depuis la chute de neige de jeudi:
5 kms à pied de nuit dans 40 cm de neige pour rentrer chez moi!
Des dégats matériels une yourte, ma serre...
Bcp d'arbres couchés sur la piste d'accès.
J'ai bataillé jour et nuit pour pouvoir accèder seulement dimanche matin chez moi en 4X4 avec chaines et déneigeage manuel.
Puis plus d'électricté pendant 24h, puis plus de réseaux...
Je suis désolé pour ceux que je devais livrer hier.
Je suis parti dans la nuit pour rejoindre la côte et essayer d'effectuer aujourd'hui les livraisons prévues que j'ai pu préparer.
Je contacterai aujourd’hui individuellement ceux que je peux livrer.
Pour les autres patience, je réeffectuerai une autre livraison dans une quinzaine de jours.
En cas d'urgence, contactez-moi.
Encore une fois désolé pour ce contretemps.
Amitiés
Philippe

Voir toutes ses actualités

Le rucher des Gorges de Daluis

Le rucher des Gorges de Daluis
L'exploitation bénéficie d'un label Bio et dispose d'une miellerie Bioclimatique construite en mélèze local, paille et terre, et à énergie "solaire thermique" située à 1300m d'altitude.

Philippe travaille majoritairement avec des abeilles locales dites "noires" très ancienne race d'abeilles et un peu d'abeilles italiennes de race ligustica de par sa proximité géographique.

Philippe passe l'hiver en Amérique Centrale où il essaie de développer une activité apicole avec les locaux.

Il s'intéresse particulièrement à l'apithérapie.

L'apiculteur : Yvon TORCAT

UTPLA apiculteur Yvon TORCAT

Je m'appelle Yvon TORCAT.

Je suis apiculteur depuis une trentaine d'années.

J'ai appris l'apiculture très jeune en aidant un apiculteur retraité dans mon village de VAL DE CHALVAGNE dans les Alpes de Haute Provence.

Il m'a transmis sa passion des abeilles et le respect de la nature.

Je suis fasciné depuis trente ans par l'intelligence des abeilles et leur pouvoir de transformer le nectar des fleurs en miel.

Je vis au rythme des abeilles et de la floraison des fleurs mellifères.

Je travaille sur des ruches langroth avec l'abeille locale: l'abeille noire.

Je possède quatre vingt ruches: j'aimerai bien augmenter mon cheptel mais chaque année j'ai de nombreuses pertes dues à l'hiver et aux frelons asiatiques.

Aujourd'hui, je transmets mes connaissances en apiculture à un jeune homme motivé.

Je propose uniquement un miel de lavande.

Déjà la fin de la saison

Chers parrains,
Comme vous le savez surement déjà, la saison apicole n’a pas été belle cette année. Le retour de mes collègues apiculteurs me conforte dans ce triste constat.
Faute à la météo très capricieuse de cette année.
Avec les différentes périodes de canicule les lavandes ont moins donné de nectar que les années précédentes. Les abeilles ont moins bien travaillé. Mais elles se portent bien de manière générale et c’est l’essentiel…

En ce moment les apiculteurs ont pas mal de travail avec la récolte, la récupération des dernières hausses, l'extraction du miel et la mise en pot.
Il faut aussi penser à préparer l’hivernage car les journées diminuent et la température baisse la nuit.
Bref on ne chôme pas au rucher !

Je vous souhaite une belle fin d’été et profite de ce petit mot pour vous remercier encore une fois pour tous vos soutiens,
A très bientôt,
Yvon

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Val de Chalvagne

Le rucher de Val de Chalvagne

Les ruches passent la majeure partie de l'année dans la vallée, à 800 m d'altitude, dans l'arrière pays niçois.

Il s'agit d'un territoire ayant su préserver son environnement de tous pesticides et insecticides.
Les abeilles trouvent à proximité une nourriture saine et variée : thym, tilleul, sarriette, fleurs des champs et des sous bois…

Les ruches sont transhumées sur le plateau de Valensole au mois de juillet et d'août pour une seule récolte de miel de lavande .

Yvon laisse le corps de ses ruches remplies de miel pour qu'elles passent l'hiver sans avoir à les nourrir avec du sirop.
Il  privilégie ainsi le bien-être de ses abeilles au détriment du rendement de miel.

Le miel de lavande représente le fleuron des miels produits en France .
Il est très parfumé, long en bouche et offre des atouts à la dégustation qui en font sa réputation.
Il sait se faire apprécier de tous grâce a son parfum typé, blond à l'arôme délicat et légèrement fruité.
Le miel de lavande a des vertus médicinales comme être un antiseptique général, un véritable calmant de la toux, un anti-inflammatoire pour les voies respiratoires et anti rhumatismal.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

 

L’abeille a été déclarée « La chose la plus importante du monde »
selon l’Earthwatch Institute lors de la dernière réunion de la Royal Geographical Society de Londres.
D’après The Science Time, 70% de l’agriculture planétaire dépend exclusivement de nos précieuses butineuses, car on le sait tous, sans elles, la faune et la flore disparaitraient progressivement.
Et malgr&eacut...




Imprimer la page

Retour